Nous avons actuellement plus de 183 visiteurs connectés sur nos sites (dont 11 sur generationmp3.com - 168 sur le forum)

Écrit par
iMike

Test du Sansa Clip+ (SanDisk)

Lundi 16 novembre 2009 à 10:00 | Dans la catégorie Autres marques
Un test réalisé par Yacine.

Introduction : Le premier Clip fût le produit emblématique de la gamme Sansa de Sandisk. Celui qui a permis au géant américain de la mémoire flash de se faire un vrai nom sur le marché ultra concurrentiel des baladeurs audio. La recette était simple : une qualité sonore de « grand » pour un prix et un gabarit riquiqui. La concurrence s’est organisée (Creative Zen Stone Plus, nouvel iPod dhuffle, Samsung U5…) et l’heure de la retraite est maintenant arrivée pour l’enfant prodige : Le Clip est mort, vive le Clip+ ! Nous allons voir si ce successeur a de quoi faire mieux que son «illustre » ainé et surtout de quoi garder la main sur le marché des petits baladeurs à gros cœur.

92767.jpg

 

::: Sansa Clip+ :::

 

 

92756.jpg

Menu:

 

  1. Introduction
  2. Spécifications
  3. Diaporama photos
  4. Packaging
  5. Première impression
  6. Ergonomie
  7. Interface
  8. Fonctionnalités
  9. Qualité audio
  10. Autonomie
  11. Conclusion

 

 

 

 


INTRODUCTION :

 

Le premier Clip fût le produit emblématique de la gamme Sansa de Sandisk. Celui qui a permis au géant américain de la mémoire flash de se faire un vrai nom sur le marché ultra concurrentiel des baladeurs audio. La recette était simple : une qualité sonore de « grand » pour un prix et un gabarit riquiqui. La concurrence s’est organisée (Creative Zen Stone Plus, nouvel iPod dhuffle, Samsung U5…) et l’heure de la retraite est maintenant arrivée pour l’enfant prodige : Le Clip est mort, vive le Clip+ ! Nous allons voir si ce successeur a de quoi faire mieux que son «illustre » ainé et surtout de quoi garder la main sur le marché des petits baladeurs à gros cœur.

 

Image IPB

 

J’ai à ma disposition une palette d’écouteurs/casques assez variée pour juger de la qualité sonore du petit Clip+ et essayer de vous donner une idée de ce qu’il donnerait avec votre matériel (Ath Esw10, Earsonics Sm2, Klipsch X10, Sennheiser Cx300 et même quelques Skullcandy). Je n’ai malheureusement pas de baladeur de gamme équivalente sous la main, le Cowon S9 et l’ipod Nano seront donc les mètres étalons de ce test.

 


SPÉCIFICATIONS :

 

  • Constructeur : Sandisk
  • Mémoire interne 2 Go (jusqu’à 8GO selon les versions)
  • Format de fichier audio MP3, WMA, WMA sécurisé, Audible, Ogg Vorbis, FLAC, audiobook et podcat
  • Caractéristiques de l’écran Ecran 4 lignes
  • Nombre de présélections FM : 40
  • Fonctions complémentaires : Dictaphone, radio FM, clip d’attache, port Micro Sd
  • Nécessite Windows XP SP2 ou Vista et Windows Media Player 10 ou 11
  • Interface : USB2.0
  • Batterie interne
  • Alimentation secteur : Par le câble USB (fourni)
  • Existe en noir, bleu ou bordeaux


DIAPORAMA PHOTOS :

 

 


PACKAGING :

 

Le Clip+ nous arrive dans une boîte en carton aux couleurs de la marque, tout ce qu’il y a de plus traditionnel. Rien d’indigent hein, mais un peu triste quand on voit les efforts créatifs de certains concurrents (Iriver, Apple ou Philips pour ne citer qu’eux). Petit détail, le plastique protégeant le baladeur est très coriace et particulièrement pénible à enlever (ou alors, et c’est très possible, je suis un gros manche !).

 

Image IPB

 

Comme souvent de nos jours, le bundle est assez chiche : le baladeur, une paire d’écouteurs boutons et leurs mousses, un câble usb/ mini usb assez court, la notice en papier et…et c’est tout ! Point de housse, de chargeur secteur ou même de Cd d’installation (on en avait pourtant un avec le Clip tout court !).

 


PREMIÈRE IMPRESSION :

 

Le baladeur est petit, ce n’est une surprise pour personne… Et pourtant je ne peux m’empêcher d’être déçu. Je n’ai jamais eu de Clip 1ère génération sous la main, et je le pensais vraiment minuscule. Or, là, il est à peine moins encombrant que feu mon L-player (toutes proportions gardées hein !). Ne vous inquiétez pas il reste vraiment très compact (moins encombrant qu’un Zen Stone plus ou qu’un U5 quand même). Le baladeur est léger sans que cela ne fasse cheap, le design est sobre et assez élégant. Les plastiques utilisés ne sont pas d’une qualité folle, mais sont corrects pour un produit de cette gamme tarifaire : la face avant reçoit un revêtement brillant (bonjour les traces de doigts !) quand le dos a droit à un plastique mat, assez doux et proche de celui utilisé sur un Zen stone plus (encore lui !). Les boutons n’ont pas de jeux et l’ensemble est bien assemblé. Par contre le contact avec les différentes commandes n’est pas des plus agréables : plastique assez rêche et bruit un peu toc ; le revêtement caoutchouté du premier Clip semblait plus agréable.

 

Image IPB

 

Au chapitre des regrets, l’ancien Clip avait le droit à un rétro éclairage bleuté de la pseudo molette, qui permettait de l’utiliser dans le noir. On perd ici cette fonctionnalité et c’est bien dommage, car même si une utilisation en aveugle n’est pas impossible, je trouvais cette idée plutôt sympathique.

Un mot sur l’écran : il n’est pas bien grand mais sa lisibilité ne pose pas de problème. Je trouve que l’affichage en couleur donne un certain cachet à l’interface du Clip+ et fait plus haut de gamme que ceux du Zen stone + ou du U5 pour ne citer qu’eux.

 


ERGONOMIE :

 

L’ergonomie du clip est tout ce qu’il y a de plus simple : ici point d’écran ou de pad tactile, de système révolutionnaire à base de molette tournante ou de « bords » cliquables… Seulement de bons vieux boutons. Et bah, figurez vous que ce n’est pas désagréable du tout !

On a le droit à une pseudo croix directionnelle, à un bouton de validation au centre, à un bouton Home (symbolisé par une petite maison) permettant le retour au menu général depuis n’importe quel point de l’arborescence, à deux boutons de gestion du volume et enfin à un bouton On/Off sur le dessus de l’appareil. On aurait aimé bénéficier d’un bouton Hold pour éviter les fausses manœuvres dans la poche, mais dans l’ensemble tout est là et disposé ergonomiquement.

Le principe ergonomique est simple : on appuie sur le bouton du haut pour monter, sur celui du bas pour descendre, sur celui de droite pour entrer dans le menu, sur celui de gauche pour revenir en arrière d’un « échelon ».

 


INTERFACE :

 

Pour démarrer le Clip+, il suffit d’appuyer sur le bouton On/Off, on a alors le droit à une petite animation toute simple avant d’arriver sur le menu… ou pas ! En effet le Clip+ redémarre là ou on l’avait laissé, et ça peut être en plein milieu d’un menu quelconque. Les menus sont très proches (pour ne pas dire identiques) de ceux du Clip. On a donc le droit à de belles icônes animées :

 


FONCTIONNALITÉS :

 

Musique :

 

Le Clip+ laisse ici le choix à l’utilisateur entre une navigation par tags ou par dossiers, tout le monde y trouvera donc son compte. Les fichiers stockés sur la carte mémoire sont fusionnés avec ceux de la mémoire interne lorsque l’on choisit la première option (une icône représentant une carte mémoire les distingue alors), mais sont, bien sûr, séparés lors d’une navigation par dossiers.

 

Image IPB

 

Le Clip+ permet la création d’une seule playlist via le lecteur. Cette fonction est d’autant plus basique qu’il est impossible de réorganiser les pistes ou même d’en supprimer une. Heureusement le Clip+ supporte les playlists créées via un logiciel tiers de votre choix (Winamp ou WMP pour rester sur le W) lorsqu’il est en mode mtp (c’est un peu plus compliqué en Ums, cf forum.).

Le Clip+ supporte également la lecture des podcasts et des audiobooks. Rien de particulier à dire là-dessus si ce n’est qu’il se débrouille plutôt bien : la lecture d’audio book reprend là où on l’avait laissée, ce qui est très agréable.

 

Radio :

 

 

Image IPB

 

Pas grand-chose à dire ici, j’habite Paris pour l’instant et la réception s’y fait sans histoires. Pour ceux que cela intéresse la radio est enregistrable au format Wav. Je suis désolé de ne pas pousser plus loin le test, mais je n’utilise que rarement la radio sur mes baladeurs.

 

Micro :

 

 

Image IPB

 

Le Clip+ permet de jouer les dictaphones de fortune grâce à un petit micro situé sur le dessus de la « bête ». Encore une fois je ne suis pas un grand utilisateur de cette fonction, j’ai fait un petit test et c’est plutôt pas mal. Il n’est pas utopique de penser s’en servir pour enregistrer un cours (si le Clip+ est posé sur le bureau du Prof et que celui-ci ne bouge pas sans arrêts !). Comme pour la radio, l’enregistrement se fait exclusivement en Wav.

 

Port SD :

 

Vous allez peut être trouver étrange que je parle du port Sd dans la partie fonctionnalité, c’est plutôt une caractéristique me direz vous. C’est sans compter le fait que Sandisk s’est lancé dans une aventure appelée Slot Radio : une espèce de compilation/album/playlist vendue sous forme de carte µSd par sandisk.

 

Image IPB

 

L’intérêt est minime (on ne peut pas ajouter les fichiers à sa propre bibliothèque) et surtout, sauf erreur, ce format n’est pas disponible chez nous. Reste que l’on a le droit à une icône Smart radio dans le menu et que selon moi c’est cette fonctionnalité qui a dicté l’ajout de ce port (l’intérêt d’avoir une grosse bibliothèque sur un appareil de cette taille, et surtout aussi peu autonome, reste assez faible).

Puisqu’on en est là, ce port µSd permet d’augmenter la capacité de votre lecteur en y ajoutant des cartes pouvant aller jusqu’à 16 gigas (bientôt 32 d’ailleurs). Reste que pour un lecteur avec un si petit écran et une autonomie somme toute assez faible ce n’est pas la panacée. Mais bon cela n’engage que moi…

 


QUALITÉ AUDIO :

 

C’est le moment que tout le monde attend ! En effet la qualité audio était le gros point fort du Clip premier du nom, et lui avait valu sa renommée et son succès. Ce Clip+ est il à la hauteur de son illustre ainé ? Encore une fois je n’ai jamais posé une oreille sur le Clip, reste que ce Clip+ est excellent ! Le son est certes réglé assez chaud/fun à la manière d’un Creative ou d’un Sony, mais le niveau de détails est vraiment très bon, quasiment au niveau d’un S9 ce qui est assez surprenant quand on voit la taille de la bestiole ! Aucun souffle à déplorer, une puissance respectable (pas de problèmes pour alimenter correctement mon Esw10 ou mes Sm2), ce Clip+ est une vrai belle surprise. Si l’on ajoute à cela une liste de codecs supportés assez fournie et la présence d’un égaliseur personnalisable, le Clip+ enterre définitivement la concurrence sur ce chapitre, et va même chercher des baladeurs que l’on aurait pensé plus chevronnés (Iriver L-player, Creative Zen V plus…).

Parlons de l’égaliseur justement. Le Clip+ propose une série de Preset que j’ai trouvé assez décevants (le son est caricatural) et que l’on oublie assez vite. L’égaliseur personnalisable n’est pas aussi précis que celui d’un S9, mais permet de combler les manques potentiels d’un casque ou d’une paire d’écouteurs, à ranger du coté des plus donc. Au chapitre des regrets j’aurais apprécié la présence d’effets psycho acoustiques à la manière d’un BBe de Cowon ou d’un Bass boost, ça ne mange pas de pain, et en plus ça fait du bien ! On a également le droit à un “Replay gain”, je ne suis pas sûr de ce que c’est, mais je pense que cela se rapproche de ce que l’on trouve sur Itunes, donc une normalisation du volume sonore sur l’ensemble de la bibliothèque afin d’éviter de trop gros écarts. Je vous invite à me corriger si vous en savez plus.

 


AUTONOMIE :

 

Pour ce test j’ai laissé l’appareil tourner sur l’ensemble de la bibliothèque (MP3 vbr et un peu de Flac), à volume réel (celui que j’utilise dans le métro avec mes Sm2) et en le manipulant de temps en temps. Je suis arrivé à un résultat d’un peu plus de 10h ce qui est plutôt proche des 15h annoncées (le Flac est extrêmement énergivore) et somme toute plutôt respectable pour la catégorie. Reste qu’un Samsung U5 fait bien mieux dans ce domaine.

 


CONCLUSION :

 

Le clip+ est un excellent petit baladeur, rien à redire là-dessus. Il reprend grosso modo les fonctionnalités de son prédécesseur en y ajoutant quelques petits bonus ( navigation par dossier, port Sd, interface plus fluide…), ce qui lui permet de garder l’avantage dans la catégorie des baladeurs audio de poche ( Ipod Shuffle, Creative Zen Stone, Samsung U5 et consorts…). Reste que le tarifs ont un peu augmenté et qu’ils se rapprochent dangereusement de ceux de son grand frère, le Sansa Fuze, qui bénéficie lui d’une meilleure autonomie et d’une ergonomie plus agréable sans être beaucoup plus encombrant.

Le Clip+ et donc un excellent petit baladeur d’appoint ( surement le meilleur), mais pour qui cherche un baladeur principal pas trop cher et pas trop encombrant, je conseille vivement de jeter un œil au Sansa Fuze avant de faire un choix.

Les +

  • Qualité sonore
  • Gabarit (malgré le Clip)
  • Ergonomie bien pensée
  • UMS
  • Port Sd (même si vous connaissez mon avis sur le sujet…)
  • Prix (mais très/trop proche du Fuze)
  • Fonctionnalités, il a un petit côté couteau suisse.

Les -

  • Autonomie juste moyenne
  • Un peu trop plastique

 

Mon appréciation: Image IPB

Nous rappelons que les appréciations sont à remettre dans leur contexte. Niveau gamme du produit, prix pratiqué, public visé. Il n’est pas conseillé de comparer les notes de deux produits différents. Cette note est à titre d’information pour un produit donné dans une gamme bien précise. Nous vous conseillons plutôt de lire attentivement le test dans son intégralité.

Retrouvez les SanDisk Sansa Clip+ 2 Go (noir), 4 Go (noir, bleu, rouge) et 8 Go (noir) pour 49,99 euros, 64,99 euros et 79,99 euros sur Materiel.net !

Laissez ICI vos commentaires et questions sur ce test !

2 trackbacks

  • Test du iAudio E2 (Cowon) | Labo des tests du site GenerationMP3 [...]

    […] pour ce type de produits : pour sensiblement les même prix, SanDisk propose avec le Clip+ (notre test) un baladeur doté d’un slot SD, un tuner FM, une excellente qualité audio et… un écran ! […]

    [...]
  • Guide de noël : baladeurs | Labo des tests du site GenerationMP3 [...]

    […] Sorti fin 2009, le Clip+ de Sandisk n’est pas du tout une nouveauté mais étant donné qu’il est toujours produit et en vente, sa place ici est tout à fait justifiée. Ce baladeur a en effet presque tout pour lui : pour un prix presque ridicule il offre un très faible encombrement et un clip ceinture intégré –pratique pour le sport-, de vrais boutons mécaniques, une connexion UMS, un slot microSDHC, une très bonne qualité sonore sans souffle sur la sortie casque, une large palette de formats supportés, un tuner FM et un dictaphone. L’écran OLED bleu/jaune 1″ de résolution 128 x 96 est de bonne qualité mais bien évidemment sa petite taille ne permet pas d’avoir une interface très conviviale et pratique (seulement 4 lignes affichées). Pour les geeks et audiophiles, Rockbox fait du Clip+ un véritable « must –have ». Le principal défaut de ce baladeur est probablement la faible autonomie, 15h dans le meilleur des cas. La finition est également perfectible. Rien de bien grave donc pour le prix. Accéder au test […]

    [...]


 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail