Nous avons actuellement plus de 282 visiteurs connectés sur nos sites (dont 29 sur generationmp3.com - 242 sur le forum)

Écrit par
Greg

Test et video du Sony Walkman NWZ-A820

Mercredi 27 février 2008 à 17:25 | Dans la catégorie Sony
Testé par Greg

 

Introduction :
Un an après avoir sorti le très bon NW-A800, puis le NWZ-A810 (baladeur de l’année 2007 sur GMP3), Sony revient avec un nouveau modèle, le NWZ-A820. Rien de radicalement différent pour ce baladeur qui est dans la lignée de ses prédécesseurs, mais des petites améliorations qui sont bienvenues comme l’écran qui gagne quelques centimètres et l’arrivée du Bluetooth.
Mais la question que tout le monde se pose, c’est : est-ce que ce A820 fait aussi bien que son prédécesseur, le A810 ? C’est ce à quoi nous allons essayer de répondre au cours de ce test.

a820ptit.jpg


Test Sony Walkman NWZ-A820


Un an après avoir sorti le très bon NW-A800, puis le NWZ-A810 (baladeur de l’année 2007 sur GMP3), Sony revient avec un nouveau modèle, le NWZ-A820. Rien de radicalement différent pour ce baladeur qui est dans la lignée de ses prédécesseurs, mais des petites améliorations qui sont bienvenues comme l’écran qui gagne quelques centimètres et l’arrivée du Bluetooth.
Mais la question que tout le monde se pose, c’est : est-ce que ce A820 fait aussi bien que son prédécesseur, le A810 ? C’est ce à quoi nous allons essayer de répondre au cours de ce test.


Spécifications


Le Sony Walkman NWZ-A820 est équipé d’un écran TFT 262k couleurs QVGA de 2,4″ (320×240px), d’une capacité de 4Go (NWZ-A826), 8Go (NWZ-A828) ou 16Go (NWZ-A829), du Bluetooth 2.0+EDR et d’une compatibilité WMA, AAC, MP3, Linear PCM (WAV), JPEG, AVC (H.264/AVC), MPEG-4. USB 2.0 (WMPORT)/UMS/MTP, son autonomie est de 36h en audio (15h avec le Bluetooth on) contre 10h en vidéo (7h avec le Bluetooth on). Ses dimensions sont de 93,6 x 50,2 x 9,3 mm pour 58g. Il sera disponible en noir, argent, doré ou rose et livré avec des écouteurs MDR-EX082. Les prix pour la France sont de : 159 euros, 209 euros et 309 euros.

Fiche technique Sony (format PDF)


Test vidéo



Téléchargez la vidéo au format MP4 (93 Mo)
Téléchargez la vidéo au format XviD (95 Mo)

Lien YouTube / Lien DailyMotion


Packaging


Petite précision sur le packaging, comme il s’agit d’un modèle prêté en exclusivité par Sony avant la sortie du baladeur, vous n’aurez pas de jolies photos de la boite. Mais par contre, le contenu est identique au modèle qui sera commercialisé.



Au menu :

  • Un baladeur NWZ-A820
  • Un câble USB propriétaire
  • Une paire d’écouteurs intra-auriculairesMDR-EX082
  • Des embouts différents (S/M/L) pour les écouteurs
  • Un adaptateur pour dock
  • Une sorte de béquille amovible
  • Notice et CD




Vous pouvez donc le constater, nous avons à faire à un packaging standard pour un baladeur MP3 de nos jours; on regrette que Sony ne fournisse pas d’étui.


Déballage & description




Terminé le design asymétrique du A810, Sony revient sur un design carré aux bords arrondis, ressemblant davantage aux téléphones Sony Ericsson qu’à un baladeur MP3. Ce design fait cependant un peu plus sérieux, plus commun aussi, et le A820 a une certaine classe quand on le regarde.

Le A820 est le haut de gamme de la série Walkman, il est fait en aluminium et plastique. Je ne sais pas pourquoi, mais une fois en main, le A820 fait plus cheap que le A810 ! Peut-être parce que le baladeur semble plus léger que son prédécesseur (alors que non 58g contre 53g) et qu’il dispose de deux types d’aluminium, en plus de parties plastique.

Je m’explique, le dos du A820 est en alu brossé et le haut du dos en plastique, sur le devant, l’écran prend les 3/4 de la place, mais là où se situe le pavé directionnel, qui est en plastique, il y a de l’alu lisse… Ça donne une impression étrange, pourquoi ne pas avoir mis de l’alu brossé partout ?

De même, la touche « hold » située maintenant sur la tranche et d’ailleurs plus facilement accessible a beaucoup de jeu, je ne sais pas si cela vient de notre modèle, mais c’est bien dommage.

Enfin, au dos, on voit apparaître trois vis… Sur le A810 il y en avait deux, mais elles passaient inaperçues, là elles sont bien présentes et on se demande à quoi elles servent ? La batterie serait-elle amovible ?

Autre petit détail, le port USB (WMPORT) n’est pas protégé comme sur le A810, et la poussière pourrait rentrer facilement dans le lecteur…

Bref, outre ces détails, la qualité de fabrication et l’assemblage du baladeur sont assez bons et il semble bien robuste.

Ses dimensions (93,6 x 50,2 x 9,3 mm) lui permettent de le mettre facilement dans la poche, et de le tenir/commander avec une seule main. En effet, le pavé directionnel, les touches volume, hold ou bluetooth sont facilement accessibles quand on l’a en main.

Le A820 est disponible en noir, argent, doré ou rose et il est équipé d’un écran QVGA de 2,4″.
Cet écran, comme dit précédemment, occupe une grande partie de la face du baladeur. Au contraire du A810, il n’est pas renfoncé dans le baladeur puisqu’il est protégé/recouvert par une dalle plastique. Cela est bien et moins bien, car la dalle protège certes davantage l’écran, mais prend aussi facilement les traces de doigts. Elle a de plus tendance à refléter la lumière, quand le baladeur est explosé à une forte lumière, mais rien de bien méchant, car ça reste lisible. Par contre, l’écran en lui-même est meilleur que sur le A810, son angle de vue est plus important et les couleurs sont plus fidèles.

Les touches principales sont présentes sous la forme d’un pavé directionnel situé en dessous de l’écran. Celui-ci n’est pas sensitif, il s’agit bien de vrais boutons comme sur le A810 ou le S615. Les fonctionnalités de ces boutons sont absolument identiques à celles du A810.

Petit tour du propriétaire…

Face : écran, pavé directionnel et touches



Dessous : port jack 3,5mm et WMPORT (USB)



Dessus : diode Bluetooth



Côté droit : encoche pour lanière, touches hold, bluetooth et volume



Dos : Reste et encoche pour béquille



Un petit mot sur la « béquille » livrée avec le baladeur, qui est en plastique. Cette dernière vient se plugger au dos du A820, mais ne semble pas extrêmement solide… On regrette également que Sony n’ait pas fait un effort au niveau de son design. La béquille remplit son rôle, mais est-elle vraiment utile ?






Interface/Utilisation


Dès l’allumage, le baladeur de Sony se met rapidement en route, on arrive alors sur un menu, identique aux précédents modèles, avec des raccourcis qui rappelle les icônes de la PSP : lecture aléatoire, recherche, bluetooth, photo, musique, vidéo, paramètres, liste de lecture et lecture en cours.



Vous remarquerez que cet A820 ne dispose toujours pas de la radio, ça coute tellement cher…

On navigue dans ce menu avec la croix directionnelle, validant avec le bouton lecture/pause. Pour revenir, une pression longue sur “back” ou sinon après plusieurs pressions.



La navigation dans ces différents menus se fait de façon intuitive, une fois qu’on a compris le rôle de chaque touche, c’est un jeu d’enfant ! De plus, le baladeur répond bien et de façon très rapide.

Notez qu’au bout d’un certain moment, le Sony passe en mode veille avec un économiseur d’écran affichant une horloge ainsi que la date.

Le reste de l’interface est similaire au A810, affichage de la lecture en cours (musique, vidéo ou photo) en bas de l’écran, là où est également indiqué le niveau de batterie.



Quelques mots sur l’icône « lecture en cours » située sur la “home” du baladeur, qui permet de revenir sur la lecture en cours justement, qu’il s’agisse d’une musique, d’une vidéo ou d’une photo.

Pour éteindre le baladeur, une pression longue sur le bouton « option » est nécessaire. Cependant, j’ai l’impression que le baladeur ne s’éteint pas vraiment et se met en veille prolongée. En effet, dès qu’on effleure une touche il se rallume ! Il est donc conseillé qu’une fois éteint, il faut aussi le mettre sur « hold », cela évitera d’avoir des surprises.

Après plusieurs jours d’utilisation, le A820 est agréable à utiliser et les options offertes sont vraiment très nombreuses.

Passons maintenant aux choses plus sérieuses…


Fonctionnalités


Musique



Après avoir cliqué sur l’icône musique, vous arrivez sur votre « bibliothèque de musique ». Vous avez alors le choix entre : toutes les chansons, album, artiste, genre, année de sortie ou dossier.

Le classement des titres se fait par tag ID3, c’est quand même bien plus pratique. Mais vous constaterez qu’il y également un mode dossiers pour les plus récalcitrants aux Tags ! Depuis que Sony est passé à l’UMS il y a des fonctionnalités oubliées qui reviennent…



Une fois dans un menu, vous arrivez à la liste des vos titres, album ou artiste et la navigation se fait horizontalement par ordre alphabétique, une navigation assez bien pensée et rapide.

Si vous choisissez “album”, une miniature des albums disposant d’une pochette s’affiche à côté du nom de ceux-ci, mais il est également possible de naviguer seulement par pochette d’album, il suffit de sélectionner l’option !




Une fois sa musique sélectionnée, on arrive sur l’écran de lecture, qui est identique au A810 : affichage complet des informations sur le titre joué, c’est-à-dire le temps, le titre, l’album, le groupe, le genre, l’année et bien évidemment la pochette (si vos morceaux sont correctement tagués).




À noter que le baladeur embarque également un système de recherche de titre, d’album ou d’artiste, un peu comme sur les iPod. Ce système fonctionne d’ailleurs assez bien.




De nombreuses options concernant le son (EQ, DESS, VPT, ClearAudio…) ainsi que les modes de lecture sont disponibles.



Un mode Shuffle (aléatoire) est disponible, il peut se faire sur l’intégralité du baladeur ou seulement sur l’année.

Les infos détaillées sur un titre, notamment son encodage est directement accessible via le menu option. De même, on peut agrandir la pochette d’un album puis naviguer directement de pochette en pochette.

Petite nouveauté, on peut maintenant programmer les touches « bas et haut » de façon à pouvoir naviguer directement, durant la lecture, dans les menus artiste, album, genre et date, ou alors de naviguer par répertoires.



Il est également possible de naviguer dans le baladeur tout en écoutant un titre, de lire des listes de lecture réalisées avec WMP, par exemple, mais pas d’en créer à la volée à partir du baladeur ou de supprimer un titre directement via le baladeur.



Rappel de la compatibilité audio :
MP3, WMA (DRM), et AAC (non DRM), linear PCM

Qualité sonore

Voici le paragraphe tant attendu par beaucoup… Le A820 dispose-t-il de la même ou d’une meilleure qualité sonore que le A810 ?

Nous allons faire des malheureux, mais pour avoir eu les deux baladeurs lors de nos tests, la qualité sonore du A820 est un tout petit peu en dessous de celle du A810 ! Nous dirons même qu’elle se situe entre le A810 et le S615…

Sony ne semble pas avoir changé de chip audio, alors peut-être est-ce dû à la mise en place du hardware, la façon dont il est organisé dans le boitier, mais nous avons perçu un léger souffle sur ce A820. La sortie est en effet moins propre que sur le A810. Cela a été constaté avec des écouteurs intra haut de gamme très sensibles (Westone UM2 avec des embouts moulés Earsonics et Earsonics EM2-IFI).

Mais rassurez-vous donc, la qualité sonore de cet A820 est tout de même excellente ! La répartition des instruments se fait bien et les aigus comme les graves sont équilibrés.

On apprécie les 4 EQ fournis qui sont assez bien réglés contrairement aux effets VTP pas super, mais surtout la possibilité de personnaliser deux équaliseurs supplémentaires, chose rare de nos jours.

Signalons enfin que le A820 n’est pas Gapless, il y a un temps très court entre deux titre, le baladeur marque bien un arrêt, nous avons testé cela sur plusieurs album live, dommage.



Niveau qualité sonore, si vous cherchez un point de repère, le A820 est juste au dessus d’un Cowon D2, bien loin devant un iPod nano mais en dessous d’un iriver clix 2.



Côté écouteurs livrés, Sony ne déroge pas à sa règle est offre des modèles intra-auriculaires MDR-EX082. Ils sont un peu gros, mais leur qualité est haut dessus de ce qu’on trouve généralement. Ils sont livrés avec des embouts différents (S/M/L).

Vous pourrez en changer, surtout si vous souhaitez pouvoir profiter pleinement du bon son de ce baladeur.
À noter que cette fois-ci le câble des écouteurs est complet et ne comporte plus de rallonge comme sur les précédents modèles.

Pour information, le volume est étalonné de 0 à 30. Je suis constamment resté aux alentours de 12 avec mes Q-jays. À partir de 20, le son se fait vraiment fort.



Vidéo

Le A810 disposait d’un écran de 2″, celui du A820 fait maintenant 2,4″, par contre, la résolution reste inchangée, elle est toujours VGA (320×240px).



Tout comme le A810, le A820 est compatible avec certains formats vidéo. Le menu est identique sur les deux baladeurs, vous arrivez, après avoir cliqué sur l’icône de l’accueil, sur la liste des vidéos. Suivant l’affichage, vous pouvez soit avoir une miniature, soit le nom, soit les deux.



Le A820 lit les vidéos aux formats AVC (H.264/AVC)/MPEG-4 avec une résolution de 240 x 320px (QVGA). Si votre vidéo répond à ces spécifications, vous pourrez directement la mettre sur votre baladeur par simple copier/coller. Sinon, il vous faudra la réencoder via le logiciel fourni par Sony et nommé media manager.
Au passage, signalons que Media Manager intègre un gestionnaire de flux RSS avec mise à jour et transfert automatique vers le Walkman. En gros ça permet de s’abonner à certains podcasts, une bonne chose.
Il est aussi possible de réencoder les vidéos avec d’autres logiciels tels que virtualdub, il suffit de respecter la résolution du baladeur ainsi que les formats supportés.

Notez que ces derniers sont identiques à ceux supportés par l’iPod, il est donc souvent possible de mettre des vidéos destinées aux baladeurs d’Apple sur ce baladeur Sony !

Au contraire du menu audio, il n’y a pas énormément d’options disponibles pour la vidéo (zoomer, avance rapide, informations détaillées, luminosité). Cependant, le A820 pense à satisfaire tout le monde et les gauchers et droitiers vont pouvoir se prendre dans les bras, pas de jaloux ici. Il est en effet possible d’incliner le lecteur dans les deux sens. Toute bête comme fonction, mais tous les constructeurs n’y pensent pas. Et pour les gens qui n’aiment pas faire comme les autres, vous pouvez aussi ne pas incliner le lecteur, mais vous allez perdre en taille et votre vidéo sera légèrement coupée.




L’écran de ce A820 est bien plus beau que sur le A810, c’est en les mettant cote à côté qu’en en aperçoit pleinement (voir notre galerie en fin de test). D’une taille de 2,4″, il affiche 262k couleurs avec une luminosité de 300cd/m², un contraste de 200 :1 et un angle de vue assez important.




Contrairement au A810 ou au S615, il est possible de regarder une série ou un podcast vidéo sur cet écran, je ne dirai pas un film, car ça fatigue les yeux au bout d’un moment. Si c’est ce que vous souhaitez avant tout, préférez un véritable PMP comme l’Archos 405 ou 605.

La qualité vidéo est assez bonne, elle dépend tout de même de votre encodage ! Mais globalement, le rendu des couleurs est fidèle, je trouve plus que sur le A810, on remarquera cependant des noirs moins sombres dus, semble-t-il, à la luminosité plus importante de l’écran, qui heureusement se règle.



Le A820 n’accepte pas les sous-titres, vous devrez donc les intégrer dans l’encodage de votre vidéo. Ceux-ci sont lisibles à l’écran, mais il ne faudra pas tenir le baladeur trop loin de vous…



Par défaut, le baladeur reprend la vidéo là où vous vous étiez arrêté en quittant, mais il est possible de la reprendre depuis le début via le menu options.

La nouveauté dans ce mode vidéo est la possibilité de supprimer directement des vidéos depuis le baladeur ! Bizarrement il n’y a que dans ce mode que c’est possible.



À noter que Sony livre avec le baladeur une petite béquille, qui se plugge au dos de celui-ci et vous permettra de poser le baladeur pour regarder tranquillement vos vidéos.



Rappel sur les formats lus:
MPEG-4 (jusqu’à 2500 kbps / 30 fps) et AVC Baseline (jusqu’à 768 kbps / 30 fps).

Photos

Comme ses prédécesseurs, le A820 lit aussi les photos au JPEG. Ce n’est pas que cette photo sert à presque rien, mais bon pourquoi pas…

Pour naviguer à travers les images que vous avez transférées sur le lecteur, le A820 propose dans un premier temps, un accès aux dossiers contenant des photos.



Une fois le dossier sélectionné, vous arrivez sur un mur de miniatures correspondant aux photos de ce dernier. Il est possible d’obtenir des infos détaillées sur chaque photo, de débuter un diaporama ou de visualiser une par une chaque photo à l’horizontal ou la verticale.





Nous n’avons pas trouvé de limitations concernant la taille des photos, les nôtres étaient assez lourdes, environ 6Mo, le baladeur affiche alors, une image pixélisée dans un premier temps, puis l’image nette au bout de 2/3 secondes.





On peut visualiser les dernières photos de vacances tout en écoutant la musique qui va avec.

C’est bien dommage que les photos ne puissent pas servir à personnaliser le background du baladeur ou encore l’écran de veille. Peut-être lors d’une prochaine mise à jour ?

Bluetooth

LA nouveauté de ce NWZ-A820 est la fonctionnalité Bluetooth. Nous avons ici du Bluetooth 2.0 A2DP et AVRCP ayant une portée de 10 mètres.

Le Bluetooth est par défaut éteint sur le A820, pour l’allumer, il suffit de passer par le menu du baladeur pour le pairer avec un périphérique BT. Si vous avez déjà effectué cette manipulation, il est possible de switcher en BT via le bouton raccourci situé sur le côté droit du baladeur.



Quand le BT est activé, une diode bleue clignote sur le coin haut droit du baladeur.



Dans le menu BT, vous avez le choix entre les menus suivants :

  • Périphérique BT, qui correspond aux périphériques déjà enregistrés
  • Connexion en attente, pour demande la connexion sur un périphérique
  • Pairage, pour rechercher des périphériques




Le pairage entre deux appareils se passe assez rapidement, nous avons fait le test avec le casque DR-BT21GB et une chaîne hifi Sony CMT-HX5BT. Nous n’avons rencontré aucun problème.






La lecture des titres se fait sans perte de connexion, dans la mesure où vous rester à moins de 10 mètres de la source et le réglage du volume play/pause ou le changement de piste peut se faire à partir du périphérique, le casque dans notre test.




Le casque DR-BT21GB sera inclus dans un bundle que Sony devrait vendre quelques euros de plus.
Ce casque est assez basique, mais fonctionne bien. Il est pliable, la qualité sonore est correcte, équivalente aux écouteurs fournis. Pour les amateurs d’une bonne qualité sonore, il vous faudra malheureusement faire une croix sur le Bluetooth pour l’instant. C’est dommage, car cela est vraiment très pratique.




On regrette que Sony ait restreint cette fonctionnalité BT aux périphériques d’écoute. On aurait bien aimé comme cela est possible avec les derniers baladeurs de chez Samsung, transférer des fichiers ou même piloter son téléphone portable BT… Peut-être pour une prochaine fois ?

Paramètres

Le menu paramètres est assez complet, voici quelques photos de celui-ci qui vous donnera une idée des réglages offerts…

On y retrouve l’ensemble des réglages disponibles dans les différents menus ainsi que les réglages communs, ça en fait pas mal !









Transfert


Depuis le A810, fini SonicStage, le logiciel de transfert de la marque. Le baladeur est maintenant MTP/UMS, et c’est tant mieux !

Personnellement, j’utilise encore SonicStage pour tagué correctement mes titres et récupérer les pochettes d’albums, comme quoi…

Le A820 est en effet reconnu comme un disque amovible par votre ordinateur. Vous pourrez y transférer vos musiques, vidéos et photos par un simple copier/coller.

Annoncé MTP et donc normalement compatible seulement avec Windows XP, le baladeur fonctionne parfaitement sous MAC et Linux, où il est reconnu comme un baladeur UMS !

Le A820 fonctionne également comme un disque externe et vous pourrez également y stocker des données autres que du son, de la vidéo ou des photos.

Notez qu’à chaque déconnexion de votre ordinateur, le baladeur reconstruit automatiquement la base de données de la bibliothèque et ajoute l’ensemble des nouveaux fichiers tout juste transférés (musique, photo, vidéo).



Le baladeur est USB 2.0 mais le port est propriétaire (WMPORT), un des points négatifs de ce Sony, tout ne peut pas être bon.
Le taux de transfert est dans la moyenne sans être pour autant exceptionnel, dommage nous pensions que la vitesse serait beaucoup plus rapide suite à l’abandon de SonicStage.

Taux de transfert :

  • 4,5Mo en 2 secondes -> 2,2Mo/s
  • 80,8Mo en 38 secondes -> 2,1Mo/s
  • 121,8Mo en 47 secondes -> 2,6Mo/s


Autonomie




Sony est sûrement l’un des rares constructeurs à proposer une très bonne autonomie sur ses baladeurs MP3. Encore une fois, la marque japonaise ne déroge pas à la règle et nous annonce 38h en audio et 10h en vidéo pour cet A820.

Cette autonomie est assez bien respectée, du moins en MP3, puisque nous sommes arrivés à 36h20 avec des fichiers MP3 encodés à 256kbps et 320kbps.

Par contre, côté vidéo c’est moins bon, enfin tout est relatif… Cela doit énormément dépendre de l’encodage de vos vidéos.
Avec quelques podcasts trouvés sur le net et des épisodes de séries encodés par nos soins, nous sommes arrivés à 8h10.

Avec le Bluetooth activé, l’autonomie tombe à 12h30 en audio, alors que Sony annonce 15h. Nous n’avons pas testé l’autonomie en vidéo avec le Bluetooth.

La charge se fait via le port USB de votre ordinateur en 3h pour qu’elle soit complète. Cependant, 1,5h suffisent pour recharger 80% du baladeur !


Conclusion


Le Sony A810 a été le baladeur de l’année 2007 sur GMP3, malheureusement le A820 ne sera pas celui de l’année 2008 !

Le NWZ-A820 est un très bon baladeur, qualité audio/vidéo au rendez-vous, UMS, autonomie excellente, ergonomie simple et Bluetooth 2.0. Mais Sony n’a pas fait les choses jusqu’au bout, on regrette notamment l’absence d’un tuner FM, d’une capacité supérieure à 16Go ou un slot Memory Stick et surtout une compatibilité vidéo plus large.

Le A820 est bien le successeur du A810 mais n’est pas l’évolution que nous attentions, il n’en est pourtant pas loin et Sony continu sa douce progression. C’est évidemment un baladeur que nous vous conseillons, il se révèle largement plus performant qu’un iPod nano…

Points positifs :
+ Qualité sonore
+ Ergonomie/Interface
+ Qualité de l’écran
+ MTP/UMS
+ Autonomie
+ Bluetooth 2.0 A2DP et AVRCP

Points négatifs :
- Compatibilité vidéo
- Pas de tuner FM, ni de micro
- Port USB propriétaire
- Pas de transfert via Bluetooth

Mon appréciation (en remettant le baladeur dans sa catégorie) :

Nous rappelons que les appréciations sont à remettre dans leur contexte. Niveau gamme du produit, prix pratiqué, public visé. Il n’est pas conseillé de comparer les notes de deux produits différents. Cette note est à titre d’information pour un produit donné dans une gamme bien précise. Nous vous conseillons plutôt de lire attentivement le test dans son intégralité.

Laissez ici vos commentaires et questions sur ce test.

______________________________________________________________________


Comparaison entre le Sony Walkman NWZ-A810 et le NWZ-A820

Comparaison avec d’autres baladeurs



 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail