Nous avons actuellement plus de 199 visiteurs connectés sur nos sites (dont 19 sur generationmp3.com - 178 sur le forum)

Écrit par
Antoine

Test et video du Samsung P2

Mercredi 21 novembre 2007 à 10:00 | Dans la catégorie Samsung
Testé par Antoine (mise à jour le 02/05/08 par NdFa et lebellium)


Introduction : Un lecteur avec des boutons? Complètement dépassé mon ptit monsieur. Le Samsung YP-P2JAB (prononcez Samsung P2) est tactile et vous en verrez de plus en plus. Dans un marché où les lecteurs mp3 lisent aussi (et surtout des vidéos), la technologie prend de plus en plus de place: large écran tactile, Bluetooth, qualité sonore toujours accrue… Si le P2 affiche de belles choses sur la balance, son concurrent du moment n’est pas le premier venu. Je parle bien sûr de l’iPod Touch! Alors que vaut ce P2 face à la star du moment? Vous le saurez en lisant la suite!


Test du Samsung P2



Un lecteur avec des boutons? Complètement dépassé mon ptit monsieur. Le Samsung YP-P2JAB (prononcez Samsung P2) est tactile et vous en verrez de plus en plus. Dans un marché où les lecteurs mp3 lisent aussi (et surtout des vidéos), la technologie prend de plus en plus de place: large écran tactile, Bluetooth, qualité sonore toujours accrue… Si le P2 affiche de belles choses sur la balance, son concurrent du moment n’est pas le premier venu. Je parle bien sûr de l’iPod Touch! Alors que vaut ce P2 face à la star du moment? Vous le saurez en lisant la suite!



MENU



Spécifications
Test Video
Package
Déballage & description
Démarrage & Interface
Musique
Vidéo
Image
Radio FM
Datacast
Réglages/”Pack plus”
Transfert/Logiciel
Autonomie
Bluetooth
“Sur le forum, on dit que…”
Les mises à jour Blue Wave
Conclusion



Spécifications



Les spécifications du fabricant:

Taille : 100 x 52 x 9.9 mm
Poids : 85 gr
Capacité : 2/4/8/16 Go
Autonomie :
Musique jusqu’à 35h
Musique et bluetooth jusqu’à 12h
Vidéo jusqu’à 6h
Temps de charge : 4.5h avec l’USB
Écran : WQVGA 3″ TFT LCD (480×272) 262 144 couleurs
Audio
Windows Media Audio Standard (.wma) (DRM)(non DRM): ~256kbps, ~48khz, mono/stereo
MP3 (.mp3): ~320kbps, ~48khz, mono/stereo
OGG(.ogg)
Photo
JPEG (.jpg)
Vidéo
SVI 480×272 @ 30FPS / WMV9 SP 320×240 ou 480×272 @ 30FPS

Test Video




Téléchargez la vidéo au format MP4 (58 Mo)
Téléchargez la vidéo au format XviD (94 Mo)


Lien DailyMotion / Lien Youtube

Package



Un packaging tout simple pour ce Samsung P2: tout en plastique. Pourtant, la façon dont le lecteur tient dans son écrin laisse suspicieux. Et en effet, Samsung a arrangé le tout de manière assez intelligente pour que le lecteur ne se balade pas dans la boîte.



Alors, vous aurez droit à câble usb propriétaire, une paire d’écouteurs EP-370, le CD d’installation du programme de gestion de votre bibliothèque et vidéothèque et aussi un cale-lecteur. Et oui, la vidéo prend le pas sur le mp3 et il faut aussi pouvoir regarder ses vidéos sans se fatiguer.







Déballage & description



Pas de grosse surprise avec le P2. On a droit au minimum: un câble propriétaire, des écouteurs, le cd d’installation où vous trouverez le manuel en version pdf et les papiers de garantie habituels. Petite surprise, la présence d’une protection à appliquer sur le lecteur. C’est une attention tout à fait appréciable. Je l’attendais avec le D2 et c’est Samsung qui concrétise la chose. J’imagine qu’il est là pour une raison: je n’ai pas testé la résistance de l’écran mais il doit marquer rapidement… En ce qui concerne la réactivité de l’écran avec ou sans la protection, elle est identique.





La protection à appliquer sur l’écran du P2




Côté gauche: le bouton on/off et le bouton Hold



Dessous: le port propriétaire et la prise jack



Côté droit: le volume



De dos: marque et référence et le bouton Reset



Dessus: pour y fixer le cale-lecteur ou une dragonne



Comparaison avec un iPod nano 2G


La prise en main est plutôt une bonne chose. Le lecteur est relativement léger et plus fin que ce à quoi je m’attendais. On se rapproche d’un nano comme vous pouvez le voir sur les photos même si l’écran domine carrément la surface du lecteur. Le dos est en plastique et empêche toute rayure. Mais on ne parle pas de plastique commun, c’est plutôt solide d’aspect.

Le port de connexion ordinateur est protégé par une lamelle souple, interdisant qu’une poussière audacieuse vienne se glisser sous l’écran. Ce serait dommage de gâcher cette plastique.

La chose qui intrigue vraiment, c’est ce bouton trônant fièrement au milieu de la face avant. Sauf qu’après étude, ce n’est pas un bouton. C’est une diode. Cette LED a pour but de vous informer de la charge du lecteur, le fait qu’il soit bloqué (en Hold) ou encore qu’il soit connecté à un ordinateur. C’est un peu déroutant: pourquoi une diode à cet endroit précis? pourquoi pas un simple indicateur sur l’écran lors de la charge? Etrange…

Démarrage & Interface



Organe principal de ce lecteur tactile, l’écran du P2 est forcément ce sur quoi tous les regards vont se poser: le votre mais aussi ceux de vos voisins, des passants, de votre famille… Pour allumer le lecteur, une pression de quelques secondes sur le bouton d’allumage, la diode s’éveille, musique tendance et petite animation “bullesque” à l’écran où Samsung révèle le nom de son lecteur. C’est bleu, c’est tendance, c’est joli.

Le menu qui vous accueille est du même acabit: fond noir, icônes de couleur bleu, style épuré. Le tout s’accorde bien avec le lecteur lui-même: rien ne dépasse, rien n’agresse visuellement. Samsung touche un peu à une mode bling-bling qu’on voudrait vous faire avaler. Là, en l’occurence, cela passe très bien.



Je touche un peu, je navigue, j’essaye. L’écran est vraiment bien équilibré, c’est net et le rendu propre. L’écran est entièrement tactile et donc tout doigt qui traîne entrainera une réaction. Ah, je me perds dans les menus et je suis attiré par cette diode qui n’est pas un bouton. Oui, l’ergonomie de l’iPod Touch est contagieuse. Je me reprends et retrouve ma route.

Contrairement au D2, le P2 ne fonctionne pas avec un stylet: ce sera les doigts ou rien pour animer votre lecteur. Et oui, comme le … Touch. Décidément… Pour sélectionner le menu, une pression longue sur l’icône respective ou une double pression et vous voilà là où voulez aller. Le menu par icônes a le mérite de rendre les choses simples: on touche là où on veut aller. Une fois dans les menus, c’est par contre différent puisqu’une barre de défilement fait son apparition. C’est un peu plus contraignant et la navigation s’en ressent. Il vous faudra trouver la pression adéquate pour arriver à vos fins. On notera la présence quasi-permanente d’une flèche qui symbolise la fonction “retour”.

Le tout respire la bonne fabrication: pas de bruit de composants qui bougent, pas de jeu dans les rares boutons présents, pas de vis au dos de l’appareil. La face avant est comme souvent assez sensible aux traces de doigts. C’est un peu le problème du moment sur les lecteurs de ce type. Et Samsung ne fournit pas de chiffon pour nettoyer. Dommage. Ou vous pouvez mettre des gants puisque l’écran réagit néanmoins. Je déconseille les moufles cependant…

L’interface est personnalisable et vous pourrez choisir la façon dont vous voulez naviguer. C’est un peu essentiel et c’est la base d’une bonne utilisation du lecteur puisque les boutons ont disparu. J’avais vu diverses vidéos ici et là sur le ouaib et j’avais pu me faire une petite idée de la chose. Expérimenter personnellement est comme toujours différent et très informatif!


Les trois interfaces disponibles: Cosmos, Mon habillage et Matrice


Le menu Matrice se révèle être le menu “classique” si j’ose dire avec des icônes pour accéder rapidement au menu de votre choix. Le menu Cosmos est un peu plus innovant dans la mesure où Samsung vous place dans un univers 3D et où vous devez “explorer” l’interface pour accéder aux menus. C’est certes fort joli mais à force, on se lasse et on préfère accéder au menu directement. Le bon point, c’est le fait que Samsung propose le choix! Enfin, le menu Mon habillage est présent avec une interface encore différente (voir la vidéo) et vous permettra de choisir l’image de fond d’écran. Les icônes ne changent pas cependant mais il est agréable de pouvoir définir son menu.

Pour finir, je vais faire un parallèle avec le Touch. On peut lire que certains reprochent au P2 de ne pas avoir un vrai bouton “Home” comme le lecteur de la pomme possède. Certes, cependant, une pression longue sur la flèche “retour” et vous voilà sur le menu de départ. C’est certes moins sexy qu’un simple bouton mais le résultat est le même!

Musique



Il est loin le temps où tout le monde voulait faire comme Apple et lancer sa plateforme de téléchargement avec son logiciel propriétaire et calqué sur iTunes. Sony a abandonné récemment ce concept et Samsung a aussi choisi depuis un certain temps la voie de la liberté pour l’utilisateur. Le P2 est MTP et ne fonctionne donc pour le moment que sous Microsoft et en particulier sous XP SP2 ou Vista. Utilisateurs Linux et Mac, renseignez-vous si des pilotes ont été dévoilés si vous comptez acheter ce lecteur. Parce qu’en l’état, il ne vous servirait pas à grand chose! Notez que le P2 accepte aussi bien les tags que la gestion par dossiers, comme c’est souvent le cas aujourd’hui pour les lecteurs MP3.



Vous pourrez donc transvaser par copier/coller vos musiques sur votre P2 puisque celui-ci apparaît dans l’explorateur Windows. Ou vous pouvez passer par le programme fourni avec le lecteur, Samsung Media Studio 5. Je tiens à souligner que j’ai rarement vu des installations aussi mal conçues. Ca installe tout et dans tous les sens: les programmes, les codecs, les choses et le reste. Plutôt que d’essayer de tout faire en un seul trait, Samsung s’embarrasse à séparer les packages d’installation. Les moins doués en informatique pourront s’y perdre, attention donc.

Dans l’état actuel des choses, il est dur d’utiliser la navigation par dossier car la lecture s’arrête à la fin du dossier de la musique en cours. Par exemple moi j’ai un dossier par artiste et des sous-dossiers “album”. Et à la fin de la dernière musique d’un album, il ne passe pas à l’album suivant de l’artiste (si y’a plusieurs albums pour cet artiste) ou à l’artiste suivant. Il revient à l’affichage navigation. Donc pour l’instant, on est un peu obligé d’utiliser la navigation par tags. J’espère que ça sera corrigé sur un prochain firmware !



Si vous avez les jaquettes sur les tags, si vous avez aussi les tags correctement faits sur vos fichiers musicaux alors vous aurez toutes les informations pour le morceau choisi.

Une fois le logiciel lancé, on s’attelle à importer les albums désirés sur la bibliothèque interne et de là, on transfère le tout vers le lecteur. La base de données du programme est plutôt agréable avec de grosses icônes sur la partie haute afin de savoir ce que l’on va faire: bibliothèque de l’ordinateur, gestion du P2, gestion des datacats…

Notez cependant que le P2 n’affiche pas les pochettes d’album avec les ID3v2.4 UTF-8. Il faut que les tags soient par exemple en ID3v2.3 UTF-16 pour que les pochettes s’affichent.



Alors, niveau sonore, que vaut ce P2? Après avoir chargé un maximum de choses différentes sur l’appareil, je me suis en condition pour tester le P2. Les écouteurs sont faciles à positionner et tiennent plutôt bien. Bien sûr, rien ne vous empêche d’utiliser le casque ou les écouteurs que vous possédez déjà. Pour information, le volume est étalonné de 0 à 30. J’ai tenté à 0 pour voir si un souffle persiste mais je n’ai rien pu entendre… A partir de 20, le son se fait vraiment fort.

J’ai tenté les différents préréglages (11 au total) et oui, on se croirait dans un grand hall lorsque vous sélectionner “hall”. Les modes “blues”, “rock”, “classique” renvoient chacun une certaine façon d’écouter la musique en montant soit les basses, soit les aigus, soit un peu des deux. A vous de voir (ou d’entendre) ce qui vous plait le plus à l’oreille. A noter que le P2 dispose aussi d’un mode Rue et d’une fonction netteté. J’ai l’impression au premier abord que le mode Rue supprime les extrêmes sur le spectre: en effet, il vous sera certainement difficile d’apprécier l’étendue d’un titre dans la rue, avec les bruits environnants. Le P2 fait le boulot pour vous… La fonction netteté quant à elle pousse un peu plus loin la précision et les paroles et les sons deviennent alors plus “sensibles” à l’oreille, c’est vraiment réussit. Le processeur doit séparer là encore certaines parties du spectre un peu brouillonnes pour en faire ressortir les parties les plus audibles. Allons voir sur le site du fabricant ce qu’il en dit!

Avec le système DNSe 2.0+, vibrez au son d’une musique saisissante de réalisme. Reproduction parfaite du son stéréo, amplification des basses, mode 3D, mode Rue adapté aux environnements bruyants… DNSe vous offre une expérience musicale hors normes.
Le P2 dispose d’un équaliseur personnalisable sur 7 bandes auxquelles il faut rajouter les basses et la 3D. C’est plutôt beaucoup de réglages pour la partie sonore et c’est fort agréable. Aussi loin que je peux me souvenir, je crois bien que c’est la première fois qu’un lecteur dispose d’autant de réglages. Le P2 accepte bien entendu les listes de lecture mais seulement dans une limite de 5 et avec un maximum de 200 titres. Vous pouvez ajouter des titres à la volée lors de la lecture.



Alors, j’ai tenté quelque chose de nouveau et mis en écoute parallèle le P2 et un iPod nano. Oui, ça vaut ce que ça vaut mais au moins, j’ai un indice comparatif. Bien entendu, cela me concerne directement, mes oreilles et moi aussi je vous invite à tester par vous-même le P2 si vous voulez véritablement vous faire une idée.

Le test a été fait avec des Creative Aurvana et les EP-370 fournis avec le P2 et les réglages des deux lecteurs mis à zéro. Sans grosse difficulté, le P2 met une bonne claque au nano: c’est beaucoup plus clair, que ce soit avec les Aurvana ou les EP-370. Il est assez aisé de distinguer toutes les petites choses d’un morceau. Néanmoins, j’ai trouvé que certaines basses manquaient un peu de jus. Bon, c’est peut-être moi.

Une fois qu’on a touché un peu aux réglages (sur le P2, parce que sur le nano…), là, l’écart se creuse encore plus et le nano se noye largement face à la maestria développée par Samsung sur son dernier lecteur. Un peu à l’instar d’un Cowon D2, le P2 s’aura tirer le meilleur parti de votre musique via un arsenal d’effets et de réglages pas toujours présents chez la concurrence.





Au niveau de la navigation, c’est enfantin une fois que l’on a compris. Lorsque vous touchez l’écran, vous changez les visualisations du lecteur. Vous pourrez ainsi faire défiler plusieurs animations, la pochette d’album si vos tags la contiennent et enfin les informations simples du titre (genre, nom, artiste…). Lorsque vous faites glisser votre doigt de la droite vers la gauche, vous passez au titre suivant et de la gauche vers la droite et vous revenez à la piste précédente. De bas en haut et inversement, c’est le volume que vous gérez. Vous pourrez donc vous passer des boutons de la tranche droite. On pourrait alors penser qu’ils sont inutiles mais non, ils servent pour la vidéo. Oui, le P2 n’est pas très constant. Vous pourrez aussi naviguez via des boutons virtuels présents sur l’affichage ainsi que sur la barre de temps. J’ai eu un peu de mal à tout gérer et dans la précipitation, on a tendance à déraper un peu sur la partie d’une autre fonction que celle désirée.

Pour résumer, le P2 assure un maximum au niveau qualité sonore. C’est vraiment du beau son à mon avis et les effets logiciels apportés par Samsung ne peuvent que satisfaire la majorité d’entre vous. C’est un sans faute pour Samsung!

Rappel sur les formats lus:
Windows Media Audio Standard (.wma) (DRM)(non DRM): ~256kbps, ~48khz, mono/stereo
MP3 (.mp3): ~320kbps, ~48khz, mono/stereo
OGG (.ogg)


Vidéo



L’autre grande possibilité du P2 donc, après le tactile, est son grand écran. Grand mais pas tant que cela en fait. Il est surtout étroit!

Et ce n’est pas si étonnant en fait puisque le lecteur lui-même est assez étroit physiquement. Plus proche d’un format style iPod nano que du format Touch pour faire dans la comparaison. Et c’est gênant? Et bien disons que l’image est un peu déformée du coup. L’écran est impeccable, c’est un fait: les couleurs sont toutes là où il faut et comme il faut, la luminosité est bien rendue et le rouge n’aura pas l’air d’avoir été délavé au passage.



Contrairement à certains lecteurs qui peuvent s’incliner à droite ou à gauche, le P2 ne peut jouer des vidéos que dans une seule configuration, laissant la diode sur la droite de l’écran. Le fait est que le P2 ne dispose pas de bouton sur sa façade: du coup, peu importe l’inclinaison. Même si cela tombe sous le sens, on aurait aimé pouvoir choisir. Si l’écran m’était apparu petit sur le Cowon D2 ou le Sony NW-A805, là, il faut avouer qu’on se situe au niveau supérieur. On n’atteint pas des records en la matière mais on commence à voir que les lecteurs mp3 prennent le pas sur les PMP.



Vous ne trouverez pas de zoom sur le P2. Vous jouez la vidéo et c’est tout. Bien sûr, vous aurez droit à la pause, l’avance et le retour rapides. En ce qui concerne les sous-titres, une gestion est proposée via Samsung Media Center (lors du réencodage). Vous pourrez trouver dans les réglages la police et la taille que vous voulez appliquer lorsque vous avez le fichier SRT correspondant à la vidéo. L’écran reste très lisible et les sous-titres se lisent relativement bien. C’est surtout vous qui allez gérer cela avec les réglages donc si vous incrustez un texte dans une taille suffisante, tout devrait bien se passer.



Comme pour les musiques, vous pouvez faire défiler les vidéos présentes sur le lecteur en passant le doigt sur l’écran: de droite à gauche, vous passez à la vidéo suivante sur la liste et de gauche à droite, vous revenez à la vidéo précédente. Une pression sur l’écran et vous faites apparaître le menu ainsi que les informations sur la vidéo en lecture. Si vous garder le doigt sur l’écran, la pause s’active et encore une pression et la lecture redémarre. Encore une fois, c’est enfantin et tout le monde comprend très vite comment cela fonctionne.

Concernant le son, trois modes sont disponibles pour rajouter un peu de pêche à votre expérience visuelle (Normal, Drame, Action).

Rappel sur les formats lus:
MP4 jusqu’à 2,500kbps bit rate - H.264/AVC supporté. Résolution en 320×240(QVGA), 30fps


Image



Bien sûr, il serait dommage de ne pas profiter de ses photos préférées avec le P2. Vous pourrez donc uploader des photos.




Affichage par miniatures


Même si le P2 n’a pas de fonctionnalité USB Host, on peut apprécier visionner ses photos favorites avec sa musique préférée. C’est toujours ça. Comme pour le reste, la navigation se fait en tactile mais une pression sur l’écran fera aussi apparaître des boutons virtuels pour faire défiler les photos. Les zooms sont possibles jusqu’à 4 fois. La navigation est un peu tatillonne par moment pour aller exactement où l’on veut sur la photo mais avec un peu d’expérience, on y arrive.





Il est possible donc d’écouter sa musique en même temps. Par contre, pas de raccourcis pour la partie musicale pour mettre en pause ou changer de piste. Il faut donc revenir sur la partie musique. Autre chose étrange, il est possible sur les photos de basculer l’inclinaison du lecteur. Mais le résultat n’est pas toujours au top. Puisque je mentionne les petits désagréments, le défilement des photos peut parfois être un peu ralenti. Enfin, on ne peut pas opérer de rotation sur les photos.



Rappel sur les formats lus:
JPEG (.jpg)


Radio FM



Le P2 intègre une radio FM. Rappelons que certains lecteurs ne prennent même pas la peine d’intégrer cette fonction. Bon, tout fonctionne très bien. J’ai apprécié avoir 30 stations à ma disposition pour sauvegarder mes radios favorites. On peut laisser le P2 scanner automatiquement les stations disponibles. C’est fait en quelques secondes et pour peu que vous ayez réglé la finesse au maximum, vous aurez un résultat surprenant. La réception est plutôt bonne pour peu que vous ne vous trouviez pas dans une cave…



Petit point de déception: le P2 ne permet pas d’enregistrer la radio.



Datacast



Sous ce nom savant se cache ni plus ni moins que les flux RSS. Oui, on se demande bien pourquoi Samsung n’a pas appelé cela “Flux RSS”… Toujours est-il que le gestionnaire Samsung intègre par défaut des flux déjà sélectionnés pour vous. Vous pourrez bien entendu rajouter les votres afin de compléter la liste. Le programme se charge de presque tout: téléchargement mais pas l’upload sur le P2. Ce sera donc à vous de dire au programme quel flux vous voulez voir mis à jour sur votre lecteur. C’est un peu regrettable de ne pas automatiser entièrement la tâche.

Réglages/Pack plus



Je vais commencer par le Pack plus. Je ne savais pas trop ce qui m’attendait derrière l’icône en forme de cadeau: une promotion spéciale, une fonction secrète? Et bien, rien de tout cela. On trouve dans le Pack plus des choses plutôt communes en fait: un lecteur de textes, une alarme (vous pouvez spécifier une chanson particulière pour vous réveiller), un calendrier et une horloge internationale.







Ce sont des attentions délicates et qu’on trouve un peu partout aujourd’hui. Étonnamment, pas de dictaphone à l’heure actuelle sur ce firmware du P2 alors qu’un microphone est bien présent à la base du lecteur. Une mise à jour devrait ajouter la fonction avec différents réglages de qualité afin d’optimiser au mieux la capacité du lecteur.

Du côté des réglages, j’ai parlé plus haut du type de menu que l’on peut choisir. Rajoutons donc que la police peut aussi être sélectionnée parmi trois types disponibles.



Parmi les divers réglages, on retrouve le menu son avec les différentes bandes de l’égaliseur, la luminosité de l’écran, le temps de veille, l’extinction automatique du lecteur, le firmware présent sur le lecteur…



Vous trouverez aussi un explorateur de fichiers sur le P2 afin de savoir exactement ce que vous avez sur votre lecteur.



Transfert/Logiciel: Samsung Media Center 5



Mes tests de conversion, sur un PIV HT de 3.2Go avec 2Go de RAM, m’ont donné comme résultats:
237Mo convertis en 152Mo en 25 minutes avec le transfert sur le P2.
Le transfert se fait sans véritable problème, on pourra regretter ne pas pouvoir jouer avec la priorité allouée au programme par l’ordinateur et rendre la conversion plus rapide ou plus lente. Après tout, tout le monde veut que cela se fasse rapidement, non? Il est appréciable que tout soit géré par le programme: conversion et transfert. On peut lister les différentes vidéos, lancer la conversion et revenir plus tard lorsque tout est fini.







Sachez enfin que le lecteur, utilisant une norme MTP, est compatible avec beaucoup de logiciels: Windows Media Player, Napster, Rapshody, Winamp et les autres. Il y en a vraiment pour tous les goûts. Le logiciel Samsung n’est qu’un énième logiciel de plus dans la lignée donc si vous en avez un que vous appréciez tout particulièrement, il y a de fortes chances pour qu’il adopte rapidement et sans souci le P2.

A noter que par défaut, le P2 actualise tout seul et automatiquement sa bibliothèque (tags des musiques) à chaque déconnexion du PC. Ce qui est bien pratique! (Il fallait le faire via Samsung Media Studio pour les anciens baladeurs de la marque).

Cela vous permet aussi de gérer vous-même la conversion vidéo avec le logiciel que vous aimez utiliser. Le seul point négatif est de choisir la bonne résolution lors de la conversion ou votre vidéo ne sera pas jouable sur le P2.

Il est possible de rendre son Samsung P2 entièrement UMS, pour cela, suivez le tutoriel disponible sur notre forum ici.

Autonomie



Du côté de l’audio, lors de mes tests, les fichiers mp3 ont tenu pendant près de 35 heures. On arrive à la valeur indiquée par le fabricant. Bien entendu, cela va baisser si vous changez constamment de piste, si vous utilisez les effets sonores au maximum etc

Concernant la vidéo, je suis arrivé à 5 heures, ce qui est un petit peu en dessous de ce qu’annonce Samsung. Cela reste tout à fait correct lors d’un voyage ou pour de petits trajets quotidiens.

Bluetooth



Autre organe fort important de ce P2, c’est son module A2DP Bluetooth. Le but est simple: supprimer le câble entre le lecteur et les écouteurs. Mieux, le P2 peut être mis en liaison avec deux paires d’écouteurs différents, utile par exemple lorsqu’on regarde un film à deux (encore que par forcément pratique vu la taille de l’écran). C’est forcément très futile comme fonction mais Samsung pense à l’ouverture…

J’ai bien sûr testé la chose et cela marche bien. Bon, sous réserve de savoir comment mettre l’autre appareil en mode découverte (”appuyer sur 10 secondes, relâcher, rappuyer sur 2 secondes ” etc …). Je n’ai pas testé l’autonomie totale lorsque le Bluetooth est activé mais la dizaine d’heures annoncées par Samsung doit être juste.



Si vous voulez vraiment partager votre musique, sachez que ce module fonctionne avec les enceintes portables Bluetooth vendues par … Samsung, les BS300. Ce n’est pas tout, le lecteur peut aussi être lié à votre téléphone portable: lors d’un appel, la musique se coupe automatiquement et vous pourrez répondre et parler directement via le P2 et son micro intégré. Honnêtement, quitte à sortir un appareil de sa poche, autant que ce soit son téléphone portable. Bon, c’est mon avis. A suivre…

Dernière chose: jusqu’à 30 appareils peuvent être liés au P2 via le Bluetooth. Je vous invite à visiter la partie dédiée aux futures mises à jour pour voir ce que prépare Samsung pour utiliser au maximum le potentiel du Bluetooth sur le P2.

“Sur le forum, on dit que…”



Puisqu’il vient chatouiller l’Ipod Touch, on va l’attendre sur son ergonomie, vivacité de l’interface, qualité de l’écran
Au niveau de l’ergonomie, il y a malheureusement des lacunes et des imprécisions. L’interface réagit plutôt bien une fois que l’on a compris ce que l’on devait faire. Pour la qualité de l’écran, aucun souci, c’est le top niveau.

Super pratique quand tu veux juste passer à la chanson suivante ou augmenter le volume…
Effectivement, le tactile a cet inconvénient qu’il faut avoir accès au lecteur pour gérer quoi que ce soit. En l’occurence, le volume peut se régler avec les boutons encore présents. Mais bon, le Touch aussi à ce défaut.

c’est le même prix que l’ipod touch alors qu’il n’a pas le wifi ni la possibilité d’installer des applications
Pas de Wifi en effet. L’écran fait qu’il aurait été impossible d’avoir une bonne navigation. Je rappelle qu’il est aussi officiellement impossible d’installer des applications tierces sur le Touch.

Les mises à jour Blue Wave



Samsung mène une politique commerciale assez intéressante. Elle consiste à sortir des produits et ensuite, les faire évoluer en mettant à disposition des firmwares (microprogramme du baladeur, comparable au système d’exploitation d’un ordinateur) sur le site officiel.

Ainsi, après application des mises à jour, les produits bénéficient d’améliorations notables ! Des fonctionnalités supplémentaires, des améliorations de celles existantes et la correction de bugs signalés sur la version précédente.

Pour la dernière gamme de baladeurs (essentiellement le P2 et le T10), Samsung est très actif, et a donné un nom et une planification à la sortie des firmwares. Chaque sortie a été nommée “BlueWave” (Vague bleue en français). Le nom a-t-il un rapport avec le Bluetooth qui équipe tous les baladeurs de la nouvelle gamme ?

Première BlueWave (21/12/07) :

Arrivée en décembre 2007, ce firmware nommé 2.08 est la première “vraie” mise à jour car apporte des fonctionnalités intéressantes, notamment au niveau Bluetooth :

  • Correction de quelques bugs, une amélioration qu’on ne constate pas trop.
  • La possibilité d’effecteur des transferts via Bluetooth : dans les deux sens : Du P2 vers un périphérique (Téléphone portable par exemple), le P2 envoie donc le fichier, et du périphérique vers le P2, le P2 reçoit alors le fichier. Il suffit d’aller dans le menu Bluetooth et d’entrer dans le mode transfert de fichier, de rechercher un périphérique Bluetooth et de s’y connecter. Vous pourrez ensuite rechercher dans votre P2, grâce à l’explorateur, le fichier que vous voulez envoyer. Le transfert s’effectue très simplement et rapidement (la vitesse est relative, mais pour du Bluetooth, c’est assez rapide).
  • La prise d’appels par Bluetooth via Mobile compatible. Grâce aux fonctionnalités présentes dans cette mise à jour vous pouvez passer des appels avec votre P2. En couplant votre téléphone portable (équipé de la fonction Bluetooth) avec celui-ci, lorsque vous recevez un appel, la musique se coupe, et une sonnerie retentie. Un message apparait alors vous demandant d’accepter ou non l’appel. En acceptant, l’appel est intercepté par le P2 et les écouteurs vous servent pour entendre, et le micro situé à coté du port USB sert pour parler. À signaler, le P2 est reconnu comme un kit main libres par le téléphone cellulaire. Mais la fonction inverse est aussi possible ! Vous pouvez composer directement le numéro de votre correspondant grâce au pavé tactile. Et si vous ne connaissez pas le numéro de votre correspondant, cette mise à jour a apporté un carnet d’adresses où vous pouvez stocker tous vos contacts. Pour le remplir, deux choix s’offrent à vous : créer des fiches (vCard) sur votre ordinateur ou envoyer les fiches à partir du téléphone. En consultant votre carnet d’adresses (dans le Prime Pack) vous pouvez tapoter deux fois sur un contact pour directement lancer l’appel. Vous pouvez aussi consulter l’historique de vos appels passés depuis le P2. Le tout est très bien conçu à part peut-être un détail, il est impossible d’accéder au carnet d’adresse de votre téléphone.
  • Dictionnaire Anglais-Anglais / Anglais-Coréen (KR uniquement et à condition de télécharger le dictionnaire dans la section téléchargement) : Cette fonction nécessite le téléchargement de fichiers à placer dans le lecteur dans le dossier approprié (Dossier “Dictionary” à la racine du lecteur). Archive de 258 Mo à télécharger ici. Elle comprend un dictionnaire anglais ainsi qu’un dictionnaire Anglais-Coréen. A noter également que vous ne trouverez aucun mot français dans cette partie complètement en anglais. Au démarrage de cette fonction, l’affichage passe en mode horizontal. Deux onglets en haut à droite permettent de passer en mode Dico Anglais > Dico Anglais-Coréen. Je tiens à préciser que la musique continue lors de l’utilisation du dico. Pour taper un mot, il suffit de toucher la partie bleue dégradée en haut ou bien l’icône de clavier en bas à droite. Et là s’affiche un magnifique clavier (querty) virtuel (qui fait également penser à l’iPhone, grossissant la touche quand on appuie dessus). A noter qu’il est possible de passer l’affichage du clavier au mode “Portable” (plusieurs lettres sur une touche). Un bouton permet de passer à un clavier alphabétique/numérique/Coréen. Les définitions des mots sont donc en anglais ou bien en coréen. À noter également qu’il est possible, en touchant le bouton avec l’icône du son, d’entendre une voix (féminine ou masculine selon les mots) prononcer le mot en anglais. Maintenez le bouton < ou > pour faire défiler les mots. Il est également possible d’ajouter des mots à un petit dictionnaire personnel que l’on peut créer. Grâce à ce dictionnaire personnel, on peut ensuite faire un quiz. Celui-ci consiste à donner la définition du mot et ensuite, c’est à vous de chercher à quel mot la définition correspond. On entre ensuite le mot dans le formulaire et on valide. Le P2 nous dit ensuite si la réponse est correcte ou non et passe au mot suivant en donnant ou non la solution, selon votre choix. Arriver à la fin de la liste des mots du dictionnaire personnel, le quiz s’arrête et donne le pourcentage de réussite. Pour ce qui est des paramètres, on peut activer/désactiver la prononciation, changer les couleurs dans les définitions et modifier le type de clavier.
  • Ajout du RDS (EU uniquement) : cette fonction vous permet d’afficher le nom de la radio que vous écoutez.
  • Révision des icônes du menu de type “Cosmos” qui ont des effets de reflets plus esthétiques.
  • Un plan complet du métro, mais d’une ville coréenne Séoul, donc sans grand intérêt pour nous, Français. Cependant cette application est bien réalisée et permet de tracer des itinéraires et de se retrouver dans la complexité des lignes. Prochainement, plusieurs villes y seront ajoutées notamment Paris. Intéressant non ?
  • Quelques autres modifications d’esthétisme minimes.
  • Le support de l’AAC.

Deuxième BlueWave (01/02/2008) :

  • Correction de bugs (comme à l’habituelle)
  • Amélioration du “toucher” de l’écran tactile
  • Enregistrement de la radio en MP3. Un nouveau bouton apparait en mode radio avec le symbole universel “REC” (rond rouge). Aucun réglage n’est en revanche possible pour cette fonction. Les sons enregistrés sont en MP3 128 Kb/s et sont stockés dans le dossier “Recorded Files”.
  • Possibilité de supprimer des fichiers depuis le lecteur (sans passer par le PC) : Fonction utile, en passant par le mode explorateur, ont peut désormais supprimer les fichiers directement. Pratique lorsque l’on veut faire de la place pour effectuer la fonction précédente ou recevoir un fichier par Bluetooth.
  • Fonction A<->B repeat pendant la lecture : La fonction de répétition fait son apparition. À la place du bouton DNSe. Définissez un point A et un point B et la lecture se répètera entre ces deux points. Petit défaut de cette fonction, l’écart minimum entre les deux points doit être d’environ deux secondes.
  • Fonction vitesse de lecture (de 0,7x à 1,3x) : Accélérer la vitesse de lecture de vos chansons. Une fonction qui peut s’avérer marrante mais foncièrement qui ne sert pas trop. Mais elle est présente !
  • Révision des icônes du menu de type “Mon habillage” qui sont plus jolies
  • Réglez votre égalisateur en un glissement de doigts : Passez votre doigt de gauche à droite en traversant les bandes de l’égalisateur, et il se règlera en conséquence. Mais le tactile restant approximatif, le faire en augmentant et diminuant chaque bande s’avère bien plus précis. À noter qu’il est possible de diminuer ou d’augmenter toutes les bandes d’un seul coup.
  • Changer le type de zoom (normal, plein écran, zoom, …) de vos vidéos (sauf celles en 16/9ème et celles dont la résolution initiale avant conversion est supérieure à la résolution de l’écran du P2), et faites-le en tapotant l’écran deux fois.
  • Pivotez vos photos soit par le menu soit en effectuant une rotation avec votre doigt de 360°
  • Zoomez sur vos photos en tapotant deux fois sur l’écran
  • Enregistrez comme fond d’écran une photo mais en gardant la position zoomée
  • Apparition de 3 jeux mais ceux-ci restent des jeux sans réel intérêt
  • Grossissez la taille d’un texte en tapotant l’écran
  • Pivotez votre texte comme vos photos

Troisième BlueWave (31/03/2008) :

La troisième BlueWave signée Samsung a apporté de nouvelles fonctionnalités intéressantes, les voici, dans un ordre quelconque :

  • Une calculatrice : Dans le menu Prime Pack (Pack Plus), une nouvelle application apparaît tout en bas, il s’agit de la calculatrice. Même si celle-ci est basique, elle s’avère très utile pour les petits calculs de tous les jours. En effet celle-ci est capable d’effectuer des additions, soustractions, multiplications, divisions, pourcentages. En gros c’est quasiment la calculatrice Microsoft Windows® basique. Celle-ci ne possède pas de mémoire. A noter que, son utilisation peut se faire en même temps que la lecture d’un morceau
  • Une nouvelle possibilité d’affichage en mode lecture : le mode plein écran. En tapotant rapidement deux fois sur l’écran celui-ci s’active et affiche un écran très agréable composé de la pochette de l’album du titre lu et en dessous de celle-ci, le titre du morceau, le nom de l’artiste, le nom de l’album et le genre. Tout ceci sous réserve d’avoir des tags correctement appliqués sur le fichier MP3. Sinon, à la place de la pochette apparaît un CD qui tourne et la mention “Inconnu”
  • Le réglage de la luminosité et de la vitesse de lecture pour les vidéos : indépendamment de la luminosité globale, car pour les vidéos on a bien souvent besoin de plus de luminosité que pour la musique.
  • Possibilité d’éteindre l’écran lors de la lecture d’une vidéo : Certaines vidéos, notamment des clips ou des sketchs sont surtout portés sur le son de la vidéo. Donc si vous souhaitez seulement écouter le son de la vidéo, pour préserver la batterie, vous pouvez éteindre l’écran tout en écoutant.
  • Il est désormais possible d’écouter sa musique lorsque l’on joue à un jeu.
  • Apparition de 10 nouveaux thèmes de menus (téléchargeables séparément du firmware), dont certains rappellent ceux du YP-T10.

 

 

Conclusion



Site officiel du Samsung P2

Samsung a décidé de frapper un (grand) coup en se positionnant d’emblée comme un compétiteur de choc face à Apple et son iPod touch. Le P2 n’est certes pas parfait au niveau de l’ergonomie par rapport à son rival mais offre une panoplie de fonctions tierces intéressantes, une qualité sonore à toute épreuve et la garantie d’avoir des mises à jour qui vont continuellement améliorer son utilisation. J’ai apprécié ne pas avoir à utiliser le logiciel Samsung pour transférer ma musique comme je le veux. Au niveau des choses à revoir, la navigation tactile reste un peu trop approximative à mon goût et le lecteur est limité au niveau des formats même si on salue l’apport de l’ogg.

Le Samsung P2 reste une excellente alternative au Touch, même si la capacité maximale n’est pour le moment que de 16 Go et qu’il n’y a pas possibilité de l’augmenter via une carte mémoire. Ce lecteur présente d’excellents arguments et les futures mises à jour vont très certainement en faire un excellent investissement!

Points positifs:

Finition
Evolution
Qualité audio/vidéo
Qualité de l’écran
Bluetooth


Points négatifs:

Ré-encodage des vidéos obligatoire
Tactile approximatif
Interface perfectible
Formats limités


Mon appréciation :

Nous rappelons que les appréciations sont à remettre dans leur contexte. Niveau gamme du produit, prix pratiqué, public visé. Il n’est pas conseillé de comparer les notes de deux produits différents. Cette note est à titre d’information pour un produit donné dans une gamme bien précise. Nous vous conseillons plutôt de lire attentivement le test dans son intégralité.


Laissez ici vos commentaires et feedbacks


_______________________________________________________

Comparaison iPod touch vs Samsung P2



Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

- Devenir membre

3 trackbacks



 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail