Nous avons actuellement plus de 188 visiteurs connectés sur nos sites (dont 10 sur generationmp3.com - 173 sur le forum)

Écrit par
equipegmp3

Test et vidéo Apple iPod classic

Lundi 3 décembre 2007 à 13:30 | Dans la catégorie Apple
Testé par Roderick


Introduction : Alors que l’iPod Touch s’affirme comme une petite révolution d’ergonomie avec son tactile multi-touch et que le Zune 2 semble être l’iPod killer tant espéré par Microsoft, l’iPod classic a pour mission de clôturer en beauté la lignée des baladeurs classiques à disque dur qui ont fait la fortune d’Apple. Il vaut quoi ce classic ? Ça sent le sapin ou le bon plan ?


Test Apple iPod classic



Introduction



Alors que l’iPod Touch s’affirme comme une petite révolution d’ergonomie avec son tactile multi-touch et que le Zune 2 semble être l’iPod killer tant espéré par Microsoft, l’iPod classic a pour mission de clôturer en beauté la lignée des baladeurs classiques à disque dur qui ont fait la fortune d’Apple.
Il vaut quoi ce classic ? Ça sent le sapin ou le bon plan ?

Spécifications



  • Capacités : 80Go / 160Go
  • Formats audio pris en charge : AAC (16 à 320 Kbps), AAC protégé (depuis iTunes Store), MP3 (16 à 320 Kbps), MP3 VBR, Audible (formats 2, 3 et 4), Apple Lossless, WAV et AIFF
  • Formats vidéo :
  • H.264, jusqu’à 1,5 Mb/s, 640 x 480 pixels, 30 images par seconde
  • H.264, jusqu’à 2,5 Mb/s, 640 x 480 pixels, 30 images par seconde
  • MPEG-4, jusqu’à 2,5 Mb/s, 640 x 480 pixels, 30 images par seconde
  • Formats photo : JPEG, BMP, GIF, TIFF, PSD (Mac uniquement) et PNG
  • Ecran : LCD couleur rétro-éclairé diagonale 2,5″ - résolution 320×240 pixles à 163 pixels par pouce
  • Dimensions :
    • Modèle 80Go : 103,5 x 61,8 x 10,5 mm (HxLxP)
    • Modèle 160Go : 103,5 x 61,8 x 13,5 mm (HxLxP)
  • Poids :
    • Modèle 80Go : 140 grammes
    • Modèle 160Go : 162 grammes
  • Page produit Apple : http://www.apple.com/fr/ipodclassic/specs.html

  • Test vidéo




    Téléchargez la vidéo au format MP4 (94 Mo)
    Téléchargez la vidéo au format XviD (108 Mo)


    Lien DailyMotion / Lien YouTube

    Package



    Dans la grande tradition Apple, le packaging est très soigné dans un ensemble très sobre. La boite est à peine plus grande que l’iPod mais tout est soigneusement disposé et emballé.


    L’iPod est dans un étui souple en plastique.


    Le coffret comprend le baladeur, les écouteurs, un câble USB 2.0, un adaptateur dock et un guide de démarrage rapide. Des stickers de la célèbre pomme ont été classiquement glissés avec le guide.
    On est loin de l’abondance d’accessoires des premiers iPod, mais l’essentiel est là.




    Déballage et description



    Le nouveau revêtement en aluminium anodisé en façade fait un bel effet. Robustesse et sobriété encore une fois… Toujours en façade, l’écran (qui me paraît vraiment grand par rapport à mon iPod 3G) et la désormais fameuse “molette” dans un plastique différent de la coque, un peu plus grisé et lisse.




    Le dos de l’iPod reste en métal brillant et est malheureusement toujours aussi sensible aux traces de doigts et aux rayures.


    L’ensemble donne une bonne impression : à la fois compact et solide. Le nouvel iPod est un bel objet bien conçu et on est loin d’un baladeur chinois bas de gamme.

    Sur le dessus, le bouton “hold” et le jack des écouteurs.


    Sur le dessous, le dock iPod permettant la synchronisation et la recharge par le câble fourni mais également la connexion à un des nombreux accessoires possédant un dock iPod.



    En résumé, l’iPod classic, un baladeur assez robuste avec un design connu, mais peut-être un peu vieillissant. Des versions 80Go et 160Go existent, à des prix plutôt attractifs, de quoi mettre largement toute votre bibliothèque musicale. Si ce dernier est trop imposant pour vous, Apple a sorti le nano, s’il n’est pas assez tendance, vous vous rabattrez sur le touch…

    Démarrage et interface



    Une pression sur n’importe quel bouton allume instantanément le baladeur (je n’ai jamais remarqué de temps de chargement ou alors moins d’une seconde) et reprend le baladeur là où vous l’avez laissé (dans un sous-menu, en lecture d’un morceau ou autre).
    Pour vous diriger dans les menus, vous vous servez de la molette tactile. Le système est le même que sur les précédents iPod : aux quatres coins de la molette, les boutons “menu”, “< <", ">>” et “play/pause” et au centre de la molette, le bouton de validation.
    Ces cinq boutons vous serviront également à naviguer dans les menus (haut, bas, gauche, droite et valider) mais en plus des boutons, la totalité du rond est tactile si bien que vous descendez ou remontez dans une liste en dessinant des ronds sur la molette.

    Ce système ultra-simple est d’une efficacité redoutable, je n’ai pas encore trouvé d’équivalent (peut-être le iRiver Clix).

    L’écran se sépare en deux : sur la partie gauche, les menus et sur la partie droite une animation temps réel du contenu du menu actif (les jaquettes d’albums sur “Albums”, un diaporama des photos sur “Photos…). Les menus et sous-menus sont au format texte (il n’y a pas d’icônes), ensuite lorsque vous arrivez en bout de chaîne de certains menus, des icônes apparaissent (illustrations d’albums, miniatures photos, icônes podcasts…).



    A noter que le système “Cover Flow” d’iTunes est également disponible sur ce baladeur. Il permet de fureter parmi les pochettes d’albums présents sur votre iPod. Le système est spectaculaire et très convivial. La fluidité est surprenante, et une fois chargées, les illustrations (chargées via iTunes) défilent presque sans ralentissement.



    Pas de possibilité de customiser le fond d’écran de son iPod ou de modifier la police, l’interface est verrouillée, par contre vous pouvez choisir quelles rubriques vous voulez voir apparaître dans les menus (si vous ne voulez pas la rubrique “podcast” dans le menu principal, vous le décochez dans les réglages du menu principal et il n’apparaîtra plus).

    Les menus répondent très vite. Il y a quelques ralentissements quand même de temps à autre (surtout dans le cas de chargement des icônes).

    L’interface de base est composée des menus suivants, mais celle-ci peut être modifiée :

    • Musique
    • Vidéos
    • Photos
    • Podcasts
    • Extras
    • Réglages
    • Mix de morceaux


    Musique



    Au niveau du menu musique, vous accédez à une multitude de menus de sélection par tags : Listes de lecture, Artistes, Albums, Morceaux, Genres, Compositeurs, Livres audio. Il y a même un menu recherche qui vous permet de taper les premières lettres d’un morceau, d’un artiste, d’un album pour le retrouver instantanément. La nouveauté, c’est bien évidemment le fameux Cover Flow qui permet d’afficher les pochettes avec une belle animation similaire à celle d’iTunes… Cette fonctionnalité qui est vraiment gadget a parfois quelques lenteurs si votre bibliothèque est assez importante ! Vous l’auriez également compris, pas de classement par dossier comme sur certains baladeur, vos titres et album auront intérêt à être bien tagués.




    Une fois un titre sélectionné, un écran assez épuré arrive : fond blanc, effets reflet, informations utiles identifiables rapidement, la classe. Il est toujours possible de naviguer dans les menus alors que le titre est en lecture. Au bout d’un moment d’inactivité dans les menus, l’écran repasse au titre en cours de lecture.

    L’iPod affiche les pochettes d’album qui sont automatiquement téléchargées via iTunes, si vous avez un compte sur le logiciel d’Apple…



    A noter qu’il est toujours possible de créer des listes de lecture “on the go”, directement à partir du baladeur.

    Rappel de la compatibilité audio :
    AAC (16 à 320 Kbps), AAC protégé, MP3 (16 à 320 Kbps), MP3 VBR, Audible (formats 2, 3 et 4), Apple Lossless, WAV et AIFF.

    Qualité sonore



    Au niveau sonore, Apple n’annonce que la caractéristique de réponse en fréquence : 20Hz à 20KHz. Les écouteurs ont une impédance de 32 Ohms.



    La qualité sonore des iPod est souvent décriée par les audiophiles qui préfèrent d’autres marques moins hype (Cowon par exemple) mais apportant un surplus au niveau son.

    Sur ce classic avec les écouteurs livrés, le son est effectivement un peu étriqué… Comme si un léger voile venait se poser sur les chansons venant étouffer les basses, amoindrir les médiums. Les aigus sont eux très en avant dans les réglages par défaut. Un petit tour dans l’égaliseur… Une bonne vingtaine de présélections sont disponibles, mais pas de réglage laissé libre. Certains réglages provoquent des grésillements d’autres s’en sortent mieux (”Acoustique” reste mon préféré, plus ample et confortable).



    L’essai avec un casque moyenne gamme (mon Senheiser PX 200) est d’une toute autre tenue. Le même morceau paraît beaucoup plus complexe et les médiums éclatent. Le son iPod s’est nettement amélioré depuis les premiers modèles pour arriver à un résultat beaucoup plus précis sur les médiums et chaleureux dans son ensemble.
    Pour que le son soit bien équilibré, il manque à mon sens un peu plus de basses c’est tout…

    Notez cependant, qu’avec des intra sensibles, on perçoit un souffle qui varie selon le volume et des interférences apparaissent en manipulant la molette quand le baladeur est en pause. Mais globalement, la qualité sonore de ce classic est bien au-dessus de son prédécesseur l’iPod 5G. Apple peut ainsi remonter dans l’estime des audiophiles même si tout n’est pas parfait.

    Deux petits plus au niveau lecture audio : dès qu’on débranche les écouteurs du jack, le baladeur se met automatiquement en pause et la lecture est “gapless”, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de blanc entre deux morceaux, ce qui est idéal pour les live.

    Ma chaîne Denon a bien reconnu le baladeur sans problème. L’interface constructeur a bien pris la main. Au niveau sonore, les basses égarées réapparaissent comme par miracle… Il est vraiment très dur de faire une différence entre un cd et un morceau encodé en Apple Lossless joué sur l’iPod.



    Bref, la conclusion est assez simple et peut être appliquée à la majorité des baladeurs : investissez dans un casque. L’iPod n’est peut-être pas un baladeur audiophile mais il s’en tire vraiment bien avec un bon casque ou connecté à une bonne chaîne hifi.

    Vidéo



    L’import vidéo se fait toujours par iTunes une fois les séquences taillées au format iPod. Il existe de nombreux utilitaires qui convertissent n’importe quelle vidéo au format mpeg4. J’ai utilisé Videora iPod converter pour convertir un épisode de la série Lost du format avi au format h.264, par exemple. Notez que ce logiciel est gratuit et qu’il faut compter une bonne vingtaine de minutes pour réencoder votre vidéo. C’est tout de même un scandale qu’après tant d’années, iTunes ne soit pas capable de convertir vos vidéos au format du baladeur, cela serait tellement plus simple !



    Malgré l’écran plutôt réduit (2,5″), la lecture des vidéos est agréable : précis et lumineux, le LCD fait bonne impression. C’est même assez surprenant… Même les sous-titres sont plutôt bien lisibles. Par contre, à côté d’une PSP, l’iPod fait pâle figure, mais la Playstation, avec son large écran, a été conçue dans cette optique et n’arbore pas vraiment les mêmes dimensions que le baladeur d’Apple.
    Mise à part une utilisation sur une période longue (qui doit, à coup sûr, vous transformer en lapin atteint de myxomatose), l’iPod m’a bluffé au niveau vidéo. Signalons au passage que les réglages dans le mode vidéo sont très limités…




    À noter que l’iPod classic est compatible avec tous les podcasts qu’on peut trouver sur iTunes. Ce qui vous permettra de la remplir facilement de contenus vidéo !




    Cet iPod classic embarque toujours une sortie vidéo, mais au contraire des versions précédentes, celle-ci est beaucoup plus capricieuse. Apple l’a en effet bridée pour qu’elle ne fonctionne qu’avec des accessoires certifiés “Made for iPod” ! De plus, d’après plusieurs retours d’utilisateurs, le rendu n’est pas super…

    Rappel de la compatibilité vidéo :
    H.264 (jusqu’à 1,5 Mb/s, 640 x 480 pixels, 30 images par seconde) avec son au format AAC-LC jusqu’à 160 Kbps, 48 kHz, son stéréo aux formats de fichier .m4v, .mp4 et .mov

    Photo



    Sur iTunes, je sélectionne un répertoire de photos à synchroniser avec l’iPod et à la connexion suivante, les photos sont chargées.

    On les retrouve dans le menu photo du baladeur et on peut les afficher une par une ou lancer un diaporama sur une sélection de photos. Tout ceci peut être effectué en continuant la lecture audio.
    Encore une fois, l’écran s’en tire très très bien, l’affichage des photos est très précis malgré le redimensionnement radical des fichiers.





    Rappel de la compatibilité photo :
    JPEG, BMP, GIF, TIFF, PSD (Mac uniquement) et PNG.

    Extras



    L’iPod contient un certain nombre de fonctions supplémentaires : Calendrier (synchronisation à partir d’Outlook ou iCal) et contacts (synchronisés à partir de données vCard), horloges de plusieurs fuseaux horaires, un réveil, des jeux et un chronomètre.



    Vortex, un des jeux présents sur l’iPod. Il est possible d’en acheter d’autres directement sur iTunes.




    Menu extras :

    • Horloge mondiale
    • Calendriers
    • Contacts
    • Alarmes
    • Jeux
    • Notes
    • Vérouillage écran
    • Luminosité
    • Chronomètre







    Ces “Extras” peuvent être utiles, mais il est clair qu’ils ne seront vraiment utilisés que par 20% des utilisateurs et encore. Car au final, un baladeur sert à écouter de la musique, regarder des vidéos ou photos, le reste n’est ici d’anecdotique, au contraire de l’iPhone ou même l’iPod touch où c’est vraiment utile !

    Réglages



    Un grand nombre de réglages est possible. Manque cependant toujours à l’appel l’égalisation manuelle (problème récurent des iPod).



    Menu réglages :

    • Informations
    • Aléatoire
    • Répéter
    • Menu Principal
    • Menu Musique
    • Volume maximum
    • Rétro-éclairage
    • Luminosité
    • Livres audio
    • Egaliseur
    • Egaliseur de volume
    • Cliqueur
    • Date et Heure
    • Trier par
    • Langues
    • Mentions légales
    • Reset


    Comme vous le constatez, l’iPod permet un certain nombre de réglages qui sont essentiels, mais il ne s’embête pas à rentrer dans les détails de ceux-ci. Dommage…

    Autonomie



    Contrairement à son prédécesseur, l’iPod 5G, le classic dispose d’une autonomie impressionnante, ce qui en fait un des points les plus positifs de ce nouveau modèle. Apple annonce en effet, une autonomie de 30h en audio et 5h en vidéo. Durant notre test, ces données se sont avérées plutôt jute voire même au dessus ! Nous sommes arrivés à 34h30 en audio et 5h10 en vidéo…
    Nous avions également en notre possession le modèle 160Go qui bat des records avec une autonomie mesurée par nos soins de 45h40 en audio (40h annoncé par Apple) et 8h20 en vidéo (7h annoncé) !!! Tout simplement énorme.

    Transfert



    Au premier chargement, j’ai eu la mauvaise surprise de constater que je ne pouvais pas synchroniser l’iPod sur mon Mac, l’iPod réclamant la version 10.4.8 de Mac OS X (je tourne avec la version Panther 10.3.9). C’est vraiment carrément limite de la part d’Apple de forcer ses utilisateurs à mettre à jour leur OS (moyennant une bonne centaine d’euros) pour pouvoir synchroniser son baladeur Apple.




    L’iPod se branche à votre ordinateur via un câble USB 2.0 propriétaire puisque le fameux port “dock connector” est toujours de la partie. Paradoxalement, ce dernier est reconnu comme un disque dur externe UMS et vous pourrez vous en servir comme tel, mais pour pouvoir transférer vos musiques, vidéo et photos, iTunes reste obligatoire. Rageant !

    Une fois connecté sur un Windows XP (pilotes détectés, installés et redémarrage de Windows), tout est ok. Si vous ne possédez pas iTunes, il faudra alors le télécharger depuis le site Apple. Une fois cette étape effectuée, iTunes est donc l’unique interface du baladeur : transferts audio, vidéo ou même mises à jour de l’iPod, tout passe par iTunes. Pas de problème de ce côté-là, le logiciel est bien fait, la navigation est aisée et toutes les opérations sont réalisées intuitivement. Vous cochez dans votre bibliothèque sur ce que vous voulez synchroniser ou pas avec l’iPod et c’est tout.

    Le taux de transfert de cet iPod classic n’est pas mauvais, voire même très bon quand on se sert du baladeur en mode UMS :

    • 12,8 Mo/s en mode UMS directement depuis l’explorateur Windows ou MAC pour transférer des données
    • 7,7 Mo/s en mode transfert de musique depuis iTunes

    L’interface iTunes :




    Evidemment, on regrette l’utilisation d’un tel logiciel pour transférer sa musique alors que chez la concurrence il suffit d’un simple copier/coller, mais que voulez-vous, c’est Apple… Par contre, notez que le baladeur est reconnu comme un disque dur amovible par Windows ou OSX et vous permettra de vous en servir comme tel pour transporter tout type de donnée. Attention à ne pas oublier le câble propriétaire par contre !

    Conclusion



    L’iPod classic conserve les gros défauts de ses prédécesseurs : l’obligation d’utiliser iTunes pour ajouter du contenu (aussi réussi soit iTunes), un écran un peu petit pour des vidéos et l’absence d’égaliseur digne de ce nom. À cela s’ajoute un nouveau problème de compatibilité avec les propres OS d’Apple (carrément limite pour des OS datant de deux années)… Mais le nouvel iPod est tout de même beau, compact, intuitif et robuste. L’apparition de cette nouvelle génération ne change donc pas la donne : si vous achetez un iPod, vous aurez un baladeur design portant clairement la patte Apple mais dont les limites sont connues. On soulignera cependant l’effort sur la qualité sonore comparée aux précédentes versions.
    Bien positionné en terme de tarif et de rapport giga/euro, l’iPod classic est sans grande surprise et met à jour en douceur la line-up iPod à disque dur. Une valeur sûre pour les utilisateurs lambda, les bidouilleurs devront se tourner vers des plates-formes plus ouvertes et les Applemaniacs seront certainement plus intéressés par les joujoux technologiques que sont l’iPhone ou l’iPod Touch.

    Points positifs:
    • Interface / Ergonomie
    • Autonomie
    • Gapless
    • Prix

    Points négatifs:
    • Design vieillissant
    • Compatibilité vidéo limitée
    • Pas de tuner FM
    • iTunes obligatoire

    Mon appréciation (en remettant le baladeur dans sa catégorie) : entre et

    Nous rappelons que les appréciations sont à remettre dans leur contexte. Niveau gamme du produit, prix pratiqué, public visé. Il n’est pas conseillé de comparer les notes de deux produits différents. Cette note est à titre d’information pour un produit donné dans une gamme bien précise. Nous vous conseillons plutôt de lire attentivement le test dans son intégralité.


    Laissez ici vos commentaires et feedbacks

    ______________________________________________________________________

    Galerie photo de la dernière gamme iPod (nano, classsic, touch et iPhone)

    Ajouter un commentaire

    Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

    - Devenir membre



     

    Commentaires récents

     
       
    Fermer
    Envoyez le par e-mail