Nous avons actuellement plus de 215 visiteurs connectés sur nos sites (dont 16 sur generationmp3.com - 195 sur le forum)

Écrit par
lebellium

Test et Vidéo du Samsung R’PLAY (YP-R0)

Vendredi 11 décembre 2009 à 18:03 | Dans la catégorie Samsung
testé par lebellium

 

Introduction : Sur le papier, il a tout l’air du remplaçant du Q2: Gabarit assez proche, même interface, un bon nombre de fonctionnalités partagées. Un slot microSD en plus et enfin de vrais boutons. Mais Samsung ne l’entend pas de cette oreille. Le R’PLAY (appelé plus communément R0 dans le reste du monde) appartient bien à une gamme distincte, c’est un produit plus “haut de gamme” (et donc un peu plus cher aussi) et son arrivée ne fait donc pas disparaitre le Q2. En tout cas, son positionnement l’oblige théoriquement à être meilleur que le Q2. C’est ce que nous allons vérifier là.

test_r0bis.png

Test du Samsung R’PLAY (R0)

Image IPB

Menu:

  1. Introduction
  2. Spécifications
  3. Présentation Vidéo
  4. Galerie Photos
  5. Packaging
  6. Description
  7. Ergonomie, Interface et Utilisation
  8. Musique
  9. Qualité sonore
  10. Radio FM
  11. Photos
  12. Vidéos
  13. Slot MicroSD
  14. Autres fonctions
  15. Datascasts
  16. Settings
  17. Connexion/Charge/Transfert
  18. Autonomie
  19. Comparaisons

 

 

1- Introduction

 

Sur le papier, il a tout l’air du remplaçant du Q2: Gabarit assez proche, même interface, un bon nombre de fonctionnalités partagées. Un slot microSD en plus et enfin de vrais boutons. Mais Samsung ne l’entend pas de cette oreille. Le R’PLAY (appelé plus communément R0 dans le reste du monde) appartient bien à une gamme distincte, c’est un produit plus “haut de gamme” (et donc un peu plus cher aussi) et son arrivée ne fait donc pas disparaitre le Q2. En tout cas, son positionnement l’oblige théoriquement à être meilleur que le Q2. C’est ce que nous allons vérifier là.

Note: le test a été réalisé avec le firmware 1.10

 

 

2- Spécifications

 

Image IPB

Image IPB

 

Quelques caractéristiques supplémentaires:

  • Capacités: 4Go, 8Go, 16Go (8Go seulement en France)
  • Ecran TFT LCD 2,6″ QVGA (320*240)
  • Batterie Lithium-Polymer
  • UMS/MTP au choix
  • Compatibilité OS: Windows, Linux, Mac
  • Coloris: Noir, Argent, Rose

 

 

3- Présentation Vidéo

 

 

Voir la vidéo sur Youtube

 

 

4- Galerie Photos

 

 

5- Packaging

 

Image IPB

 

Le packaging est dans la lignée de ce qui se fait chez Samsung depuis la sortie du P3: la boite en carton est jolie sans être très originale. Comme pour le R’MIX, elle est spécifique à la France puisque le baladeur se nomme R0 dans le reste du monde. La boite nous apprend le slogan du baladeur “Drag, Drop & Play!” et nous informe aussi que des écouteurs intra-auriculaires “premium” sont inclus! En effet, ce ne sont pas les mêmes semi-intras que pour le R’MIX. Nous verrons plus tard ce que valent ces nouveaux EH420. Sinon, le contenu est standard avec un câble micro-USB et un guide de démarrage rapide. Le mode d’emploi complet est intégré directement dans la mémoire du baladeur pour économiser du papier. Jusqu’à mars 2010, une offre pour télécharger gratuitement 50 musiques et 20 clips sur samsungmusic.fr est incluse.

 

Image IPB

Image IPB

 

 

6- Description

 

Image IPB

 

Le design du R’PLAY est vraiment plaisant à mon goût. Et la finition alu est bonne, comme sur un R’MIX. Cela tranche avec le plastique du Q2. Il se paie d’ailleurs le luxe d’avoir un plus grand écran tout en étant moins long, légèrement plus fin et à peine plus large (93 x 52 x 8,8 mm pour le R’PLAY vs 101 x 49 x 9,9 mm pour le Q2). Le poids est quasiment identique (60g pour le R’PLAY vs 58g pour le Q2). Pendant le test, le baladeur est malencontreusement tombé plusieurs fois par terre et s’est à chaque fois relevé comme si rien ne s’était passé. C’est du solide!

 

Image IPB

Image IPB

 

La face avant est très réussie. On trouve un assez grand écran 2,6″ qui couvre les 2/3 de la surface ainsi que les commandes mécaniques en bas, qui sont plutôt élégantes avec le cerclage chromé.

 

Image IPB

Au dos, rien de particulier, si ce n’est les inscriptions habituelles.

 

Image IPB

 

Sur le bas sont regroupés le slot microSD, le bouton “reset”, le port USB standard (Micro-B ) et la prise casque 3.5mm. Aux extrémités, les caches des vis.

 

Image IPB

 

Il n’y a absolument aucun bouton sur les tranches du baladeur.

 

Image IPB

 

Sur le haut, on remarque une attache pour dragonne.

 

 

7- Ergonomie, Interface et Utilisation

 

Image IPB

Image IPB

 

En mode veille, le baladeur met 5s pour s’allumer. Lorsqu’on ne l’a pas utilisé depuis longtemps, il mettra alors 20s pour démarrer. On tombe alors en terrain connu, à savoir le fameux menu matrice du Q2 avec 9 icônes. Seule l’icône “Prime Pack” du Q2 a été remplacée ici par “Micro SD”. L’écran est plus grand que celui du Q2 (2,6″ vs 2,4″) mais la résolution reste inchangée (320*240) sans que cela soit vraiment gênant.On peut changer l’aspect du menu: si le menu matrice par défaut ne vous plait pas, il est possible de le remplacer par le menu “Iconic” ou “MySkin” affichant les icônes en bas pour laisser place à une image de votre choix en fond d’écran. Les sous-menus ont également été retravaillés et sont plutôt élégants et lisibles. On peut d’ailleurs changer la couleur du thème (Monsoon, Tropical ou Polaris). Nul doute que des UCIs perso seront bientôt disponibles en téléchargement sur EmoDio Corée, comme pour tous les derniers baladeurs Samsung. Fait étrange, on ne peut changer la police d’écriture qu’en langue anglaise ou coréenne. Dans les autres langues, l’option est bien présente, mais sans effet!Mais là où le R’PLAY se distingue vraiment, c’est au niveau de l’ergonomie. Venant de la part de Samsung, c’est presque incroyable. Oui, Samsung a abandonné ses pavés sensitifs désastreux. On a à faire là uniquement à de vrais boutons mécaniques, sans altérer le design pour autant. Le cerclage argenté fait office de flèches de direction. C’est très fin comme vous pouvez le voir sur les photos, et pourtant ce n’est pas du tout dérangeant et n’affecte pas l’ergonomie. L’intérieur du cerclage argenté est le bouton de sélection. Les autres boutons ont l’air sensitifs mais ce n’est qu’apparence. Du coup, la navigation sur le baladeur est un vrai plaisir, plaisir que je n’avais plus eu chez Samsung depuis au moins deux ans (U5 excepté). C’est rapide, il n’y a jamais de “raté”. Et en plus on peut utiliser le baladeur dans la poche! Pour pinailler un peu, je fais quand même remarquer qu’on retrouve toujours ce bouton “power/hold” qui m’exaspère, plutôt que d’avoir un vrai bouton “hold” à glisser. Donc un très bon point pour l’ergonomie, ce n’est pas parfait certes, mais Samsung revient vraiment de loin!

 

Image IPBImage IPB

 

 

8- Musique

 

Image IPB

 

Comme la plupart des baladeurs Samsung, le R’PLAY décode les formats MP3, WMA, AAC, WAV, FLAC et OGG. Par contre, avec le firmware actuel, seuls les tags des MP3 et WMA sont pris en charge. Cela devrait être corrigé sur des prochains firmwares.

 

Image IPB

 

Par défaut, le R’PLAY affiche la pochette d’album en grand (MP3 uniquement avec le firmware actuel), avec en bas le nom de la musique, l’artiste et l’album, ainsi que la barre de lecture en cours. Il est possible d’afficher en plus les paroles (à synchroniser avec Samsung Lyrics Station, code région KR uniquement) ou d’afficher à la place différentes visualisations.Les contrôles de lecture sont naturels: boutons gauche et droite pour changer de musique, et haut et bas pour le volume. Le bouton de sélection permet de mettre en pause ou en lecture la musique. Le bouton “options” permet d’accéder directement à certains réglages tels que les DNSe, le mode de lecture (normal, répéter, aléatoire), la vitesse de lecture ou le saut intervalle. Le bouton utilisateur contrôle la fonction A-B.

 

Image IPBImage IPB

Image IPBImage IPB

 

La navigation se fait comme d’habitude par tags ou par dossiers. En navigation par artiste ou par album, le baladeur affiche les pochettes d’album en miniatures. Dommage que le défilement des musiques ne soit pas un peu plus rapide et qu’il n’y ait pas une fonction de recherche par lettre.On retrouve également les menus “Ajout récent” et “Le plus lu”.

 

Image IPBImage IPB

 

Comme tout Samsung qui se respecte, le R’PLAY gère les playlists “à la volée”. 5 playlists sont présentes sur le baladeur. De plus, on peut les renommer ou supprimer leur contenu directement sur le baladeur, ce qui est fort pratique. Mais on peut également transférer des playlists créées sur le PC via EmoDio.

 

Image IPBImage IPB

 

 

9- Qualité sonore

 

Image IPB

Image IPBImage IPB

 

Les versions européennes du R’PLAY sont accompagnées d’écouteurs semi-intras EH420, une initiative à saluer. Malheureusement ils sont peu discrets et 2 tailles d’embout seulement sont fournies; 3 auraient été préférables. La qualité est convenable, bien meilleure qu’avec des écouteurs bouton. Le son est plus équilibré que sur les basseux Creative EP-630 par exemple mais reste assez brouillon. Bref, ceux qui n’ont pas de budget à consacrer aux écouteurs seront heureux, les personnes plus exigeantes les remplaceront par des intras ou casque plus haut de gamme.Sinon, sans surprise le son normal est très bon, bien détaillé, absolument identique à tous les derniers baladeurs de la marque. C’est d’autant plus plaisant qu’on peut dire que le souffle est totalement absent. Avec des Ultimate Ears Super.fi 5PRO, je n’ai pu en déceler que sur des blancs à un volume sonore très élevé qui serait insupportable s’il y avait de la musique.La technologie DNSe 3.0 est bien présente pour enrichir le son le plus naturellement possible. Ainsi, 12 DNSe pré-programmés sont disponibles: Auto, Studio, Rock, Classique, Jazz, Ballade, Club, R&B, Danse, Café, Salle concert, Eglise ainsi que 2 “myDNSe” qui permettent de régler l’EG à 7 bandes (60Hz, 150Hz, 400Hz, 1KHz, 3KHz, 8KHz, 14KHz), l’effet 3D, Bass, la taille et le niveau de la salle concert, ainsi que le fameux effet Netteté (Clarity). Malheureusement le réglage des myDNSe est déporté dans les réglages son généraux, on peut donc les activer rapidement mais pas les configurer rapidement. On retrouve également le mode Rue et la Mise à l’échelle audio, deux modes toujours aussi inutiles.Le volume sonore en code région FR est suffisant avec les semi-intras fournis ou toute autre paire d’intras. Mais pour certains casques, ça risque d’être un peu juste. Dans ce cas, il suffit alors de changer le code région en EU en mettant ce fichier à la racine de votre baladeur. Au redémarrage du baladeur, vous pourrez vérifier dans settings>système>a propos de que le changement a bien été pris en compte et que le son est débridé.

 

Image IPBImage IPB

 

 

10- Radio FM

 

Image IPB

 

Le tuner FM est RDS mais pas enregistrable malheureusement. L’interface est entièrement nouvelle, très épurée. Ce sont les écouteurs qui font office d’antenne. Quand les conditions de réception le permettent, le R’PLAY affiche le nom de la station et les éventuelles autres informations RDS diffusées par la station. Le tuner capte plutôt bien. On peut rechercher les stations manuellement ou automatiquement et bien entendu ajouter des présélections. Les réglages sont assez limités, on ne peut que changer la région radio. On ne peut modifier la sensibilité du tuner par exemple. Le bouton de sélection active/désactive la fonction “mute”. A noter qu’on peut naviguer sur le baladeur tout en continuant à écouter la radio.

 

Image IPBImage IPB

 

 

11- Photos

 

Image IPB

Image IPB

 

Grâce à son large écran, le R’PLAY affiche 20 miniatures (4×5) sur la même page. Cependant, on n’a pas la main tant que toutes les miniatures ne sont pas chargées, ce qui peut s’avérer agaçant (ça dure parfois 10 secondes!). Heureusement, le chargement des photos est très rapide ensuite. L’affichage vertical ou horizontal est automatique. Dommage que le sens des commandes ne suive pas (en horizontal, il faut appuyer sur les flèches du haut et du bas pour changer de photo et les flèches de gauche et de droite gèrent le volume). Le bouton de sélection démarre ou arrête le diaporama tandis que le bouton utilisateur permet de zoomer. Le bouton “options” permet de définir une image comme fond d’écran et donne accès au mini-lecteur musique/radio. La qualité d’affichage est correcte mais comparé à un R’MIX ou un P3, on voit clairement que la résolution d’écran est inférieure. Par contre le format de l’écran est ici à son avantage, la plupart des photos s’afficheront en plein écran alors que sur le R’MIX il y a souvent des bandes noires.Rappel sur les formats lus: JPG, GIF, PNG, BMP

 

Image IPBImage IPB

 

 

12- Vidéos

 

Image IPB

Image IPBImage IPB

 

Le R’PLAY n’est clairement pas un baladeur spécialisé en vidéo. Son écran de 2,6″ est un peu trop petit et son écran se rapproche plus du 4/3 que du 16/9, ce qui impose souvent de larges bandes noires. Le format de l’écran du R’MIX est plus adapté par exemple et sa résolution est plus élevée pour la même taille (400*240 contre 320*240). L’image est donc clairement plus détaillée sur le R’MIX. Malgré tout, la qualité d’image reste convenable, le R’PLAY affiche une licence DivX et ne nécessite pas de conversion au préalable. Les codecs supportés sont assez nombreux: outre le DivX, le R’PLAY lit également les vidéos au format Xvid, MPEG4, WMV et H.264. Vous pourrez ainsi voir facilement des séries et des clips dessus. Le menu vidéo est assez bien fait, avec affichage en vignette du moment où l’on a arrêté la vidéo la fois précédente. Les réglages sont toutefois peu nombreux: on peut seulement changer la luminosité indépendamment de la luminosité générale et ajouter un effet DNSe (Drame, Action ou Théâtre). On retrouve également la fameuse recherche mosaïque qui divise la vidéo en 15 chapitres (affichés en vignette) pour accéder rapidement à un certain passage. En bonus, le R’PLAY lit les sous-titres au format SRT ou SMI (le fichier doit juste être nommé comme la vidéo et placé dans le même dossier) mais il n’est pas possible d’en régler la taille ou la couleur comme sur le P3.

 

Image IPBImage IPB

 

 

13- Slot MicroSD

 

Image IPB

 

Le R’PLAY est le 3e baladeur Samsung (après le CP3 et le M1) à disposer d’un slot microSD pour augmenter la capacité mémoire du baladeur. L’idée est bonne sur le papier, malheureusement, sans surprise, la gestion n’est pas aussi bonne qu’on pouvait l’espérer: l’exploration de la carte se fait uniquement en navigation par dossiers et il n’est pas possible de fusionner les mémoires interne et externe dans la bibliothèque musicale par tags. Si les habitués du Cowon D2 ou Sansa Fuze seront donc déçus, les autres apprécieront quand même la possibilité d’augmenter la mémoire jusqu’à 16Go, ce qui peut faire un baladeur 32Go au final.

 

Image IPBImage IPB

 

 

14- Autres fonctions

 

Le R’PLAY se veut un baladeur simple donc il n’y a quasiment aucune fonction supplémentaire. Il n’y a pas de jeux comme sur le Q2, et plus étonnant encore, pas de dictaphone! De mémoire, je ne trouve pas d’autre baladeur Samsung ne possédant pas cette fonction!

 

Textes

 

Image IPBImage IPB

 

Comme pratiquement tous les Samsung, le R’PLAY permet de lire des fichiers textes (*.txt). On peut ajouter/supprimer/accéder à un signet et choisir entre 3 thèmes (fond et couleur de la police). On peut modifier la taille de la police avec le bouton utilisateur mais on ne peut basculer l’affichage en horizontal. Un mini-lecteur audio est également présent pour éviter de devoir revenir au menu musique à chaque fois qu’on veut mettre en pause la musique ou changer de chanson.

 

Explorateur de fichiers

 

Image IPB

 

L’explorateur de fichiers permet de naviguer dans la mémoire interne du R’PLAY. Vous pouvez y voir le nom de tous les fichiers présents, y compris ceux dont le format n’est pas reconnu par le baladeur. Vous pouvez aussi supprimer des fichiers. Malheureusement il n’est pas possible d’en supprimer plusieurs à la fois.

 

 

15- Datascasts

 

C’est l’appellation de Samsung pour désigner des podcasts tout simplement. Pour utiliser cette fonction, il faut aller dans l’onglet “Datacasts” d’EmoDio.Cliquez sur l’icône “S’abonner à” en bas à droite et mettez l’adresse du flux RSS voulu. Vous pouvez télécharger les pièces jointes (textes, musiques, vidéos) manuellement ou EmoDio peut le faire automatiquement pour vous. La synchronisation avec le R’PLAY peut se faire manuellement ou automatiquement. Pour paramétrer le transfert automatique des derniers datacasts téléchargés vers le baladeur, allez dans menu>réglages de l’environnement>configuration de datacasts>hotsync. Les datacasts transférés dans le baladeur apparaitront tout simplement dans le menu “datacasts” du R’PLAY.

 

 

16- Settings

 

Image IPBImage IPB

 

  • Son: Mode Rue, Mise à l’échelle audio, myDNSe, Signal sonore, Volume Wise, EG principal.
  • Afficher: Aspect du menu, Couleur thème, Police, Délai de désactivation de l’écran, Luminosité, Réinitialiser mon habillage
  • Langue: 30 langues disponibles! Je rappelle au passage que tous les firmwares Samsung sont multilingues.
  • Date et heure (A noter qu’il n’y a pas de mode 24h, seulement AM/PM)
  • Système: My Info (”mon nom” et “mon anniversaire”), Veille (de 30min à 90min), Connexion PC (UMS/MTP), Mise à jour de la Bibliothèque, Réglage par défaut, Formater, Code d’enregistrement DivX, A propos de (version du firmware, mémoire)

 

 

17- Connexion/Charge/Transfert

 

Image IPB

 

On peut choisir le mode de connexion (UMS ou MTP) directement dans les réglages du baladeur. Ainsi, le baladeur est compatible avec n’importe quel système d’exploitation (Windows, Mac, Linux). De plus, aucun logiciel n’est nécessaire pour le transfert de fichiers.Un bon point pour la connectique USB micro-B standard. Samsung a enfin abandonné ses cables USB propriétaires !

Le taux de transfert en UMS est correct: 350Mo de musiques ont été transférés en 1min21, soit une moyenne de 4,33Mo/s. Après chaque connexion au PC, le R’PLAY met automatiquement à jour sa base de données afin que les tags des musiques soient toujours actualisés.La durée de charge est d’environ 3h sur le PC via USB et de 2h via chargeur secteur.

 

Image IPBImage IPB

 

 

18- Autonomie

 

L’autonomie annoncée est de 30h en audio (MP3 128 kbps, Niveau de volume 15, Mode de son normal, Affich. Désactivé) et 6h en vidéo (Luminosité 3, Niveau de volume 15, Mode de son normal, SVI).Mon protocole de test est le suivant: Lecture de musiques en continu, avec une majorité de MP3 VBR V0 et quelques fichiers OGG et FLAC. L’écran est sollicité ponctuellement (luminosité maximale et délai de désactivation 1min). Le volume sonore est réglé à 15/30 et aucun effet audio n’est activé (=DNSe normal). Dans ce cas, le R’PLAY a tenu presque 25h (24h45 pour être précis), un score honorable assez proche du chiffre annoncé par Samsung. Pour info, c’est pareil que le P3, un peu moins bien que le Q2 (29h30 mais 50h d’autonomie annoncée) mais mieux que le Q1/R’MIX/CP3/U5.

Le 2e d’autonomie est identique sauf qu’on active alors les DNSe (”myDNSe” avec EG en “V”, 3D: 1, BASS: 0, Concert Hall: 0 Netteté: 1). Le baladeur a tenu alors deux fois moins longtemps, c’est-à-dire 12h30, ce qui est faible, sans toutefois être aussi catastrophique que pour le R’MIX heureusement.Avec des vidéos non-réencodées, DNSe normal, la luminosité maximale et le volume à 15/30, le R’PLAY a tenu 4h, une performance correcte qui permet de voir 2 films de suite.

 

 

19- Comparaisons

 

Image IPB

 

R’PLAY vs Q2

 

Image IPB

 

Samsung a beau les classer dans deux catégories distinctes, pour moi le R’PLAY est véritablement le remplaçant du Q2 et une confrontation est donc nécessaire. Celle-ci va tourner court puisque le R’PLAY écrase littéralement le Q2 dans quasiment tous les domaines. Ecran plus grand, meilleure finition, port USB standard, slot microSD, vidéos sans reconversion, et surtout, une meilleure ergonomie avec de vrais boutons à la place du pavé sensitif, le R’PLAY a tout pour lui. Le Q2 offre en plus un dictaphone et des jeux, maigre avantage. Toutefois, sa meilleure autonomie et son prix plus faible pourront intéresser une minorité.

 

 

Conclusion

 

“Enfin!” j’ai envie de dire ! Enfin Samsung a sorti un baladeur mp3 digne de ce nom, capable de rivaliser avec les ténors du marché tels que le Nano 5G. Ce R’PLAY est à mon goût le meilleur baladeur Samsung du moment. Certes, il n’est pas aussi “high-tech” que le P3 ou le M1, mais sa vocation n’est pas d’être la vitrine technologique de la marque, elle est juste de bien faire ce qu’on lui demande, et à ce niveau il ne déçoit pas: bonne compatibilité et qualité audio comme d’habitude, une bonne finition, un slot microSD et une connectique USB standard, et surtout, une bonne ergonomie associée à une interface agréable. Bref, le R’PLAY a de quoi plaire. Certes, certains lui reprocheront sa capacité vidéo limitée (pas de reconversion nécessaire mais un format et une résolution d’écran peu adaptés) mais là n’est pas sa vocation principale. Les vidéophiles se tourneront vers le R’MIX ou le P3. En fait, on regrettera surtout qu’il n’y ait pas de fusion des mémoires interne et externe dans la bibliothèque des tags et que l’autonomie avec DNSe soit aussi faible, ce qui a failli lui coûter un “demi-casque” de plus! Mais au final, à 100-110€ les 8Go et environ 150€ les 16Go, ce R’PLAY est la bonne surprise de sa catégorie en cette fin d’année et devrait avoir une bonne place au pied des sapins!

 

Points positifs:

  • Qualité audio
  • Compatibilité audio
  • Support des vidéos non-réencodées
  • Ergonomie/Vrais boutons
  • UMS/MTP au choix
  • Interface
  • Finition/Design
  • Radio FM RDS
  • Connectique USB standard
  • Slot microSD
  • Écouteurs semi-intras fournis

 

Points négatifs:

  • Gestion de la carte microSD
  • Autonomie audio avec DNSe activés
  • Radio non-enregistrable
  • Trop simple? (pas de dictaphone, quelques réglages manquants)

 

Mon appréciation :

entre IPB Image et Image IPB

Nous rappelons que les appréciations sont à remettre dans leur contexte. Niveau gamme du produit, prix pratiqué, public visé. Il n’est pas conseillé de comparer les notes de deux produits différents. Cette note est à titre d’information pour un produit donné dans une gamme bien précise. Nous vous conseillons plutôt de lire attentivement le test dans son intégralité.

Nous rappelons que les appréciations sont à remettre dans leur contexte. Niveau gamme du produit, prix pratiqué, public visé. Il n’est pas conseillé de comparer les notes de deux produits différents. Cette note est à titre d’information pour un produit donné dans une gamme bien précise. Nous vous conseillons plutôt de lire attentivement le test dans son intégralité.

 

Laissez ici vos commentaires et questions sur ce test

 

 

Liens utiles

 



 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail