Nous avons actuellement plus de 227 visiteurs connectés sur nos sites (dont 14 sur generationmp3.com - 205 sur le forum)

Écrit par
Guillaume

Test Audio Technica W5000

Samedi 31 juillet 2010 à 18:44 | Dans la catégorie casque

Introduction : Haut de gamme de la marque nippone Audio technica, le W5000 fait presque figure d’ancêtre face à tous les nouveaux arrivants du très haut de gamme.

Encore au niveau le W5000 ? C’est ce que nous allons voir dans ce test concis.

medium_ATH_W5000_headphones.jpg

ATH-W5000_headphones(2)_1.jpg
Audio-Technica W5000

 

Menu

  1. Introduction
  2. Caractéristiques techniques ,construction, confort, isolation
  3. Le son
  4. Conclusion

 

INTRODUCTION

 

ATH_W5000_package_04.jpg

 

Haut de gamme de la marque nippone Audio technica, le W5000 fait presque figure d’ancêtre face à tous les nouveaux arrivants du très haut de gamme.

 

Basé sur son fameux et généralement confortable système d’arceau 3D wing et sur une construction des chambres en ébène, il reste dans la forme bien supérieure à ce qui se fait même dans les derniers hd800 ou t1.

 

Mais les choses se sont largement accélérées dans le haut de gamme, et il faudra plus qu’un simple « très bon » pour être véritablement satisfaisant, car n’oublions pas que son prix gravite autour des 1000$.

Encore au niveau le W5000 ? C’est ce que nous allons voir.

 

Caractéristiques techniques ,construction, confort, isolation

 

 

Caractéristiques techniques

 

Audio technica W5000 :

 

  • Casque électrodynamique fermé
  • Coques des écouteurs en ébène
  • Réponse en fréquence : 5 Hz - 45 kHz
  • Puissance admissible maximale : 2 W
  • Sensibilité : 102 dB / mW
  • Impédance : 40 Ohms
  • Connecteur : jack stéréo 6,35 mm plaqué or
  • Poids : 340 g

 

Construction

 

 

 

Clairement le point fort de ce casque, il tient en effet d’une œuvre à part entière tant la qualité est sérieuse et les matériaux utilisés nobles.

Premièrement, l’utilisation de l’ébène pour les chambres des drivers. Ses performances accoustiques ne sont pas meilleures que ce qui existe avec le fameux acajou « mahogany » de chez Grado, mais sa dureté exceptionnelle peut laisser espérer une bonne résistance au temps. De façon totalement subjective, je trouve malgré tout l’aspect de l’ébène s’éloigne un peu trop du bois « traditionnel », on ne ressent pas cette sorte de douceur qui se fait sentir sur les grado, les denon ou les Victor boisés.

Cela reste une question de point de vue bien sûr, en pratique les coques quasiment inrayables sont un plus.

Deuxièmement la qualité de son arceau tête, se basant à la fois sur le système 3D wing et sur une structure métallique en lieu et place des habituelles petites tiges de plastique des autres modèles. A ce niveau là on ne ressent aucun jeu, l’ensemble de l’arceau est d’une fabrication bien supérieure au reste de la gamme.

Enfin, le câble n’est pas en reste. A la fois solide agréable au toucher (pas indispensable effectivement). Point important, la conception du câble, notamment pour ce qui est de la gaine, permet à celui-ci de ne pratiquement pas s’enrouler, particulièrement à partir du séparateur. La conception en Y du câble n’est pas une chose que j’apprécie en règle générale.

 

Confort

 

 

 

Toujours très bon chez cette marque, ce modèle ne déroge pas à la règle excepté sur un point légèrement gênant si vous entrez dans la catégorie des petites têtes. En effet le bandeau est plus large que sur les autres modèles, ce qui a pour effet à la fois de donner une impression de manque de fermeté dans la tenue. Concrètement, les oreillettes descendent alors un peu plus bas sur les oreilles qu’à l’habitude, pas gênant pour le son mais assez étrange.

En revanche et malgré son poids, l’impression de légèreté est remarquable, le système d’audio technica est toujours parmi les modèles du genre.

Idem pour les coussinets en cuirs, encore meilleurs que ce que j’avais pu voir avec le denon d5000. A la fois très doux, relativement isolant mais laissant malgré tout respirer les oreilles.

 

 

Isolation

 

 

 

On est entre un bon fermé et un semi ouvert. La conception des drivers est bien fermée, mais l’aération très importante des coussinets conduit malgré tout à quelques sacrifices, peu importe (ou presque) pour un casque de salon de toutes façons.

 

 

LE SON

 

Une fois n’est pas coutume, je ne me perdrais pas ici dans une suite de différents morceaux car tous est assez clair ici. J’ai effectué mon test avec le Hifiman HM801 en sortie ligne et un rudistor RPX33 en amplification.

Tout d’abord, il m’est apparu étrange que ce casque fasse si peu parler de lui sur des sites comme headfi, ou sauf erreur aucun topic un minimum dynamique ne lui est dédié. Pire même, ses petits frères W1000 et plus récemment le W1000X sont bien plus cités en exemple qu’il ne l’est.

D’un point de vue global ce casque sonne juste, aucune agressivité ni exagération dans un domaine, c’est déjà une bonne chose. En revanche ce qui me frappe chez lui est cette sensation quasi constante de platitude, cette impression qu’il lui manque une étincelle de vie.

 

Comprenez par là que c’est un jugement parfaitement subjectif, une sensation que je retrouve avec la série HD6×0n de Sennheiser pour laquelle je n’ai jamais eu d’affinité.

Les basses pour commencer, très justes et sans distorsion, mais Audio Technica a manifestement eu la main légère sur ce registre et les morceaux mettant en valeur (exemple frappant avec les solos de basses) ces fréquences ne sont pas franchement emballantes, on pourrait presque parler de lacune même si ce serait excessif.

Les médiums sont déjà bien plus intéressants notamment pour la clarté du son que ce casque est alors en mesure de transmettre. En effet ceux à la recherche d’un son pur seront comblés par ce casque, il est rare d’avoir alors une telle qualité. En revanche cette clarté se fait également au détriment des bas-médiums, pas assez présents. Si la mise en retrait des basses est le pari d’une signature particulière, combiner cela avec un retrait évident des bas-médiums commence à faire beaucoup.

Ainsi, là ou la clarté du son est parfaite pour des styles comme le classique ou l’accoustique en général, le manque d’assise sera dramatique dans certains cas, oubliez tout de suite les instruments boisés du type cordes frottées, il y a bien mieux dans ce domaine. C’est peut-être mon plus grand regret sur ce casque, d’autant que les aigus ont de quoi faire parler la poudre.

En effet les aigus restent la grande force de ce casque, étendus sans être agressifs, et donnant au casque une clarté peut commune. Difficile de trouver un défaut de ce côté d’ailleurs, sauf si vous souhaitez davantage un son tranchant, encore que le W5000 se défend plutôt bien sur un solo de guitare.

Sans vraiment de surprise le niveau de détail et la séparation des instruments sont excellents, les morceaux débordants d’instruments ne lui font pas peur. A noter également, l’espace sonore très étendu pour un casque fermé, ne rivalisant pas avec des k701 ou gs1000 mais clairement du côté des bons ouverts. En outre, il réussit à donner une bonne sensation de réverbération.

Le W5000 n’est pas un casque très gourmand, mais difficile de trouver une synergie avec les amplificateurs. Je privilégierais ici un bon ampli à lampes, les transistors le font sonner un peu trop sec.

Pour qui finalement ce casque ? Pour les amoureux d’un son clair et fidèle, préférant un casque sans réel défaut mais sans orientation clairement établie. Car en effet c’est un casque que je n’arrive pas à comprendre. Là où les casque très haut de gamme prennent en général le pari d’un son exceptionnel pour quelques styles mais avec ses défauts, le W5000 semblent ne pas vouloir prendre de risque et finalement n’est excellent sur aucun style en particulier.

C’est un constat sévère mais il se base en connaissance de secteur, je ne parle pas ici de la tranche de prix 300-400 euros pour lequel il serait forcement un maitre mais bien du terrain de chasse des GS1000 de grado ou des HD800 de sennheiser.

 

 

CONCLUSION

 

Semi déception que ce W5000, pas désagréable mais il manque clairement quelque chose pour le sortir d’une écoute manquant de … de vie tout simplement. C’est un bon casque mais pas un de ceux pour lequel on parle avec des larmes dans les yeux.

Dommage car d’un autre côté, c’est une véritable œuvre d’art mariant un bois précieux à une construction et un confort proche de la perfection.

Tout n’est pas sombre sur le plan sonore car il se permet heureusement d’être prodigieux dans le registre aigus, mais son manque de bas médium est pour ma part clairement préjudiciable pour prétendre être roi dans un style musical. Bref pas un casque qui m’a inspiré sur le fond.

 

 

+Construction, confort

+Qualité du câble

+Excellente clarté et niveau de détails

+Aigus à tomber

 

-Sonorité trop sage

-Manque dans le bas médium

 

Image IPB

Nous rappelons que les appréciations sont à remettre dans leur contexte. Niveau de gamme du produit, prix pratiqué, public visé. Nous vous conseillons de lire attentivement le test dans son intégralité.

Il va également sans dire que la subjectivité est inévitable dans un test de casque, il se peut que vous soyez déçu par un modèle malgré tous nos efforts pour rester objectifs.

 

Vos commentaires sur ce test ICI

push

No tag for this post. 13,394 Vues Partager Envoyer à un ami Imprimer cet article


 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail