Nous avons actuellement plus de 256 visiteurs connectés sur nos sites (dont 12 sur generationmp3.com - 244 sur le forum)

Écrit par
Greg

Test et vidéo Apple iPod touch

Mardi 20 novembre 2007 à 16:38 | Dans la catégorie Apple
Testé par Greg


Introduction : Quelques mois après avoir dévoilé son iPhone, Apple sort l’iPod touch. Très proche du téléphone de la pomme, cet iPod est lui disponible dans une version 16Go flash mais embarque moins de fonctionnalités que son cousin, dont bien évidemment toute la partie téléphonie […]


Test iPod touch



Quelques mois après avoir dévoilé son iPhone, Apple sort l’iPod touch. Très proche du téléphone de la pomme, cet iPod est lui disponible dans une version 16Go flash mais embarque moins de fonctionnalités que son cousin, dont bien évidemment toute la partie téléphonie.

Mais ce baladeur, bourré de technologie, qui dispose d’un prix assez élevé, arrive-t-il à point nommé où reste-t-il pour le moment destiné à un certain public ? Côté performances, fait-il mieux que l’iPhone que nous avons récemment testé ? Faut-il l’acheter ou attendre encore ?

Spécifications





Page produit sur le site d’Apple

Test vidéo




Téléchargez la vidéo au format MP4 (78 Mo)
Téléchargez la vidéo au format XviD (126 Mo)


Lien DailyMotion

Package







Fidèle à sa politique, Apple ne fournit pas grand-chose avec ce nouvel iPod touch :

  • Baladeur
  • Ecouteur
  • Câble USB propriétaire
  • Adaptateur pour docks et soundstations
  • Chiffon
  • Petit socle
  • Notice



A noter la présence d’un tout petit socle en plastique qui sert à tenir le baladeur debout et à rien d’autre, bon ok suivant … On peut aussi vous parler de la boîte en carton, très solide, qui pourra vous resservir pour ranger les accessoires ou des babioles.





Déballage et description



À première vue, on pourrait confondre l’iPhone et l’iPod touch. Les deux appareils se ressemblent énormément, mais quand on les a tous les deux en main, on s’aperçoit des différences.



Comme l’iPhone, le touch est un rectangle noir aux bords arrondis, dont l’écran tactile multipoint de 3,5 pouces (480 x 320 pixels) occupe toute la façade. Celle-ci est recouverte d’une épaisse et solide plaque de verre traitée anti rayures, mais pas « anti traces de doigts » ! L’appareil est fabriqué en plastique (noir) et en métal, ce qui fait vraiment « objet luxe ».



Un bouton « Home » est situé en bas de l’appareil et il y a également un autre bouton sur la tranche supérieure.

L’iPod touch au contraire de l’iPhone, n’embarque pas de boutons volume sur le côté, pas de haut parleur externe, pas d’APN et la prise jack est située sur la tranche inférieure et non supérieure.





On notera cependant deux choses agaçantes: l’antenne wifi signalée au dos par un carré de plastique noir et le dos (encore lui), en métal brillant et non brossé. Ce qui a la fâcheuse tendance à prendre rapidement toutes les traces, mais aussi à se rayer trop facilement. Un étui est donc vivement conseillé !




Il mesure 110 x 61,8 x 8 mm pour un poids de 120 grammes et se révèle deux fois moins épais mais aussi beaucoup plus léger que l’iPhone.

En toute objectivité, il faut avouer que l’appareil est sublime, je le trouve d’ailleurs bien plus beau que l’iPhone. Robuste, il ne présente aucun défaut apparent, pas de vis ou autre détail venant troubler l’œil. Côté hardware, on retrouve dans cet iPod touch, un contrôleur réseau sans fil 802.11b/g, une puce de décompression audio/vidéo ainsi que des puces de mémoire Flash (8 ou 16Go) de chez Samsung.

Allumage, interface et utilisation





L’iPod touch met quelques secondes pour s’allumer la première fois. Ensuite il restera en veille et l’accès à celui-ci sera presque instantané.

Pour allumer ce dernier, il suffit d’appuyer sur le bouton du dessus puis de toucher l’écran pour arriver sur le menu.



Quand on allume pour la première fois l’appareil, on ne peut s’empêcher de dire : « wahou quel écran !». En effet, l’écran de l’iPod touch est particulièrement spectaculaire déjà parce qu’il est grand (3,5 pouces, 480 x 320px), mais également parce qu’il est beau.

Extrêmement net, lumineux et coloré, celui-ci est également très lisible même en plein soleil !

L’iPod Touch embarque comme l’iPhone un capteur de luminosité ambiante. Il permet de définir automatiquement une luminosité optimale en fonction de la lumière ambiante afin de proposer un affichage correct, tout en limitant la consommation d’énergie.

L’écran…

L’écran est entièrement tactile, mais attention, ce n’est pas un tactile comme sur l’Archos 605 wifi par exemple, où il faut appuyer avec un stylet ou son ongle pour valider un choix. Ici tout se fait avec le doigt, l’appareil dispose en effet d’un tactile capacitif qui réagit à la chaleur. Avec un stylet ou les doigts gelés, l’iPod touch aura du mal à fonctionner, l’hiver il faudra également enlever ses gants pour s’en servir !

Il faut avouer que la première fois c’est assez déroutant, mais après, quelle simplicité… Faire défiler de haut en bas des titres de musique ou une page Web comme si on les touchait est très agréable et intuitif au possible.

Ce type d’écran n’est pas une révolution en soit car déjà utilisé sur certains autres produits dans le passé. La nouveauté vient du fait qu’il est possible d’utiliser sur cet écran plusieurs doigts en même temps, c’est le « multipoint » ! Cela sert notamment à faire des zooms sur des photos ou pages web.

L’autre nouveauté concernant cet écran, c’est qu’il embarque un capteur d’orientation ou accéléromètre.

Dans certaines applications comme dans les menus Musique, Safari ou Photo, il vous suffira de basculer l’écran d’un côté pour que celui-ci passe directement en mode paysage ! Nous avons cependant remarqué que cette fonctionnalité nécessite de la ressource et dès qu’il s’agit d’un affichage assez lourd type vidéo, il y a souvent quelques secondes avant que celui-ci ne s’opère.

Le seul problème de cet écran reste les traces de doigts. Que vous ayez les mains propres ou grasses, le résultat est le même. Certes, celles-ci ne se voient pas quand l’appareil est allumé, mais suivant l’angle par lequel on le regarde ou en plein soleil, on les aperçoit de suite et il y en a partout ! On ne peut pas tout avoir et la présence du chiffon s’explique…

L’interface…

L’interface est quant à elle très simple et intuitive. Les différentes fonctions apparaissent sous la forme d’icônes aux bords arrondis comme d’habitude chez Apple. Rappelons qu’il s’agit d’une version mobile de OSX qui tourne sur l’appareil. La navigation est très rapide entre les différents menus et les fonctionnalités tout comme les options sont facilement accessibles.

Vous l’aurez donc compris, Apple a de bons ergonomes qui travaillent très dur… Tout comme l’iPod classic et sa molette cliquable, l’iPhod touch et son écran tactile sont de belles réussites !

Ce qui est finalement dommage, c’est que cette interface ne soit pas personnalisable ! Il est juste possible de modifier l’écran d’accueil/veille…

Enfin, l’un des deux boutons de cet iPod, le bouton « Home » est le seul sur la façade de l’appareil. C’est sur celui-ci qu’il faudra appuyer pour revenir sur le menu principal, n’importe où que vous soyez. Ce bouton est paramétrable dans les options, par exemple, une pression double et rapide vous permettra d’accéder à une mini-fenêtre. Sur ce menu, vous avez la possibilité de commander la lecture en cours (play/pause/avance/retour et volume), d’obtenir des informations sur le titre joué ou d’aller directement dans la partie « Musique ».

Au passage, on peut signaler que celui-ci n’est absolument pas tactile.

Fonctionnalités



Musique

Pour accéder à la partie Musique, il suffit de cliquer sur le bouton orange situé en bas à gauche. On accède alors à sa médiathèque chargée préalablement sur le baladeur via iTunes.




Celle-ci s’affiche via quatre menus / raccourcis : Morceaux, Albums, Artistes, Listes de Lecture et « Plus ». À noter qu’il est possible de « personnaliser » ces raccourcis avec le bouton « edit » d’un simple glisser-déposer du doigt… (Voir notre video). « Plus » vous permet d’accéder à tous les menus disponibles, dont les Podcasts et Livres audios. Signalons que, quand vous allez dans la partie musique, vous retombez sur le dernier menu visité.




Ce menu principal sur lequel s’affichent vos titres ressemble assez à celui de l’iPod classic. Vous pourrez donc faire une recherche par artiste, par album avec pochette miniature ou pas titre. La recherche s’effectue au doigt de haut en bas ou alors avec une petite barre alphabétique sur laquelle il suffit d’appuyer sur la lettre désirée, pour voir les titres s’afficher.

Signalons que dans chaque menu, un bouton « Aléatoire » est présent et vous permet à tout moment de démarrer la lecture…

Sur la barre du haut est situé le bouton « A l’écoute » qui permet d’accéder à la lecture en cours. Une fois le titre lancé, vous accédez au lecteur. Celui-ci est également proche de l’iPod mais avec une ergonomie différente.

Sur cette interface, vous avez en fond la pochette de l’album en cours de lecture, une barre en haut correspondant à la durée du titre (timeline), il est possible d’avancer ou de reculer via celle-ci ainsi que des boutons « mode de lecture » et « shuffle » de chaque côté. Tout en bas, nous avons des boutons retour/avance/play/pause et en dessous une autre barre correspondant au volume.





Enfin, tout en haut, de chaque côté des informations sur la lecture en cours (nom du groupe, du titre et de l’album), une flèche, à gauche, vous permet de retourner dans votre médiathèque sans pour autant arrêter la lecture. Et de l’autre côté, un bouton vous permet d’accéder rapidement aux différents titres de l’album que vous écoutez. Via ce nouveau menu, il est possible de changer de titre, mais également de noter ceux-ci.

Mais la grande nouveauté se produit quand vous basculez le téléphone en mode paysage. En effet, l’affichage change totalement et devient coverflow ! Cette fonctionnalité est la même que sur iTunes et récemment incluse dans les iPod classic et nano. Les pochettes de vos albums apparaissent les unes à la suite des autres et vous pouvez naviguer dans celles-ci en glissant votre doigt de gauche à droite ou de droite à gauche comme quand vous feuilletez un livre.




Particulièrement intuitif, coverflow permet de sélectionner un album ou une chanson. Un clic sur la pochette vous donnera le contenu de celui-ci et un clic sur le titre désiré démarrera la lecture. En mode coverflow, vous n’aurez pas de timeline ou avance/retour, seul un bouton play/pause est disponible.

Le rendu est bluffant, il n’y a aucun ralentissement, mais durant une utilisation quotidienne on s’aperçoit qu’on fait très rarement appel à cette fonctionnalité.

Signalons que les Listes de Lecture sont toujours présentes sur ce modèle, il est possible d’en importer d’iTunes ou d’en réaliser à la volée depuis le baladeur.

Il est également possible de se balader dans les menus de l’iPod, en écoutant votre musique, même de naviguer sur Internet !

Petit truc sympa, quand on débranche les écouteurs intentionnellement ou accidentellement, le baladeur se met automatiquement en pause…

La partie Musique de l’iPod touch et pratiquement identique à celle de l’iPhone. Cependant, celle-ci reste bridée… D’une part par iTunes qui est obligatoire pour le transfert. D’autre part par l’absence de boutons réels. Là où il est possible d’avoir une télécommande sur l’iPod classic, ici il vous faudra sortir le baladeur pour changer de titre, ce qui n’est pas évident dans un métro bondé par exemple…Enfin, nous ne pouvons pas éviter de parler des formats supportés (MP3/AAC/Apple Lossless/AIFF/WAV) qui restera sûrement un éternel souci sur les iPods. Pour les détracteurs pro-Apple, d’autres formats (OGG, Flac, MPC …) ont un excellent rendu et un ratio poids/qualité à toute épreuve. Les fabricants asiatiques les ont adoptés depuis longtemps, pourquoi pas Apple ?

Qualité audio

Une première chose très importante, c’est qu’au contraire de l’iPhone, la prise jack de l’iPod Touch est compatible avec tous les casques et écouteurs du marché ! OUF !

Côté qualité sonore, on peut dire qu’Apple s’est considérablement amélioré. La qualité sonore de ce touch est tout à fait bonne, cependant, on décèle un léger souffle avec des écouteurs sensibles et un manque au niveau de la séparation des instruments. De plus, les aigus sont peu précis, les graves pataudes et peu dynamiques. Mais ne vous inquiétez pas, la qualité sonore du touch conviendra sans souci au grand public.

Côté égaliseurs, c’est la dèche, Apple nous ressort toujours les mêmes depuis des années et au lieu d’en avoir un personnalisable, on en a plein qui finalement ne servent à rien, car ils sont globalement mal réglés…

La petite chose qui fait plaisir, c’est que comme les autres iPods, le touch est Gapless et pour un live par exemple, c’est très appréciable…




Si on devrait faire un classement des trois derniers iPod (classic, nano et touch), je dirai que le touch arrive à égalité avec le nano mais que le classic est un poil devant. Rapport qualité/prix, pour moi, le touch se retrouve dernier derrière le classic et le nano.

Les écouteurs fournis sont identiques à ceux livrés en général avec les iPods… Ça grésille à fort volume, le son n’a pas de relief, bref c’est très frustrant. Si vraiment vous voulez vous faire plaisir, investissez dans un casque ou une paire d’écouteurs, vous verrez la différence !



Enfin, l’iPod touch, au contraire de l’iPhone, n’embarque pas de haut-parleur, tant mieux.

Clips Vidéo

Le fait qu’Apple ai nommé cette partie Clips Vidéo et non Vidéo tout simplement veut tout dire. Apple ne considère pas son iPod touch comme un PMP et heureusement, car nous non plus ! L’écran est certes agréable à regarder, mais vous serez plus à l’aise sur un Archos 605 voire 705 par exemple pour regarder des films en entier.

Quand vous cliquez sur l’icône, vous arrivez alors directement sur la liste de vos vidéos, chacune disposant d’une petite vignette d’aperçu. On remarque que si le titre est trop long, celui-ci n’est pas lisible jusqu’au bout, car il ne défile pas dans le menu comme sur certains baladeurs ! Un classique chez Apple en particulier avec les noms d’albums… Vraiment étrange.



Le baladeur « classe » les vidéos afin de les différencier en mettant des intercalaires sous la forme de bandeaux nommés « Podcasts » ou « Séquences ». Avec un slide rapide de gauche à droite ou inversement, sur le titre d’une vidéo, il est possible de directement la supprimer.

L’ajout de vidéos sur l’iPod touch reste limité par les formats supportés (H.264 (.m4v, .mp4, .mov), MPEG-4 SP). Vous devriez donc très souvent réencoder vos vidéos pour qu’elles soient compatibles. Heureusement, les podcast existent et via ce moyen, il sera facile de remplir votre baladeur…

Pour le réencodage, j’utilise Videora qui est un logiciel gratuit est qui réencode assez proprement. Il vous faut environ 20 minutes pour réencoder un épisode de série.




L’iPod touch ne lit pas les sous-titres malgré une option bien étrange dans les réglages. Il vous faudra donc penser à les inclure lors du réencodage de votre vidéo.

Une fois la vidéo sélectionnée dans le menu, la lecture se lance de suite en mode paysage. Inutile de retourner l’écran, seul ce mode est possible pour lire une vidéo. Vous pouvez choisir de la mettre en mode normal ou en mode plein écran (qui peut masquer une partie de l’image), la différence n’est pas très flagrante.




Nous avons déjà parlé de l’écran, mais le rendu est vraiment bon, aussi bien au niveau des couleurs que de la netteté de l’image. Il est également très fluide, nous n’avons pas constaté de ralentissements même avec de gros fichiers.

Cependant, il n’y a aucun réglage disponible concernant l’écran. Enfin, signalons de nouveau qu’en plein soleil, celui-ci est bel et bien lisible.

Quand vous cliquez sur la vidéo, des boutons de navigation apparaissent, vous aurez ainsi : une timeline, une barre pour le son, des boutons avance/retour/play/pause ainsi qu’un bouton «Terminé » pour revenir au menu de sélection et en mode portrait.

L’iPod touch dispose d’une sortie vidéo. Celle-ci se trouve dans le port dock connector et se révèle compatible qu’avec les accessoires « Made for iPod ».

Photo

Le menu Photo est accessible via le troisième bouton de la barre du bas.

Une fois que vous avez cliqué, vous accédez à vos dossiers préalablement synchronisés avec iTunes. Dès que vous en sélectionnez un, un mur d’image apparaît avec toutes les photos contenues dans celui-ci. Il est alors possible de lancer un diaporama ou de regarder certaines images en particulier. Pour voir une image il suffit de cliquer dessus; pivotez le téléphone, elle pivotera aussi. Pour passer d’une image à l’autre, il suffit de glisser le doigt dessus de gauche à droit ou l’inverse et pour zoomer, soit vous double cliquez dessus, soit vous le faites en écartant ou rapprochant vos deux doigts sur l’écran… Appelez ça le double-pinch.






Le tout est ultra fluide, c’est impressionnant et le rendu des photos est très beau sur cet écran ! Malheureusement, ce mode est assez limité, certes c’est sympathique d’avoir des photos et de les montrer à ses amis, mais vous aurez besoin d’un ordinateur pour les transférer. Au contraire de l’iPhone, le touch n’a pas d’APN. De même, Apple n’a toujours pas intégré de fonction USB host et ne propose même pas d’adaptateur sur sa boutique en ligne comme c’était le cas avec l’iPod 5G.



Enfin, notons qu’il est possible d’écouter de la musique pendant la visualisation. L’ensemble des paramètres de ce mode se situe dans le menu « réglages » du baladeur, mais il n’y en a pas beaucoup.
Cette fonctionnalité photo, aussi belle soit elle, se limite au simple visionnage, car il n’est même pas possible de supprimer, déplacer ou encore envoyer ses fichiers via Wifi.

L’iPod touch est compatible JPEG, BMP, GIF, TIFF, PSD (Mac uniquement) et PNG de plusieurs Mégapixels.

Youtube

Là aussi, une fonction pour moi totalement annexe. Elle permet d’accéder rapidement à Youtube, bon ok et alors ? Le touch embarque le Wifi, il est possible d’aller directement sur les sites version iPhone Youtube ou Dailymotion pour ne citer qu’eux. Mais bon, Apple est copain comme cochon avec Google alors ils se sont fendus d’un menu dédié. Il est possible de rechercher une vidéo ou de consulter les plus populaires…




Une fois une vidéo sélectionnée, on arrive sur un page descriptive présentant celle-ci et il suffit de cliquer dessus pour la lancer. Le téléchargement est assez rapide, sous réserve d’avoir une bonne connexion. Vous tombez alors sur l’écran de visionnage d’une vidéo identique au menu vidéo détaillé plus haut.

Contact, Calendrier, Horloge et Calculette

Voici quatre fonctions plus ou moins utiles…

La partie contact se gère avec iTunes et se synchronise en fait avec Outlook ou iCal. Ca peut être utile d’avoir ses contacts sur son baladeur alors pourquoi pas… Il est possible d’éditer chaque contact pour rajouter des informations, par contre impossible de les transférer sur son ordinateur ensuite.
Cette fonctionnalité se retrouve tout de même assez limitée car l’iPod touch n’embarque pas de client Mail !




Le calendrier fonctionne sous le même principe. Il se synchronise avec votre Outlook ou iCal et affiche ainsi vos rendez-vous. Par contre, on regrette qu’il n’y est pas de couleur pour différencier les évènements. Signalons que depuis la dernière mise à jour 1.1.2 il est possible d’éditer un évènement et d’en rajouter !





Horloge : bah c’est une horloge, pratique si vous partez en vacances à l’étranger par exemple car vous pouvez mettre plusieurs heures… Il y a également une partie « Alarme », un Chronomètre et une minuterie. Ce ne sont pas des fonctions que vous utiliserez tous les jours.





Calculatrice : ça dépanne…



Paramètres

Ce menu offre la possibilité de configurer des options supplémentaires tout en regroupant celles déjà présentes dans le baladeur.



C’est notamment ici que vous configurez votre Wifi avec affichage des différents réseaux à proximité, la date et l’heure, le fond d’écran, les égaliseurs ou encore la langue du clavier.

Safari

Tout comme l’Archos 605 wifi, l’iPod touch embarque un navigateur Internet qui n’est autre que Safari adapté pour l’occasion !

L’accès à Internet se fait via Wifi : l’iPod est compatible avec un grand nombre de cryptages et permet d’enregistrer plusieurs réseaux afin de se connecter rapidement dans un endroit connu.




Pour avoir testé les deux, on peut dire, que l’iPod touch est largement au-dessus de la concurrence côté ergonomie et rapidité de navigation. Par contre, il permet moins de choses que sur un Archos.

L’ergonomie de Safari est vraiment très bien pensée. Il est possible de faire des zooms sur les pages ou de les faire défiler de bas en haut avec les doigts. De même, dès que vous pivotez l’écran, l’affichage pivote également comme sur les parties Musique ou Photo. D’ailleurs, nous vous conseillons de naviguer en mode horizontal, bien plus agréable.




La navigation est vraiment rapide, c’est bluffant, Safari semble ne charger que la partie de la page visible par l’utilisateur, ce qui permet d’arriver à ce résultat.

Safari embarque des modes Favoris, Recherche ainsi qu’un lecteur RSS, sans oublier la possibilité de faire des onglets pour naviguer sur plusieurs sites à la fois.




Dès qu’un champ texte arrive, un clavier virtuel apparaît à l’horizontal ou à la verticale, suivant le mode dans lequel vous êtes. Le clavier entièrement tactile demande un certain moment pour s’en servir correctement. Il est de plus nettement plus simple à utiliser quand il est à l’horizontal plutôt qu’à la verticale. À noter que c’est seulement sur Safari que le clavier peut apparaître à la verticale, mais qu’il n’est pas possible de faire apparaître ce clavier n’importe quand.



Le seul gros défaut de Safari est de ne pas encore être compatible avec Adobe Flash. Impossible donc de visualiser ce type d’animation. Cependant, il est compatible java et JavaScript, ce qui permet malgré tout de naviguer sur un grand nombre de sites.

Dans les autres défauts à signaler, on peut citer l’impossibilité de copier une image, de télécharger un fichier, d’envoyer un fichier via un Webmail par exemple ou encore de copier du texte (copier/coller). Des choses qu’on a l’habitude de faire avec son navigateur Internet chez soi, mais qu’ici il faudra oublier. Une mise à jour pour corriger ces oublis serait la bienvenue.

Malgré le fait qu’il n’y ait pas le support du flash, Safari reste compatible avec un grand nombre de sites que nous avons testé. Si ceux-ci ne passent pas bien, les webmasters commencent à sortir des versions spéciales iPod/iPhone comme Dailymotion, Netvibes et bien d‘autres !




Enfin, une chose également intéressante, c’est la possibilité de streamer du contenu depuis l’iPhod via Wifi. Pour cela, il suffit de mettre des fichiers compatibles (MP3, AAC, H.264…) sur un FTP ou via un lien sur un site et le baladeur se charge du reste en affichant la vidéo ou la musique via le lecteur intégré. Le tout est fluide, car l’iPhod touch met en cache le contenu, par contre il vous sera impossible de le sauvegarder.

Toujours est-il que le lecteur utilisé au moment du streaming est le même que celui dans le menu Vidéo. Il est également possible de faire pivoter l’écran et donc l’interface et d’avoir la vidéo en mode portrait ! Chose impossible directement dans le menu du baladeur. Étrange… Mais, pendant un streaming, vous ne pouvez pas naviguer sur d’autres sites ou dans le baladeur sinon vous perdez la connexion.

iTunes Wifi Store

L’une des nouveautés majeures de cette iPod touch est en fait l’iTunes Wifi Store. En effet, la boutique en ligne d’Apple est maintenant disponible en Wifi depuis votre baladeur !

À noter que pour acheter sur cette boutique, vous devrez préalablement vous enregistrer sous iTunes sur votre ordinateur et fournir un numéro de carte bancaire.

Pour cela, il vous suffit de cliquer sur l’icône située en bas à droite et si vous avez une connexion wifi, vous arriverez de suite sur la boutique. Un peu comme le menu Musique, vous avez divers sous-menus nommés « Conseillés », « Classement », « Recherche » et « Téléchargés ».




Les tarifs sont strictement les mêmes, à savoir 0,99 euro le titre (avec ou sans DRM) et l’album est à 9,99 euros.

Cette boutique simplifiée est assez simple, elle fonctionne bien, c’est rapide et en plus, il vous est possible d’écouter 30 secondes d’un titre avant un possible achat.




Au moment de l’achat justement, votre mot de passe iTunes est demandé, la chanson se télécharge alors si tout va bien. Lors de la prochaine synchronisation avec votre ordinateur, les titres achetés rejoindront votre bibliothèque où ils seront sauvegardés.

Sur cet iTunes Wifi Store, il est tout de même assez dommage de ne pouvoir télécharger que le la musique. Ni vidéo, ni podcasts et encore moins les booklets au format PDF ne sont accessibles contrairement à la boutique disponible sur un ordinateur. Peut-être une future mise à jour ?

Transfert



Le transfert de contenu vers l’iPod touch n’est pas la partie la plus simple… D’une part, vous aurez déjà besoin d’iTunes pour transférer du contenu et d’autre part, l’iPod touch n’est absolument pas reconnu sur Mac ou PC comme un périphérique de masse, il n’est donc pas possible de s’en servir comme disque dur externe pour y transférer d’autres données ! Les rumeurs parle d’une prochaine mise à jour permettant ceci, mais pour le moment rien.

On ne va pas vous faire un tutoriel d’iTunes… L’iPod touch réagit comme n’importe quel iPod. Vous gérer votre musique via la bibliothèque et vous pouvez transférer par Drag and Drop vos albums, vos vidéos et vos podcasts.





Par contre, en ce qui concerne les photos, il sera seulement possible de les synchroniser avec un ou des répertoires que vous aurez choisi.

C’est également dans iTunes que vous gérez vos contacts, agenda ou favoris internet.



L’iPod touch dispose d’un port et d’un câble propriétaire, heureusement toujours le même depuis des années. Pour transférer du contenu en USB 2.0, le taux de transfert que nous avons mesuré via iTunes est d’environ 5,1Mo/s.

Autonomie



Apple annonce 22h en audio et 5h en vidéo.

Durant notre test audio, réalisé avec des MP3 encodés à 128kbps, nous sommes arrivés à 21h40. Pour la vidéo, nous avons pris plusieurs épisodes d’une série TV que nous avons lus en boucle et nous sommes arrivés à 5h10. Enfin, en utilisation wifi unique, le baladeur a tenu 3h50.



Vous le remarquerez, l’autonomie est plutôt bonne pour un baladeur de ce type ! Par contre, petit bémol, l’iPod touch se met en veille automatiquement si vous ne l’éteignez pas et il se déchargera rapidement même sans l’utiliser, surtout si votre wifi est activé. Faites attention.

L’appareil se recharge complètement en 3h environ mais une charge à 80% est possible en 1h30.



Notez que pour éteindre complètement le baladeur, il faut laisser appuyer quelques secondes sur le bouton « hold » (celui du dessus) et touchez l’écran du baladeur quand il vous le demande.

Hacking



Mais un des plus grands intérêts de l’iPod touch est sûrement le hacking de ce dernier ou plutôt le jailbreak. Grâce à cette manipulation, il devient très simple d’installer de nombreuses applications sur le baladeur. Ce qui devient du coup beaucoup plus intéressant, car la communauté est très active et le nombre d’applications déjà disponibles est impressionnant. A-GPS, email, bloc note, personnalisations diverses, émulateur NES … il y a vraiment tout ! Bien sur, cette manipulation n’est pas autorisée par Apple qui devrait sortir des applications officielles l’année prochaine, mais elle a le mérite d’être facile à faire et pratiquement sans danger pour votre baladeur.





Conclusion



Il faut être clair, l’iPod touch n’est pas le PMP d’Apple que tout le monde attendait. C’est un baladeur MP3 avec un grand écran superbe et une ergonomie fabuleuse. Mais si vraiment vous cherchez un appareil capable de lire n’importe quel format vidéo, c’est un PMP qu’il vous faut et c’est chez Archos (par exemple) qu’il faut aller voir !

L’iPod touch est beau, facile d’utilisation, avec une bonne qualité sonore, une interface surprenante, qui met certains concurrents bien loin derrière. Cependant, pour le prix (409 euros la version 16Go), on s’attendait à mieux. Les fonctionnalités restent limitées (pas de tuner FM, bridage de la sortie vidéo, pas de client mail, impossible de s’en servir à l’aveugle…), la compatibilité audio/vidéo pas exceptionnelle et surtout pas de mode disque dur avec obligation de passer par iTunes.

Comme vous avez pu le constater tout au long de ce test, l’iPod touch n’est pas un mauvais baladeur, il est même plutôt agréable, mais ce n’est pas le meilleur. Je dirai que ce dernier s’adresse, pour le moment, à un certain public qui souhaite posséder le dernier cri high-tech à la mode. En attendant une hypothétique baisse de prix ou une amélioration des fonctionnalités ou encore l’intégration des applications tierces officielles, réfléchissez-y à deux fois avant votre achat et regardez attentivement ce que fait la concurrence, car c’est peut-être moins « user friendly » mais parfois beaucoup mieux.

Points positifs:
  • Grand écran tactile
  • Wifi
  • Design / Interface / Ergonomie
  • Autonomie
  • Gapless
  • Installation d’applications tierces, mais pour le moment via un hack

Points négatifs:
  • Compatibilité audio
  • Tout tactile, impossible de s’en servir à l’aveugle
  • Pas de tuner FM
  • iTunes obligatoire
  • Pas reconnu comme disque dur
  • Prix

Mon appréciation (en remettant le baladeur dans sa catégorie) : entre et

Nous rappelons que les appréciations sont à remettre dans leur contexte. Niveau gamme du produit, prix pratiqué, public visé. Il n’est pas conseillé de comparer les notes de deux produits différents. Cette note est à titre d’information pour un produit donné dans une gamme bien précise. Nous vous conseillons plutôt de lire attentivement le test dans son intégralité.


Laissez ici vos commentaires et feedbacks

______________________________________________________________________

Comparaison iPod touch vs Samsung P2



Galerie photo de la dernière gamme iPod (nano, classsic, touch et iPhone)

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

- Devenir membre

Un trackback



 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail