Nous avons actuellement plus de 223 visiteurs connectés sur nos sites (dont 13 sur generationmp3.com - 207 sur le forum)

Écrit par
lebellium

Test et vidéo du Samsung YP-P3

Vendredi 27 février 2009 à 14:44 | Dans la catégorie Samsung
Testé par lebellium et MAJ le 14.03.09

 

Introduction : Samsung avait fait fureur en dévoilant en septembre 2007 le P2, le premier baladeur à écran tactile de la marque. Ses qualités furent saluées par les médias spécialisés mais le P2 souffrait également de petits défauts agaçants au quotidien. C’est pourquoi la relève était fermement attendue depuis un certain temps par les fans (ou les déçus?) du P2. Chose faite maintenant avec le P3 sorti début 2009 en Corée. Ce baladeur doit relever un double défi: Être aussi bon que son prédécesseur et surtout être meilleur, ainsi que tenir tête à ses principaux concurrents: l’Iriver Spinn et le Cowon S9. La bataille risque d’être serrée!
Note: Le test a été réalisé avec le firmware 2.07FR (Touch 7.5)

p3.jpg

Test du Samsung YP-P3

Image IPB

Menu:

 

 

1- Introduction

 

Samsung avait fait fureur en dévoilant en septembre 2007 le P2, le premier baladeur à écran tactile de la marque. Ses qualités furent saluées par les médias spécialisés mais le P2 souffrait également de petits défauts agaçants au quotidien. C’est pourquoi la relève était fermement attendue depuis un certain temps par les fans (ou les déçus?) du P2. Chose faite maintenant avec le P3 sorti début 2009 en Corée. Ce baladeur doit relever un double défi: Être aussi bon que son prédécesseur et surtout être meilleur, ainsi que tenir tête à ses principaux concurrents: l’Iriver Spinn et le Cowon S9. La bataille risque d’être serrée!
Note: Le test a été réalisé avec le firmware 2.07FR (Touch 7.5). Merci à Slash_77 pour le prêt du baladeur.

 

 

2- Spécifications

 

Image IPB

Image IPB

 

Cela devient une habitude chez Samsung de jouer les modestes, les spécifications sont en effet incomplètes, notamment au niveau de la compatibilité audio. Pour compléter:

  • Capacités: 4, 8, 16 et 32Go (la version 4Go n’est pas vendue en France et la 32Go sera disponible ultérieurement)
  • Ecran TFT LCD 3″ WQVGA (480*272) de type capacitif
  • Batterie Lithium-Polymer
  • MTP/UMS au choix dans le monde entier
  • Compatibilité OS: Windows XP et Vista en MTP. Windows 2000/XP/Vista, Linux, Mac en UMS
  • Couleurs: Noir ou Argent
  • Formats audio: MP3/WMA/WMA DRM (MTP)/OGG/FLAC/AAC
  • Formats vidéo: AVI(Xvid/Divx)/WMV/H.264
  • Formats photo: JPEG/GIF/PNG/BMP

 

 

3- Présentation Vidéo

 

Deux vidéos pour le prix d’une pour ce test ! La première vous montre le déballage, l’interface, la gestion des widgets, les fonctions musique, vidéo, photos, tuner FM, jeux Flash, et texte.

 

 

La deuxième concerne plus particulièrement l’utilisation de quelques widgets, le Bluetooth et les réglages.

 

 

 

 

4- Galerie Photos

 

 

 

5- Packaging

 

Image IPB

 

Changement de packaging pour le P3 par rapport aux anciens modèles. C’est maintenant une petite boite en carton. On ne voit donc plus le baladeur à travers le plastique mais seulement une photo taille réelle sur la boite. Le contenu du packaging du P2 était déjà réduit, Samsung l’a encore plus réduit sur le P3 en supprimant la protection d’écran et le petit support, qui était pourtant bien pratique pour regarder ses vidéos. Dommage… Je pense que d’ici un ou deux ans les écouteurs et le cable USB ne seront même plus fournis (sans regret pour les écouteurs). Enfin…je suis mauvaise langue quand même car contrairement à Apple, Samsung fournit encore un mini-CD qui contient le manuel et le logiciel EmoDio. Pour la housse ou le chargeur secteur, il faudra revenir quelques années en arrière. Le temps où tout était fourni semble définitivement révolu.

 

Image IPB

Image IPB

Image IPB

 

 

6- Description

 

Image IPB

 

C’est indéniable: la finition a progressé par rapport au P2. Le P3 allie plastique et aluminium pour un rendu final de qualité. Il fait moins “cheap” que le P2. Quand on le prend dans les mains, on a un sentiment de solidité, amplifié par son poids un peu plus important que le P2 (96g contre 85g). Les dimensions sont quasiment les mêmes que sur le P2 (52,7 x 102 x 9,9mm pour le P3 contre 52 x 100 x 9,9mm pour le P2).

 

Image IPB

 

La face avant n’est plus en plastique brillant mais en plastique mat. La couche de verre ne couvre pas seulement l’écran de 3″ en verre trempé (traité anti-rayures, mais je n’ai pas vérifié étant donné que le P3 ne m’appartient pas. A priori, après deux semaines d’utilisation sans protection, je n’ai toujours pas de rayure.) mais aussi un peu de plastique autour et la zone tactile du mini-lecteur, ce qui n’est pas forcément du meilleur goût. Si on note en dessous de l’écran l’apparition de cette zone de contrôle tactile, on remarque en revanche la disparition de la diode. Dommage, je la trouvais bien pratique sur le P2 pour savoir s’il est allumé ou non ou pour connaitre l’état du rechargement. A noter que le logo “YEPP” que vous apercevez sur les photos montre qu’il s’agit d’un P3 coréen. En Europe il est remplacé par “SAMSUNG” tout simplement.

 

Image IPB

Le dos du P3 est en aluminium brossé du plus bel effet. Vous y trouverez également les inscriptions habituelles (on apprend par exemple que le P3 est fabriqué en Chine…).

 

Image IPB

Image IPB

 

Il n’y a aucun bouton sur les côtés, le bouton “power” ainsi que le contrôle du volume ont été relégué sur la tranche supérieure du P3 à coté du mini haut-parleur. A noter qu’il n’y a plus de bouton “hold” à part entière, ni de bouton “play/pause”. Il y a un seul bouton power/hold. Il n’y a plus non plus de point d’accroche pour une dragonne. Vous ne pourrez pas arborer fièrement votre P3 autour du coup comme un bijou.

 

Image IPB

 

Sur la tranche inférieure, on trouve la connectique USB (propriétaire), la prise jack (qui a l’air plus solide que sur le P2) et le micro qui fait aussi office de bouton “reset” (plutôt original…).A noter que seul l’écran prend les traces de doigts, ce qui est pour le moins normal. Grâce à son aspect mat, la coque est épargnée, elle. Pour le design général, je vous laisse juge. Personnellement, si je trouve l’arrière très réussi, mon avis est plus mitigé quant à la face avant.

 

 

7- Ergonomie, Interface et Utilisation

 

Image IPB

Image IPB

Image IPBImage IPB

 

Le P3 s’allume très rapidement (quasiment instantanément) car le plus souvent il est en mode veille. Après une connexion à un PC ou après un long temps d’inutilisation, il s’allume normalement et prend un peu plus de temps (~6s). L’extinction est aussi très rapide (~3s). En bonus, le jour de votre anniversaire, le P3 vous accueillera avec un gâteau ou avec un cadeau! L’écran est vraiment de qualité et meilleur que celui du P2. Si la taille (3″) et la résolution (480*272) sont identiques, en revanche l’écran du P3 est bien plus lumineux! Par contre j’ai l’impression que la lisibilité en plein soleil n’est pas vraiment meilleure.

 

Image IPB

 

Première impression: c’est coloré, il y a des icônes et des widgets partout: c’est plus dans l’ère du temps mais un peu plus fouilli que sur le P2 aussi. Il n’y a plus d’icône “prime pack” qui regroupe toutes les fonctions secondaires. Maintenant chaque fonction a un accès direct via le menu principal, ce qui multiplie le nombre d’icônes. Elles se répartissent d’ailleurs sur 3 écrans différents. Pour passer d’un écran à un autre il suffit de glisser le doigt vers la gauche ou la droite. L’interface est peut-être plus esthétique et originale, mais au quotidien, un simple menu matrice comme sur le P2 est bien plus pratique en fait. A priori l’écran réagit un peu mieux que sur le P2, il y a moins de “ratés”, mais c’est perfectible encore.

Il faut veiller à ne pas juste effleurer l’écran mais vraiment le toucher. De plus, les divers effets visuels à la “aéro de Vista” ralentissent très légèrement l’affichage. Ainsi il s’écoule quelques millisecondes de plus que sur le P2 entre le moment où l’on appuie sur l’écran et le moment où le P3 exécute la commande. Rien de dramatique rassurez-vous, mais les possesseurs d’un P2 s’en rendront compte. Pas de problème du côté de la zone tactile du mini-lecteur, c’est assez sensible et ça réagit bien. A noter que la désactivation des sons système accélère un peu la navigation, notamment lorsqu’on fait défiler une liste (musiques, vidéos). J’ai constaté ces petits problèmes de réactivité aussi bien en firmware 1.23 que 2.07. Je ne sais donc pas si une MAJ peut améliorer ça ou s’il s’agit d’une petite faiblesse hardware. A voir…

Il est bon de savoir aussi que l’écran n’est pas multitouch comme sur un certain concurrent bien connu désormais. Et on peut l’utiliser uniquement avec les doigts. Une utilisation au stylet est strictement impossible, l’écran ne capte rien du tout.Le P3 est également Haptic. Je pense qu’on ne pouvait pas louper cette caractéristique tant la division marketing de Samsung l’a mise en avant. D’ailleurs, sur le site coréen de la marque, “haptic” semble presque faire partie intégrante du nom du modèle! Non, vous n’avez pas un P3 mais un P3 Haptic! La classe… Alors qu’en est-il de cette fonction, signe de la fusion des divisions mp3 et téléphonie mobile chez Samsung Corée? En fait c’est plutôt pas mal.

Le problème du tactile en général, c’est qu’on n’a aucune sensation par rapport à des vrais boutons, on ne sait pas si on a vraiment appuyé etc… Là, à chaque fois qu’on sollicite l’écran tactile ou la zone tactile du mini-lecteur, le P3 procure une légère vibration. On peut activer ou non la fonction et on peut régler l’intensité de la vibration, bien pensé! Je suis en revanche plus réservé quant à l’utilité de la fonction “WibeWoofer”. Cette option permet de faire vibrer le P3 au rythme de la musique, en mode musique ou vidéo. C’est amusant 5min puis on s’en lasse rapidement (sans exagérer!). Sans compter que ça consomme de la batterie. Le P3 n’embarque pas d’accéléromètre par contre.

 

Image IPBImage IPB

 

Le mini-lecteur est l’une des nouveautés du P3: il permet de contrôler directement la lecture de la musique ou de la radio FM (play/pause, musique ou station précédente/suivante) dans les autres menus, ce qui évite de devoir revenir au menu musique ou radio à chaque fois. Bien pratique, mais ça aurait été encore mieux si c’était des vrais boutons sur les tranches du baladeur, ce qui aurait permis une navigation en aveugle. Tandis que là, c’est impossible d’utiliser le P3 sans le sortir de la poche! Pour faire apparaitre ou disparaitre le mini-lecteur, il suffit de glisser le doigt vers la gauche ou la droite sur la zone tactile.

 

Image IPB

 

Heureusement, on a évité le “tout tactile”. Avoir des vrais boutons de contrôle du volume me semble en effet nécessaire voire indispensable pour une utilisation quotidienne. Par contre, leur placement sur le haut du baladeur n’est pas des plus pratiques. Ils étaient mieux placés sur le P2, c’est-à-dire sur le côté où ils tombent naturellement sous les doigts. Aussi, comme je m’y attendais, le bouton power/hold est bien moins pratique que deux boutons distincts “hold” et “power/play/pause” comme sur le P2. Un appui long sur ce bouton démarre ou éteint le baladeur, un appui court active ou désactive la fonction hold, ceci avec une petite animation de 2s à l’écran très énervante. A noter que dans les réglages on peut choisir si la fonction hold verrouille juste l’écran ou tous les boutons.

 

Image IPB

 

Toujours dans les raccourcis, lorsqu’on appuie sur le haut de l’écran dans tous les menus et sous-menus (sauf le menu principal), une barre de raccourcis s’affiche: une icône permet de revenir directement au menu principal, une autre permet de choisir le réglage de sortie (auto, écouteurs, haut-parleur), une autre permet d’activer la fonction hold et de désactiver l’affichage et une dernière permet de connecter/déconnecter rapidement un casque bluetooth. Personnellement la dernière icône m’est totalement inutile; par contre, jongler rapidement entre le haut-parleur et les écouteurs peut être appréciable suivant l’utilisation. Pour finir, un appui prolongé sur l’icône du menu musique, vidéo, photo ou texte fait accéder directement au dernier fichier lu.

 

Image IPBImage IPBImage IPB

Image IPBImage IPBImage IPB

Image IPBImage IPBImage IPB

Image IPB

 

L’affichage est totalement personnalisable. En appuyant au milieu de la zone tactile du mini-lecteur lorsqu’on est sur le menu principal, une barre de raccourcis s’affiche, permettant de modifier le style du menu (3 différents, visibles sur les photos ci-dessus).

 

Image IPB

Image IPB

Image IPB

 

De la même manière, on peut aussi déplacer les icônes, ajouter ou supprimer des widgets ainsi que les déplacer. Il est donc tout à fait possible de se débarrasser des widgets si l’on veut. Ces widgets dont il est question sont au nombre de 12 comme vous pouvez le voir sur l’image. C’est joli, certes, mais leur utilité m’échappe. Personnellement je garde l’affichage de l’heure. Le reste je jette, ce qui fait de la place et permet de rassembler un maximum d’icônes sur le même écran (cf photo ci-dessous).

 

Image IPB

 

Dernier point, on peut voir sur le site coréen d’EmoDio que l’interface du P3 est en flash, ce qui permet de la modifier via une sorte de SDK. On y découvre aussi la possibilité de télécharger des UCI tout fait, comme sur le P2. Espérons que cela arrive rapidement sur le site anglais d’EmoDio car il n’est pas possible de s’inscrire (et donc de télécharger) sur le site coréen!

 

Image IPB

 

 

8- Musique

 

Image IPB

 

Première bonne surprise, Samsung n’a pas joué les radins sur les formats supportés: Ainsi, le P3 lit les formats MP3 CBR/VBR, WMA(DRM), AAC-LC, AAC-Plus, OGG et FLAC. Manque plus que le WAV et éventuellement l’APE et c’est parfait! Bonne nouvelle aussi, le P3 prend en charge les tags des FLAC et des OGG (sauf la pochette). Par contre il ne semble pas reconnaitre les tags des AAC.

 

Image IPB

Image IPBImage IPB

 

L’écran de lecture en cours est différent de celui du P2: la moitié supérieure de l’écran est réservée à l’affichage de la pochette d’album, des paroles ou des différentes visualisations. La partie inférieure de l’écran affiche en permanence les ID3tags (nom de la musique, artiste et album), le DNSe activé et la durée en cours/restante. En tapant une fois sur l’écran ou au centre de la zone tactile du mini-lecteur, les contrôles de lecture (play/pause, précédent/suivant, barre de lecture en cours), le bouton d’accès aux réglages, et le bouton A-B apparaissent. En tapant deux fois de suite sur l’écran, on change l’écran de lecture (pochettes, visualisations etc) Pour changer de musique, on peut soit utiliser les flèches virtuelles, soit glisser le doigt vers la gauche ou la droite sur l’écran, ou sur la zone tactile du mini-lecteur (depuis la version 2.07).

Pour régler le volume, on peut soit utiliser les vrais boutons sur le haut du baladeur, soit glisser le doigt vers le haut ou le bas sur l’écran. Pour mettre en pause la musique, il faudra obligatoirement passer par le bouton virtuel vu qu’il n’y a pas de vrai bouton dédié. Dommage… On regrettera aussi qu’il n’y ait pas plus d’informations affichées concernant la musique en cours (impossible de connaitre le bitrate, la poids du fichier, l’année de l’album etc…) Pour que la pochette s’affiche, il faut qu’elle soit intégrée dans les tags de la musique, de préférence en v2.3 UTF-16 (en 2.4 UTF-8 ça ne marche pas, je n’ai pas testé les autres versions de tags.)

Remarquez sur ce firmware 2.07 le nouvel effet “Album Art Mirror” qui donne l’impression que la pochette se trouve sur un miroir. Élégant! De même, pour afficher les paroles, il faut les synchroniser à l’aide d’un logiciel (Tutoriel). Cela marche quelque soit le code région (donc même en FR). Par contre, le P3 ne lit pas les paroles intégrées dans les tags sans synchronisation.

 

Image IPBImage IPB

 

Dans les réglages possibles, on peut changer le mode de lecture (Normal, Répéter 1X, aléatoire). En mode lecture aléatoire, lorsqu’on fait “précédent”, le P3 revient à la musique précédente, ce n’est donc pas complètement aléatoire. On peut également faire varier la vitesse de lecture sans changement de la tonalité. Si l’effet de surprise a disparu (cette nouveauté est apparue sur le Q1), cela est toujours aussi agréable, voire utile pour certains (les musiciens par exemple).

 

Image IPBImage IPB

 

Quand on appuie sur l’icône musique, on arrive à un écran qui permet de choisir le type de navigation. Il permet également d’accéder aux playlists et aux fichiers enregistrés (Radio, dictaphone). La navigation se fait soit par tags soit par dossiers (arborescence). En navigation par tags, on peut naviguer par artiste, par album, par chanson ou par genre. Rien de particulier en navigation par artiste, chanson ou genre. On fait défiler la liste avec la barre de défilement sur le côté ou en glissant le doigt vers le haut ou le bas (dans ce cas, on a droit à un petit effet visuel).

 

Image IPBImage IPBImage IPB

 

En navigation par album, vous aurez le choix entre 3 types d’affichage: Petite pochette avec le nom de l’album à côté, pochette de taille moyenne avec le nom de l’artiste et de l’album à côté, ou bien une sorte de coverflow pas super fluide. En mode liste avec les pochettes d’album ça marche bien mieux.

 

Image IPB

 

Ceux qui n’ont pas leur discographie très bien taggée préfèreront certainement la navigation par dossiers. Rien de spécial, le P3 affiche alors les dossiers et les noms de fichiers. Que ce soit en navigation par tags ou par dossiers, il faut savoir que P3 ne passe pas automatiquement à l’album, artiste ou dossier suivant: à la fin d’un album ou d’un dossier, il arrête la musique et revient à l’affichage du contenu du dossier. Sur le P2 je pensais au début que c’était un bug, mais vu qu’on retrouve ce problème sur tous les nouveaux baladeurs Samsung, il faut croire que c’est intentionnel. Personnellement je trouve ça plutôt dérangeant.

 

Image IPBImage IPB

 

Quant aux playlists, on peut soit les créer “à la volée” (On-The-Go) sur le baladeur soit les transférer à partir du PC. Sur le baladeur, la gestion des listes de lecture s’est améliorée par rapport au P2. Certes, il y a toujours 5 listes de lecture disponibles, on peut toujours ajouter la musique en cours dans la playlist voulue mais on peut désormais sélectionner plusieurs musiques et albums/dossiers à la fois, ce qui est fort pratique. Ainsi, pendant la navigation par album, chanson ou dossier, en sélectionnant “Aj. à liste lect.”, vous choisirez d’abord la playlist parmi les 5 disponibles, puis le P3 affiche des petits carrés qu’on peut cocher et décocher.

Un bouton permet de tout sélectionner ou de tout désélectionner (voir photo). Puis il suffit de valider! On peut aussi créer des playlists sur le PC et les transférer sur le P3. EmoDio marche bien pour cela et permet d’ajouter un DNSe perso commun à toute la playlist. Sur le P3, on peut activer ou non ce mode “playlist DNSe”. On peut utiliser également un autre logiciel mais les possibilités sont assez limitées car le P3 ne lit pas le fameux format m3u, il reconnait seulement les playlists au format SPL ou WPL. Ce tutoriel pourra peut-être néanmoins vous aider. Notez aussi qu’on ne peut ajouter que 200 musiques par liste de lecture.

 

 

9- Qualité sonore

 

Deuxième bonne surprise après la compatibilité audio: la qualité sonore. Même si ce n’est pas vraiment une surprise… Le P2 avait obtenu une réputation de bon baladeur audio. S’il est vrai que le son est très bon et les DNSe 2.0 plutôt efficaces, en revanche, le souffle perçu avec des écouteurs sensibles gâche le tout. Là, c’est le jour et la nuit: il n’y a strictement aucun souffle sur le P3, la sortie casque est très propre, pour le plus grand bonheur des amateurs d’intras. Pour information, le test a été effectué avec des Creative EP-630 et des Ultimate Ears Super.fi 5Pro, des écouteurs tous deux réputés sensibles au souffle.

Le son en lui-même est très bon, aussi bon que sur le P2. Je n’ai pas perçu de différence à l’oreille, à réglage égal. Il est évident que, comme d’habitude, pour profiter d’un tel son, il faudra s’affranchir des écouteurs d’origine (les fameux EP-370, à ne pas confondre avec les EP-630 de Creative) qui sont mauvais. Pour ceux dont le budget est limité et qui n’osent pas passer aux vrais intras, je vous conseille vivement d’acheter une paire de ces semi-intras Creative EP-630. Pour environ 20€, vous bénéficierez d’un son et d’une isolation bien meilleurs. S’ils étaient difficiles à conseiller pour accompagner le P2, à cause du souffle insupportable, ils forment avec le P3, au contraire, un duo de choc.

 

Image IPB

 

Du côté des effets, on retrouve la technologie DNSe 3.0, apparue sur le Q1. Ainsi, on peut choisir entre 13 DNSe pré-programmés: Auto (en fonction du genre de la musique renseigné dans les tags), Normal, Studio, Rock, Classique, Jazz, Balade, Club, R&B, Danse, Café, Concert et Eglise. 3 DNSe personnalisables à partir du P3 sont également disponibles: comme sur le P2, on peut modifier l’EQ à 7 bandes, l’effet 3D & Bass, l’effet Clarity (Netteté) et nouveauté: on peut modifier la taille et le niveau sonore de la salle de concert.

Aussi, on peut créer ses propres DNSe sur EmoDio et les envoyer ensuite vers le P3. Tout le monde trouvera donc son bonheur en matière de son. Les DNSe sont appréciables tant qu’on les utilise avec modération. Les puristes resteront sur le DNSe “normal” où le son n’est aucunement dénaturé et déjà excellent. On restera plus perplexe par contre en ce qui concerne le mode Rue et la Mise à l’échelle audio, censée améliorer le son des fichiers médiocres. Comme sur le Q1, je ne perçois pas réellement d’amélioration…

 

Image IPBImage IPB

 

Malheureusement le P3 n’est pas gapless, il y a un micro-blanc entre deux musiques. Et quand on retire le casque, le P3 se met automatiquement en pause si on est en mode sortie “écouteurs” ou bascule vers le haut-parleur si on est en “auto”.Comme pour tous les baladeurs Samsung, le volume sonore du P3 est bridé en France pour respecter la législation nationale en la matière.

Il semblerait par contre que cette fois le bridage est à la fois software et hardware! Vous pourrez donc augmenter un peu le volume sonore en faisant sauter la bride software (en passant en code région EU ou KR par exemple) mais il restera toujours la bride hardware à un second niveau. Avec des intras ce n’est absolument pas gênant, mais pour certains casques, il sera peut-être préférable d’acheter son P3 dans un pays européen voisin (la garantie Samsung est européenne je rappelle) pour éviter ce bridage hardware. A suivre sur le forum…

 

 

10- Radio FM

 

Image IPB

 

Petite déception, la présentation du menu Radio FM est exactement la même que sur le P2. Ils auraient pu faire un effort quand même… Mais ne boudons pas notre plaisir, le tuner FM est RDS et enregistrable. Il a l’air de capter un peu mieux que sur le P2 d’ailleurs. Le RDS permet, en Europe, d’afficher le nom de la station écoutée et éventuellement d’autres informations (musique en cours, artiste, genre).

Tout cela dépend des conditions de réception bien entendu. Si celles-ci sont médiocres, rien ne s’affichera, c’est normal. Par ailleurs, 30 présélections sont possibles, ce qui laisse de la marge! La recherche de station peut se faire manuellement ou automatiquement. On peut régler la sensibilité FM (Haut, Milieu, Bas) et la région radio (Monde, USA, Corée). Un défaut à mon sens important du P2 a été corrigé: on peut désormais naviguer sur le baladeur tout en continuant à écouter la radio. Sur la 2.07, une petite icône a été ajoutée. Il suffit d’appuyer dessus pour mettre la radio en mute.L’enregistrement, quant à lui, se fait en mp3 128kbps.

A tout moment, il suffit d’appuyer sur le rond rouge pour lancer l’enregistrement. Le P3 affiche alors le temps d’enregistrement en cours et la durée restante possible. On ne peut pas mettre l’enregistrement en pause mais seulement l’arrêter complètement. A noter que comme d’habitude, ce sont les écouteurs (pas forcément ceux d’origine) qui font office d’antenne.

 

Image IPBImage IPB

 

 

11- Photos

 

Image IPB

Image IPBImage IPB

 

Le menu photos ressemble beaucoup à celui du P2. Les photos s’affichent d’abord par miniatures (3×5). Une fois une image sélectionnée, elle charge rapidement (2s pour une photo de 2Mo contre 7s sur le P2 pour la même photo!) et s’affiche en plein écran. Puis, taper une fois sur l’écran fait apparaitre les boutons de réglages ainsi que des flèches virtuelles pour passer à l’image précédente/suivante (on peut également changer de photo avec un mouvement du doigt vers la droite ou vers la gauche).

 

Image IPB

 

Voici les réglages possibles: on peut zoomer (x2, x3, x4) en passant par le réglage dédié ou en tapant 2 fois de suite sur l’écran, on peut démarrer un diaporama en choisissant la vitesse (rapide, normal, lent) mais on ne peut pas choisir l’effet de transition par contre, il est aléatoire. Pour pivoter l’image on peut passer par le réglage dédié (gauche 90°, droite 90°, 180°) ou “dessiner” un cercle avec les doigts dans le sens voulu. On peut choisir également le mode d’affichage (Auto ou horizontal).

Pour finir, on peut définir une image comme fond d’écran ou comme image de démarrage (elle se substitue alors à l’animation de démarrage samsung). L’affichage est de qualité grâce à la luminosité de l’écran et à sa haute résolution (480*272 pour 3″, ce qui donne 43520 pixels/pouce) A noter qu’il est possible d’écouter sa musique ou la radio dans ce mode photos et il est même possible de la mettre en pause ou de passer à la musique/station précédente/suivante à l’aide de la zone tactile du mini-lecteur.

 

Image IPBImage IPB

Rappel sur les formats lus: JPG, BMP, PNG, GIF

 

 

12- Vidéos

 

Image IPB

Image IPB

 

Un grand écran, ça profite surtout à la vidéo! Si sur les baladeurs à écran 2″ ça relève plus du gadget qu’autre chose, sur un écran 3″ ça commence à devenir intéressant! La qualité d’affichage est au rendez-vous si la vidéo est bien encodée.

 

Image IPB

 

La navigation dans le menu vidéo se fait par liste uniquement, il n’est pas possible d’afficher des miniatures animées. On peut aussi supprimer directement des vidéos à partir de ce menu

 

Image IPBImage IPB

 

La lecture de vidéos ne se fait que dans le sens horizontal. En tapant une fois sur l’écran, on fait apparaitre la barre de lecture en cours ainsi que les boutons play/pause, suivant/précédent et les réglages:

  • DNSe: On a le choix entre Normal, Theater, Drame ou Action.
  • WibeWoofer: Vibration du lecteur sur le rythme de la musique: Inutile et consomme de la batterie.
  • Mosaic Search: choix entre 16, 36 et 64 vignettes
  • Afficher: Taille écran (standard, plein écran, zoom), Luminosité: On peut régler la luminosité de la vidéo indépendamment de la luminosité générale du baladeur. Bien pensé!
  • Ajouter/supprimer un signet: Comme avec un marque-page dans un livre, on peut accéder directement à un certain passage de la vidéo. On peut définir un signet pour chaque fichier vidéo.
  • Vitesse de lecture: Normal, Rapide (5 niveaux): sûrement un peu gadget mais assez impressionnant: la vidéo et le son sont accélérés sans variation de la tonalité pour l’audio! A noter que les DNSe sont désactivés en mode Rapide.
  • Trait horizontal: On peut choisir ce que fait le lecteur lorsqu’on glisse le doit vers la droite ou vers la gauche: 1 fichier, Rechercher, Saut de 10s, 30s ou 1min

Pour désactiver l’affichage de la vidéo et ne garder que le son comme sur le P2, on pourra passer par la barre de raccourcis qui s’affiche lorsqu’on appuie en haut de l’écran (cf partie Ergonomie, interface et utilisation).

Lorsqu’on appuie deux fois de suite sur l’écran, on contrôle directement la taille de l’écran. Aussi, le P3 garde en mémoire le moment où l’on a arrêté chaque vidéo. Ainsi, la fois suivante, il ne débutera pas la vidéo au début mais à ce moment donné. (Le P2 ne gardait en mémoire que le moment d’arrêt de la dernière vidéo lue.)

 

Image IPB

 

La fonction Mosaic Search, apparue avec ce firmware 2.07, permet de diviser une vidéo en plusieurs parties (16, 36 ou 64), ce qui permet d’avoir ainsi un accès rapide à une séquence particulière de la vidéo à partir de l’affichage des vignettes. Pour accéder à la mosaïque de vignettes, il suffit d’un appui prolongé sur l’écran.

 

Image IPB

 

Aussi, on peut désormais faire une capture d’écran en mode vidéo. Pour cela, il suffit de dessiner un cercle avec le doigt. Une icône en forme d’appareil photo apparait alors et appuyer dessus lance la capture. L’image est alors sauvegardée dans le dossier pictures>captured au format JPG.

 

Image IPB

 

Les premiers firmwares exploitaient mal la fonction vidéo puisque, comme d’habitude chez Samsung, la compatibilité vidéo était limitée et le réencodage obligatoire: le P3 lisait les fichiers AVI, mais avec des conditions bien particulières (Xvid 480*272 @30fps, débit 1500kbps max et mp3 CBR 128kbps). Mais comme chacun sait, la concurrence a du bon: A cause du (ou grâce au?) Cowon S9, Samsung a été un peu obligé d’améliorer cette fonction vidéo et donc, depuis le firmware 2.07, il est possible de lire des Xvid et des Divx sans réencodage (résolution jusqu’à 800*600).

Cela a un double avantage: c’est évidemment beaucoup plus pratique puisqu’il n’y a plus besoin de réencoder, et aussi l’image est splendide (on ne perd pas en qualité à cause de la reconversion). Cela a un double désavantage aussi: les fichiers sont plus lourds et ça consomme plus de batterie. Et il faut aussi savoir que contrairement au Cowon S9, le P3 ne dispose pas de sortie vidéo, et a priori aucun accessoire n’est prévu pour l’instant. Vous ne pourrez donc pas profiter sur votre TV de vos divx non-réencodés. Pour mettre des vidéos sur le P3, si votre choix c’est le poids et l’autonomie, vous pouvez utiliser EmoDio qui convertira automatiquement vos vidéos en SVI avec les bons paramètres ou utiliser le logiciel de votre choix en respectant les paramètres énoncés précédemment.

Le P3 lit également le WMV (vidéo: WMV9 480*272, débit max 860kbps, audio: WMA 256kbps max) et H.264/AVC. (480*272, audio: AAC/AAC+).

 

Spécifications détaillées des formats vidéos pris en charge par le P3 (fichier excel)

 

Image IPBImage IPB

 

De plus, avec le firmware 2.07, le P3 reconnait les sous-titres au format SMI et SRT. Pour cela, il suffit qu’ils soient placés dans le dossier vidéos sous le même nom que la vidéo. (NB: Dans la vidéo gmp3 et sur la photo ci-dessus, c’est un fichier divx avec des sous-titres SRT qui est lu). Quand un fichier sous-titre est associé à une vidéo, un nouveau réglage spécifique apparait alors. On peut choisir d’afficher ou non les sous-titres, on peut changer la synchronisation (par pas de 0,5s) et on peut modifier la taille et la couleur. Un bon point donc.

 

 

13- Haut-Parleur

 

Image IPB

 

Le P3 embarque un haut-parleur 0,8w mono. Autant vous le dire tout de suite, avant même d’avoir eu le P3 en mains, j’avais déjà un mauvais pressentiment. Je me disais que ça tient plus d’un argument marketing qu’autre chose. Et en effet, le P3 ne remplacera pas votre chaine-hifi. Le haut-parleur fait de son mieux pour délivrer un son potable, sans miracle. C’est un peu mieux que sur un téléphone portable quand même. Aussi, en le poussant à fond, il peut saturer un peu sur les musiques dynamiques. Bref, vous l’aurez compris, si vous voulez une sorte de chaine-hifi d’appoint, tournez-vous plutôt vers le Samsung S5 ou son prédécesseur, le K5.

Le haut-parleur marche également avec le tuner FM mais il faudra quand même brancher des écouteurs pour capter les stations car ils font office d’antenne. Éventuellement, on peut s’en servir pour les vidéos, pour faire partager avec les amis, mais là-encore, on est a des années-lumières d’un son 5.1. Mais pour certaines sortes de vidéo, des films à dialogue par exemple, ça passera. En fait, sa présence est principalement utile pour le réveil à mon avis. Pour le reste, gadget… ou alors il ne faut vraiment pas être exigeant sur la qualité sonore. Notez qu’en mode haut-parleur, les DNSe sont naturellement désactivés.

 

 

14-Lecteur Flash

 

Image IPBImage IPB

 

Grande nouveauté du P3, le lecteur flash. Il lit les fichiers SWF (Flash Player 8.0 ou antérieur, ActionScript 2.0 ou antérieur). Pour que l’affichage soit optimisé, il faut que la résolution soit de 480*272. Mais le P3 peut très bien faire tourner des applications à résolution inférieure. Il est livré avec une seule application flash: un métronome. Mais l’avantage du flash, c’est que c’est universel et léger donc vous pourrez ajouter autant d’applications que vous voulez, on en trouve un peu partout sur internet.

L’Iriver Spinn et le Cowon S9 partageant les mêmes caractéristiques (écran 480*272), les applications flash des concurrents marchent donc très bien sur le P3. Sur la trentaine d’applications flash que j’ai mises sur le baladeur, presque toutes fonctionnent. Rien à redire quant au lecteur en lui-même, on peut même mettre en pause une application et on peut afficher ou non des flèches directionnelles virtuelles et un bouton “ok” (pour les applications qui ne marchent pas en tactile).

Par contre, en ce qui concerne les applications en elles-mêmes, c’est très hétérogène. Souvent ce sont des jeux flash du web, donc la jouabilité en tactile n’est pas toujours optimale, la résolution étant inférieure à 480*272, ils ne sont pas en plein écran etc… Bref, dur de s’amuser longtemps sur un même jeu. Ceci dit, il y a quand même quelques jeux amusants et bien réalisés. Retrouvez le topic des applications flash pour le P3 sur notre forum! A noter qu’il n’est pas possible d’écouter sa musique lorsqu’une application flash est lancée.

 

Image IPB

 

 

15- Bluetooth

 

On ne change pas une équipe qui gagne. Le Touch a son wifi, le P2 avait son bluetooth et le P3 l’a toujours. Peu de différences à ce niveau, si ce n’est le passage à la norme 2.1 (2.0 sur le P2). Vous trouverez les améliorations ici (en anglais). En bref, ça ne change pas grand chose sur le P3. Le P3 exploite beaucoup mieux le bluetooth que ses concurrents. Il supporte les profils A2DP, AVRCP, HFP et OPP. Voici le détail des différentes fonctions:

 

Ecouteurs stéréo bluetooth

 

Le P3 permet d’écouter sa musique sans fil via un casque bluetooth mais aussi via une chaine-hifi, une enceinte portable ou une autoradio bluetooth! Je n’ai pas pu tester cette fonction avec le P3, n’ayant pas de matériel bluetooth A2DP sous la main mais j’ai un mauvais souvenir avec le P2: Sur une chaine-hifi bluetooth le souffle était très présent. En général, le signal en bluetooth n’est pas stable, la qualité varie suivant la distance et les obstacles.

Il faut aussi savoir que les DNSe sont désactivés en bluetooth. La raison est simple: le débit en bluetooth est déjà à peine suffisant pour “streamer” un son “normal” donc en sachant que les DNSe consomment beaucoup de ressources, il parait impensable d’assurer une qualité acceptable avec les DNSe activés. D’après un avis sur le forum anglophone ABI, le son avec un casque stéréo bluetooth est très bon et il n’y a pas de souffle (testé avec un Seecode SC S740). En effet, ça ne doit pas être complètement mauvais non plus, mais pour ceux qui sont exigeants sur la qualité sonore et qui choisissent un P3 pour ça, rien ne vaut un casque filaire, j’en suis intimement convaincu. D’autant plus qu’on gagne en autonomie.

Après, si vous comptez utiliser le P3 avec une enceinte portable (c’est à la mode en ce moment), par principe-même la qualité sonore est déjà limitée donc je ne pense pas que vous percevrez de réelle différence entre un système filaire et un système bluetooth. Donc pourquoi pas du bluetooth si vous y tenez… A noter que vous pouvez connecter jusqu’à 2 casques bluetooth en même temps, plus un casque filaire, ce qui permet de partager à 3 ses musiques ou vidéos préférées. En revanche, la radio FM ne marche pas en bluetooth.

 

Téléphone mobile

 

Image IPBImage IPB

 

En connectant le P3 à un téléphone mobile via bluetooth, on peut passer et recevoir des appels depuis le baladeur. Lorsqu’un téléphone est connecté, plusieurs options s’offrent à vous. En sélectionnant “Appeler via n°”, un pavé numérique s’affiche, ce qui vous permet de composer le numéro que vous voulez appeler. Si vous voulez appeler un contact connu, il faudra passer par le carnet d’adresses pour lancer l’appel. Une fonction “Recomp” permet d’appeler le dernier numéro utilisé. Un historique des appels est également présent mais il ne se synchronise pas avec celui du téléphone.

On n’y trouve que les numéros des appels qui on été émis ou reçus lorsque les deux périphériques sont connectés. Vous pouvez également recevoir des appels. Dans ce cas, la musique se coupe automatiquement si elle était en lecture, le P3 sonne (on ne peut pas changer la sonnerie), affiche le numéro du correspondant (ou le nom si le contact est dans le carnet d’adresses) et vous demande si vous acceptez l’appel ou non. A priori, le P3 a un peu de mal avec les préfixes “+33″ et autres, ce qui fait que si un numéro enregistré dans le carnet d’adresses est en 06xxxxxxx mais que le numéro appelant est le même avec “+33″ devant (du style “+336xxxxxxxx), le P3 ne va pas reconnaitre qu’il s’agit en fait du même numéro et ne va donc pas afficher le nom du contact. Le cas échéant, une fois l’appel terminé, la lecture de la musique reprend là où elle s’était arrêtée.

Notez qu’il n’est pas possible d’utiliser le clavier numérique ni de naviguer sur le baladeur pendant un appel, il est seulement possible de transférer le son vers le téléphone et de raccrocher. La qualité du son est bonne mais l’intérêt d’une telle fonction me parait relativement limité puisque ça consomme beaucoup de batterie sur les deux périphériques, et surtout, on est obligé de tenir le P3 dans les mains pour parler dans le micro. En fait, pour que cette fonction soit vraiment utile, il faudrait un micro sur les écouteurs, bref, un kit piéton quoi.

 

Image IPBImage IPB

 

Transfert de fichiers

 

Image IPBImage IPB

 

Cette fonction vous permet d’envoyer ou de recevoir des fichiers via bluetooth. Ces transferts peuvent se faire avec un PC, un téléphone portable, un baladeur mp3 bluetooth etc… Tout d’abord, on choisit le périphérique bluetooth vers lequel on veut envoyer des fichiers, puis on sélectionne le ou les fichiers (pas forcément un fichier lu par le P3, ça peut être un fichier exe ou doc par exemple).

Cela peut donc être bien pratique pour s’échanger une image ou une musique. En revanche, il n’est pas possible d’explorer un autre périphérique bluetooth. Aussi, n’attendez pas de miracle quant au débit de transfert. Il varie selon la distance et la batterie restante mais si les périphériques se trouvent à 1m de distance et qu’il reste assez de batterie, le débit est en moyenne de 62ko/s (un fichier de 9,8Mo est transféré en 2min38 entre un P2 et un P3). Les fichiers reçus via bluetooth sont automatiquement rangés dans le dossier My Pack > Shared Data et sont accessibles via l’explorateur. Si c’est une musique, elle ne sera pas directement reconnue en navigation par tags. Il faudra d’abord mettre à jour manuellement la bibliothèque.

 

Paramètres bluetooth

 

Image IPB

 

Quelques petits paramètres:

  • Options du mode “découverte”: découverte possible ou non décelable
  • Supprimer le périphérique: pour supprimer des périphériques bluetooth enregistrés dans le P3
  • Information de mon périphérique: Affiche le nom et l’adresse Mac du P3. On peut éditer le nom du périphérique.

 

 

16- Autres fonctions

 

Le P3 regorge de fonctions secondaires. Certaines sont utiles, d’autres inutiles mais amusantes et d’autres inutiles et lassantes. Les voici en détail:

 

Textes

 

Image IPB

 

Le P3 lit les fichiers TXT. Cette fonction peut servir par exemple à afficher des paroles (non synchronisées). Par contre n’espérez pas lire des eBook sur le P3…Concrètement, on peut choisir entre l’affichage à l’horizontale et à la verticale. On peut changer de page à l’aide de la barre de lecture ou en glissant le doigt vers la gauche ou la droite. Dans ce dernier cas, le changement de page se fait avec un petit effet visuel, comme si on tournait effectivement une page d’un livre. Parmi les réglages possibles, on peut changer la couleur du texte et le fond d’écran (7 types différents), on peut changer la taille de la police (petit, moyen, grand). Sans oublier la possibilité d’ajouter un signet (marque-page).

 

TTS

 

Image IPB

 

Le TTS (Text To Speech) est une fonction qui convertit un fichier texte en un fichier audio. En fait, une voix artificielle lit votre fichier texte. Pour utiliser cette fonction, il vous faudra utiliser EmoDio. Allez d’abord dans l’onglet “EmoDio.com” puis “TTS Download” pour télécharger et installer des voix (il y a deux voix françaises: Virginie et Sébastien). Puis allez dans “Bibliothèque” et cliquez sur l’icône en forme de micro. Vous pouvez alors ouvrir un fichier texte (*.txt). Cliquez sur la flèche pour qu’EmoDio transfère le fichier texte vers le baladeur et le convertisse en fichier audio.

Pour paramétrer la fonction TTS (voix, tonalité, vitesse…), cliquez sur l’icône en forme d’engrenage. Sur le baladeur il suffit d’aller dans le menu “texts” et sélectionner un fichier *.tts. Une voix lit alors le texte qui défile comme des lyrics. Suivant les voix et la vitesse de lecture, ça fait plus ou moins naturel. Sebastien se débrouille pas mal je trouve mais je n’ai pas trouvé de réel intérêt à cette fonction… Les fichiers TTS sont en fait des fichiers MP3 128kbps dont l’extension a été modifiée en *.tts. Si vous voulez lire un fichier TTS sur votre PC, il vous suffira donc de changer l’extension en *.mp3 Exemples de TTS:

 

Mémo

 

Image IPB

 

En cliquant sur le widget mémo, on accède au menu du même nom qui permet de créer et lire des mémos directement à partir du P3. Ainsi, en cliquant sur le “+” en bas de l’écran, on accède à une page vierge et un clavier virtuel s’affiche, de style “téléphone mobile” avec 3 lettres par touches, pour ne pas dépayser les accros aux SMS. Une touche permet de passer des minuscules aux majuscules et aux numéros et caractères de ponctuation.

Personnellement la disposition me déroute un peu car les lettres “q” et “z” sont regroupées sur la même touche virtuelle alors qu’en général, sur un téléphone, le “q” est sur la même touche que “p - r - s” et le “z” est avec “w - x - y”. Sans parler de la touche “espace” bizarrement placée à droite du clavier. Bref, difficile de taper aussi rapidement que sur son téléphone. En appuyant sur “OK”, le P3 enregistre le mémo sous format TXT. Dans les réglages, on peut choisir quel fichier mémo on veut afficher dans le widget sur le menu principal et on peut changer le style du widget (6 styles différents). On peut aussi supprimer un ou plusieurs mémos.

 

Mémo Image

 

Image IPBImage IPB

 

Nouveauté du firmware 2.07, on peut maintenant dessiner sur le P3! Pas forcément très utile mais amusant. On peut choisir l’instrument (crayon, pinceau, surligneur, peinture, gomme), on peut choisir l’épaisseur du trait, sa couleur, ainsi que l’arrière plan (plusieurs disponibles mais on peut aussi choisir une photo!). On peut également ajouter des petites icônes (12 disponibles). L’image est enregistrée en JPG, sous le nom voulu (un clavier virtuel apparait à l’écran). En fait, c’est comme Photoshop avec une tablette graphique…ou pas. En fait, c’est plus comme Paint avec une souris peu précise.

 

Dictaphone

 

Image IPB

 

Le dictaphone est correct, sans plus. Il marche bien pour la voix et ne grésille pas non plus avec des instruments s’il est placé à une distance suffisante (cf les exemples d’enregistrement ci-après), contrairement au P2. Malheureusement, il y a toujours un peu de souffle. La qualité d’enregistrement n’est pas réglable, c’est du mp3 128kbps, un point c’est tout. Mais de toute façon, ça n’aurait pas de sens à mon avis de proposer du mp3 320kbps ou du WAV. Le micro est tellement miniaturisé, ça ne fait pas de miracle.

 

Jeux

 

Il y a 7 jeux d’origine sur le P3. Les 5 du P2 plus 2 nouveaux jeux (Bubble Bang et Sudoku)

 

Image IPBImage IPB

 

-Bubble Bang: Le but est simple: crever des bulles en un temps limité avec diverses difficultés. Si au début ce jeu vous rappellera peut-être votre enfance lorsque vous creviez les bulles des papier-bulles, rapidement on se lasse de la répétitivité du jeu.

 

Image IPBImage IPB

 

-Bubble Smile: Plutôt sympa et bien réalisé, il s’agit de déplacer trois bulles et les aligner en diagonale ou à l’horizontale, en un temps limité.

 

Image IPBImage IPB

 

-World Car Puzzle: Un puzzle avancé, où on a le choix entre 8 images différentes (toutes des voitures), on peut régler la difficulté en changeant le nombre de pièces, le temps etc… En bonus, les caractéristiques techniques et un petit résumé pour chaque voiture.

 

Image IPBImage IPB

 

-Algagi: Un jeu sympa où il faut sortir les pions de l’adversaire du terrain de jeu en les poussant avec ses propres pions. Jouable contre la machine ou en bluetooth (autre P3 ou P2).

 

Image IPBImage IPB

 

-Omok II: Un classique chez Samsung, présent sur plusieurs baladeurs déjà. “Puissance 4″ à la coréenne, il s’agit d’aligner 5 pions dans n’importe quel sens. Contre l’IA c’est quasiment impossible de gagner. Par contre, beaucoup de plaisir en bluetooth contre un ami!

 

Image IPBImage IPB

 

-PowWow: 18 mini-jeux de tir dans 9 univers différents qui exploitent pleinement l’écran tactile. Super!

 

Image IPBImage IPB

 

-Sudoku Champ: Une nouveauté réussie sur le P3! Interface et jouabilité réussies, 3 niveaux de difficulté. On se prend rapidement au jeu. On essaye de battre ses temps en “normal” ou tout simplement de réussir la grille en “difficile”. On ne voit pas le temps passer^^

 

Métro

 

Image IPBImage IPB

 

C’est le plan de métro de 24 villes, le même que sur le P2. Pour chaque monument ou lieu symbolique, il y a une courte description en anglais ainsi qu’une photo. Utile pour les voyageurs, sinon plutôt gadget. En effet, la navigation est un peu lente sur la carte, elle se fait par à-coups, ce n’est pas totalement fluide. Dommage car l’idée était vraiment bonne!

 

Image IPBImage IPB

 

Calculatrice

 

Image IPB

 

La même calculatrice basique que sur le P2. Elle ne propose que les 4 opérations élémentaires et ne tient pas compte des priorités à la multiplication et à la division. Intérêt très limité donc…

 

Carnet d’adresses

 

Image IPBImage IPB

 

Comme le P2, le P3 permet de lire des fichiers contacts au format Vcard (.vcf). Ce format est très répandu et vous pourrez donc envoyer vos contacts à partir de votre téléphone mobile (la plupart ont une fonction avancée “envoyez tous les contacts via bluetooth” qui permet de ne pas devoir envoyer les contacts un par un) ou à partir de votre PC. Vous trouverez un tutoriel avancé pour mettre des contacts sur son P2/P3 ici.

Le P3 affiche de nombreuses informations (numéros de téléphone, adresse postale, email, anniversaire mais pas les sites web et les infos supplémentaires). Cette fonction est surtout utile pour émettre un appel à partir du P3 via bluetooth. Ainsi, lorsque le P3 est connecté à un téléphone en bluetooth, il suffit de sélectionner un numéro dans le carnet d’adresses pour lancer l’appel. A noter que le bug d’affichage sur le P2 a disparu: le P3 affiche les noms des contacts en entier et ne coupe pas après un certain nombre de lettres.

 

Horloge mondiale

 

Image IPB

 

On peut voir tous les fuseaux horaires et les grandes villes de chaque zone. C’est plus beau et plus lisible que sur le P2 et ça pourra servir aux hommes d’affaires qui parcourent les quatre coins du globe! Ça pourra éventuellement aussi servir à ceux qui ne sont pas très bons en géographie (Tout le monde ne sait pas forcément où est située Oakland. Moi, c’est le P3 qui me l’a appris!). Dans les réglages on peut choisir le style du widget associé (3 différents)

 

Calendrier

 

Image IPB

 

Simple calendrier avec lequel on peut visualiser les jours et les mois. Contrairement au P2, le P3 reconnait les fichiers iCalendar (extension .ics) créés avec Microsoft Outlook (il suffit de transférer le fichier .ics dans My Pack>Calendar). Vous pouvez alors consulter le RDV dans le calendrier du P3. Mais on peut ne peut pas ajouter de RDV/tâches dans le calendrier directement à partir du P3. Ce qui limite évidemment l’intérêt de cette fonction. Un téléphone portable ou un agenda papier resteront plus pratique pour ça. Réglages possibles: style du widget (3 différents), type d’affichage (début de semaine lundi ou dimanche), style de l’icône associée à un RDV, supprimer les RDV (fichiers .ics)

 

Image IPB

 

Alarme

 

Image IPB

 

On peut configurer jusqu’à 7 alarmes différentes en choisissant la fréquence (une fois, tous les jours, lundi->vendredi/samedi, samedi->dimanche) ainsi que la sonnerie (3 sons d’origine + 3 musiques au choix). L’intérêt était très limité sur le P2, à moins de se servir d’enceintes et de les laisser allumées toute la nuit. Là, l’enceinte intégrée redonne une légitimité à cette fonction car au réveil le matin, on est moins exigeant sur la qualité sonore et c’est plus agréable de se réveiller avec sa chanson préférée qu’avec le “bip bip” de son téléphone portable. (Désolé, j’avais oublié que certaines personnes mettent des musiques sur leur téléphone portable en fait Oo)

 

Explorateur de fichiers

 

Image IPBImage IPB

 

Comme l’explorateur sous Windows, il permet de se balader dans tous les répertoires du baladeur et de voir le nom des fichiers présents, même ceux qui ne sont pas lisibles par le P3. C’est aussi à partir de cet explorateur que vous pouvez supprimer n’importe quel fichier du baladeur, voire même ajouter des fichiers/dossiers dans une playlist. Nouveauté par rapport au P2, il est possible de supprimer plusieurs fichiers ou dossiers à la fois (sauf les dossiers d’origine: music, pictures, video etc…).

 

 

17- Datascasts

 

C’est l’appellation de Samsung pour désigner des podcasts tout simplement. Pour utiliser cette fonction, il faut aller dans l’onglet “Datacasts” d’EmoDio. Cliquez sur l’icône “S’abonner à” en bas à droite et mettez l’adresse du flux RSS voulu. Vous pouvez télécharger les pièces jointes (textes, musiques, vidéos) manuellement ou EmoDio peut le faire automatiquement pour vous. La synchronisation avec le P3 peut se faire manuellement ou automatiquement. Pour paramétrer le transfert automatique des derniers datacasts téléchargés vers le baladeur, allez dans menu>réglages de l’environnement>configuration de datacasts>hotsync. Les datacasts transférés dans le baladeur apparaitront tout simplement dans le menu “datacasts” du P3.

 

 

18- Paramètres

 

Image IPB

 

On constate un réagencement du menu “Paramètres” par rapport au P2. Tout y est… ou presque. On notera qu’il n’y a plus le réglage du mode début (Menu principal/Dernier état) ni de mot de passe au démarrage.

 

  • Son: EG principal (ne pas l’utiliser en plus des DNSe!), Touch Tone (pour modifier le volume des sons système et l’intensité du retour de sensations), Notification/Tonalité d’alerte (pour modifier le volume et l’intensité de la vibration pour les “pop-up”, le démarrage et l’extinction du baladeur), Wise Volume (pour protéger vos oreilles) et Sortie (Auto, Ecouteurs, Haut-Parleur)

  • Afficher: Police (3 différentes), Transparence, Habillage aléatoire, Réinitialiser mon habillage, Réinitialiser l’image de démarrage, Délai de désactivation de l’écran (15s, 30s, 1min, 3min, 5min, toujours allumé), Luminosité

  • Langue: 32 langues disponibles! Je rappelle au passage que tous les firmwares Samsung sont multilingues.

  • Heure: Date et heure, Type date, Fuseau horaire (mène à l’horloge mondiale). A noter qu’il n’y a pas de mode 24h, seulement AM/PM.

  • Système: My Info (”mon nom” et “mon anniversaire”), Veille (de 15min à 120min), Extinction Auto (15s, 30s, 1min, 3min, 5min ou toujours allumé), Connexion PC (UMS ou MTP: si si!), Option verrouillage (Tout, Ecran tactile uniquement), MAJ de la base de données de bibliothèque (en UMS seulement), Réglage par défaut, Formater (pour formater directement à partir du baladeur sans passer par le PC), A propos de (version du firmware, mémoire), Mode Démo (pour la présentation en magasin…aucune utilité)

 

 

19- Firmwares

 

Image IPBImage IPBImage IPB

 

Samsung est le constructeur le plus actif dans ce domaine. Chaque modèle bénéficie d’un support actif d’environ un an, période durant laquelle Samsung sort régulièrement des mises-à-jour pour corriger des bugs et/ou ajouter de nouvelles fonctionnalités. Sur le P3, pas de système de “bluewaves” annoncé comme sur le P2, mais, le P3 à peine sorti, plusieurs firmwares ont déjà vu le jour: 1.18, 1.21, 1.23. Et une importante MAJ estampillée 2.07 vient d’être publiée, afin de mieux concurrencer le Cowon S9. C’est avec cette dernière que ce test a été réalisé.Voici les améliorations les plus importantes que vous avez pu découvrir tout au long de ce test.

 

  • Le support des vidéos au format AVI sans réencodage (XviD et Divx jusqu’à 800×600)

  • Le support des sous-titres au format SMI et SRT

  • Une fonction appelée “mozaic search”, qui permet de trouver facilement une scène dans une vidéo en la divisant en 16, 36 ou 64 petites vignettes

  • Un effet DNSe Theater pour les vidéos

  • Un dictionnaire Chinois (des dictionnaires dans d’autres langues devraient voir le jour ultérieurement)

  • Un mémo image, sorte de bloc note sur lequel on peut écrire et dessiner

  • Augmentation de l’autonomie

  • Un nouvel affichage appelé “Album art mirror” pour présenter les pochettes d’album

  • Edition d’UCI au format flash

  • Fonction Mute pour la radio FM

 

Nul doute que d’autres firmwares sortiront encore! Le P3 étant le fleuron de la gamme, il bénéficiera sûrement d’une attention toute particulière, comme son prédécesseur. Aussi, certaines fonctions sont spécifiques au code région. Ainsi, le RDS ne marche qu’en code région FR et EU. Si vous basculez en code région KR (Corée), vous bénéficierez alors d’un dictionnaire anglais-anglais et traducteur anglais-coréen, le même que sur le P2.

 

 

20- Connexion/Charge/Transfert

 

Image IPB

 

Si révolution sur le P3 il doit y avoir, c’est à ce niveau, là où on l’attendait le moins, qu’elle se manifeste. En effet, le P3 est UMS/MTP d’origine! Il est possible de choisir le mode de connexion au PC directement à partir du baladeur, et ce avec n’importe quel code région. Un baladeur Samsung UMS d’origine en Europe? On n’avait plus vu ça depuis le Z5 (si on exclut le S2)! Tout le monde y gagne dans l’affaire! Les consommateurs sont satisfaits, ça n’a rien coûté de plus à Samsung, je n’ai plus besoin de faire de tutoriel pour passer en UMS, moins de retours SAV pour manipulation ratée. Bref, le cercle vertueux! Le mode MTP ne devrait donc jamais vous servir, sauf pour transférer des WMA DRM. A noter qu’en mode MTP, l’option de MAJ manuelle de la bibliothèque disparait. Que ce soit en UMS ou en MTP, EmoDio n’est pas nécessaire pour transférer ses musiques ou autres fichiers. Un copier/coller dans le poste de travail marche très bien.

 

Image IPB

 

Comme sur tous les baladeurs Samsung, la connectique est propriétaire. Si vous perdez le cable USB, il vous faudra donc en racheter un compatible (Heureusement, c’est le même que sur le Q1/P2/T10/T9/S5/K3/K5 et on peut en trouver pour 5-10€ sur eBay) Après chaque déconnexion du PC, le P3 met à jour automatiquement la base de données de la bibliothèque musicale. La charge se fait via USB sur le PC (~4h) ou via un adapateur secteur USB universel (non fourni). Il faut alors un peu moins de 2h pour une charge complète. Si le P3 est utilisable lors d’une charge via secteur, en revanche il n’est pas utilisable quand il est connecté au PC. Le taux de transfert en UMS est plutôt bon puisqu’on arrive à une moyenne de 4,5Mo/s (768Mo de fichiers on été transféré en 2min50). Il peut même monter à 6,5Mo/s pour un fichier unique de plus d’1Go. En MTP le taux de transfert est presque identique (3min pour ces 768Mo).

 

Image IPBImage IPB

 

 

21- Autonomie

 

Déjà en lisant les caractéristiques sur le papier, on peut constater que la capacité de la batterie a été réduite par rapport au P2. Elle est de 610mAh alors que sur le P2 cette valeur était de 830mAh. Aussi, Samsung semble moins optimiste puisqu’il annonce une autonomie de 30h maxi en musique (MP3 128 kbps, Volume: 15, Mode Normal, LCD Off) et de 5h maxi en vidéo (Luminosité 5, Volume: 15, Mode Normal) alors que sur le P2 il était annoncé jusqu’à 35h maxi en musique. Les conditions de test de Samsung me semblant assez éloignées d’une utilisation courante (qui désactive complètement l’écran et n’a que des mp3 128kbps par exemple?), je préfère faire le test d’autonomie avec mes propres paramètres.

Pour le premier test, j’ai donc laissé tourner le baladeur en continu jusqu’à épuisement de la batterie en le faisant lire des fichiers MP3 (la plupart des musiques étant encodées en VBR V0) et quelques fichiers OGG et FLAC. Le volume était réglé sur 15/30, l’écran sollicité ponctuellement (extinction auto: 1min et luminosité max) et aucun DNSe activé (DNSe normal). Le P3 a alors tenu 25h (contre 19h30 en 2.03 bêta et 18h en 1.23), ce qui est convenable vu la sévérité du protocole de test. En refaisant le même test mais avec un DNSe perso activé (EQ en “V”, 3D: 1, BASS: 0, Concert Hall: 0 Netteté: 1), le baladeur a alors tenu 20h (contre 14h30 en 1.23). Les DNSe c’est sympathique, certes, mais ça consomme beaucoup.

Pour la vidéo, deux tests d’autonomie ont été effectués: Un premier avec uniquement des vidéos non-réencodées (Xvid 720*400 de 1,4Go et Divx 6.8.2 720*480 de 720Mo), luminosité au maximum (10/10), volume à 15/30 et DNSe normal. Le P3 a alors tenu 4h (contre 3h15 en 2.03 bêta). Vous pourrez donc voir plusieurs séries et jusqu’à 2 films de suite. Le deuxième test a été effectué avec les mêmes paramètres d’affichage et de son mais avec des Xvid et quelques WMV réencodés en 480*272. Dans ce cas, le P3 a tenu 6h, soit 1h de plus que ce qui est annoncé par Samsung avec en plus la luminosité au maximum! L’utilisation des DNSe fait naturellement baisser l’autonomie.
Par contre je n’ai pas testé l’autonomie avec le haut-parleur activé, cela n’ayant aucun sens pour moi.
Sachez également que si vous faites une utilisation mixte du P3 (un peu de musique, vidéo, bluetooh, jeux etc..), l’autonomie chutera très rapidement!

 

 

22- Comparaisons

 

P3 vs P2

 

Si vous avez lu tout le test, vous l’aurez déjà compris, le P3 est meilleur que son prédécesseur sur pratiquement tous les points, à part l’ergonomie. Est-ce que ça vaut donc la peine de passer au P3 si l’on possède déjà un P2? Pas de réponse unique à cette question, tout dépend de vos priorités. Si vous êtes exigeant en matière d’audio et que vous utilisez des intras, ça vaut le coup de prendre un P3, juste pour ne plus devoir supporter le souffle insupportable justement du P2…

Si vous êtes exigeant en vidéo, le P3 remplacera avantageusement votre P2 grâce aux nouvelles possibilités du firmware 2.07. Si vous aimez les gadgets, alors ce P3 est également fait pour vous. Il regorge de fonctions annexes, plus ou moins utiles. Par contre, si pour vous le principal dans un baladeur c’est l’ergonomie, alors gardez votre P2, le P3 ne vous apportera pas mieux! Enfin, si vous avez la chance d’avoir un P2 16Go mais que la capacité ne vous suffit pas quand même, ayez de la patience et attendez le P3 32Go!

 

 

P3 vs Cowon S9

Je l’annonce toute de suite: Je n’ai pas eu l’occasion d’essayer le Cowon S9 ni l’Iriver Spinn. Pour le vrai comparatif entre le P3 et le S9, il faudra donc attendre que quelqu’un ait les deux baladeurs en mains. En attendant, voici une petite comparaison théorique, réalisée en fonction du test gmp3 du S9 et des différents avis que j’ai pu lire. Cela n’engage que moi, cela est purement à titre indicatif et ne prétend donc en aucun cas remplacer un vrai comparatif.

 

  • Interface/Ergonomie: Le S9 est certainement meilleur. D’une part, il dispose de vrais boutons (menu/play/pause, avance/retour), un avantage non négligeable. D’autre part, le menu principal semble moins fouilli que sur le P3 et la navigation légèrement plus rapide. Le P3 mise sur la fonction “haptic” tandis que le S9 propose un accéléromètre.Verdict: Avantage Cowon S9

     

  • Musique: Les deux baladeurs semblent très proches dans ce domaine. Les deux baladeurs lisent beaucoup de formats, pour l’AAC on se tournera plus vers le P3, tandis que pour l’APE on choisira le S9. Quant à la qualité sonore, si Cowon est très réputé, à juste titre, à ce niveau, les derniers baladeurs Samsung sont également excellents dans ce domaine, et ce nouveau P3 ne déroge pas à la règle. Les effets DNSe 3.0 et BBE+ sont probablement d’un niveau comparable.Verdict: Egalité

     

  • Vidéo: Les deux baladeurs ont un excellent écran. Celui du S9 est légèrement plus grand (3,3″ contre 3″) mais la résolution est identique à celle du P3. Ce dernier profite donc d’un nombre de pixels/pouce plus élevé (43530 pixels/pouce contre 39563 pixels/pouce pour le S9), ce qui ne fait pas de mal non plus. Le S9 était parti avec une longueur d’avance en proposant la lecture de vidéos non-réencodées. Samsung riposte avec le firmware 2.07 qui apporte également cette possibilité. Les deux baladeurs prennent en charge les sous-titres au format SMI et SRT. Le P2 propose quelques réglages pour les sous-titres en plus. Une sortie vidéo est disponible sur le S9, mais en accessoire non-fourni uniquement.Verdict: Egalité

     

  • Photos: Rien de spécial, les deux baladeurs proposent sensiblement la même chose. Mais le P3 supporte davantage de formats que son concurrent.Verdict: Avantage Samsung P3

     

  • Tuner FM: Les deux baladeurs ont un tuner FM enregistrable. Le P3 propose en plus la fonction RDS qui sera appréciée par ceux qui écoutent souvent la radio. Le S9, lui, propose diverses qualités d’enregistrement alors que sur le P3 on n’a pas le choix.Verdict: Avantage Samsung P3

     

  • Bluetooth: Sans surprise, Samsung reste le maitre de la technologie. Les deux baladeurs permettent de connecter un casque bluetooth mais seul le P3 permet de prendre les appels et de transférer des fichiers.Verdict: Avantage Samsung P3

     

  • Autonomie: Là, le P3 se fait battre à plat de couture, malgré l’amélioration de l’autonomie apportée par le firmware 2.07. Les résultats sont sans appel: 25h en audio pour le P3 contre 51h pour le S9. En vidéo, le P3 peine à tenir 6h alors que le Cowon tient 9h!Verdict: Avantage Cowon S9

Verdict Final: A vous de décider en fonction de vos priorités! Les deux baladeurs sont au final très proches. J’ai vu plusieurs fois sur le forum des phrases du type “Pourquoi prendre un P3? Il n’apporte rien de plus qu’un S9!” Mais on pourrait très bien dire l’inverse: “Pourquoi un S9? Il n’apporte rien de plus qu’un P3″. Question de point de vue (En plus, les deux phrases sont fausses dans l’absolu). Personnellement, le S9 me dit bien, rien que pour voir quelque chose de différent et être dépaysé. Car ce P3 a beau être différent des autres baladeurs Samsung, on retrouve toujours l’esprit Samsung que je commence à connaitre par coeur. Mais je ne vais pas faire le difficile. Que l’on m’offre un P3 32Go ou un S9 32Go, dans les deux cas je serais très content.

 

 

 

Conclusion

 

Sans surprise, ce P3 n’est pas une révolution mais une bonne évolution! Il reprend ce qui a fait le succès du P2 en l’améliorant. Ainsi, le P3 est meilleur en audio (support de plus de formats, sortie casque plus propre) et en vidéo (plus de formats supportés, réencodage non-obligatoire, gestion des sous-titres). Il apporte de nouvelles fonctions comme le lecteur flash par exemple. Et cerise sur le gâteau, il est UMS natif! Il est ainsi de taille à concurrencer l’Iriver Spinn et le Cowon S9, ses principaux concurrents. On sera en revanche plus réservé concernant son ergonomie et son interface (belle mais pas forcément pratique). L’autonomie n’est pas non plus mauvaise en soi mais face aux concurrents, ça fait un peu tache. De même, certaines fonctions ont un intérêt limité. C’est le cas du haut-parleur par exemple. Et pour chipoter un peu, un slot SD aurait été le bienvenu et conviendrait parfaitement à ce type de baladeur, dont on remplit la mémoire très rapidement. Mais au final, c’est une très bonne impression qui me reste et il en manque peu à Samsung pour sortir un must-have. Est-ce que ça sera pour le P4?…

 

Points positifs:

  • Qualité audio
  • Propreté de la sortie casque
  • Compatibilité audio
  • Réencodage vidéo non-obligatoire et gestion des sous-titres en firmware 2.07
  • UMS ou MTP au choix d’origine!
  • Tuner FM RDS enregistrable
  • Taille et qualité de l’écran haptic
  • Bluetooth
  • Finition

Points négatifs:

  • Ergonomie (position des boutons power/hold et volume. Pas de vrais boutons de contrôle de lecture)
  • Navigation un peu lente à cause des effets visuels
  • Interface “gadget” pas forcément pratique
  • Connectique propriétaire
  • Pas de sortie vidéo
  • Fonctions superflues ou mal exploitées (calculatrice, calendrier, etc)
  • Pas de slot pour carte mémoire

Mon appréciation: Image IPB

Nous rappelons que les appréciations sont à remettre dans leur contexte. Niveau gamme du produit, prix pratiqué, public visé. Il n’est pas conseillé de comparer les notes de deux produits différents. Cette note est à titre d’information pour un produit donné dans une gamme bien précise. Nous vous conseillons plutôt de lire attentivement le test dans son intégralité.

 

Laissez ici vos commentaires et questions sur ce test

 

 

Liens utiles

Un trackback



 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail