Nous avons actuellement plus de 254 visiteurs connectés sur nos sites (dont 12 sur generationmp3.com - 241 sur le forum)

Écrit par
lebellium

Test et Vidéo du Samsung TicToc (YP-S1)

Mardi 10 août 2010 à 17:00 | Dans la catégorie Samsung

 

Testé par lebellium

 

Introduction : En Janvier, Samsung présentait au CES 2010 trois nouveaux baladeurs: Les IceTouch, MyFit et TicToc (YP-S1). Si les deux premiers projets sont visiblement restés dans les cartons, ce n’est pas le cas du TicToc qui vient enfin de sortir dans nos contrées. Ce petit baladeur n’est pas le premier de la marque à ne pas avoir d’écran (c’était déjà le cas sur le galet S2 de 2008) mais il a la particularité d’embarquer un accéléromètre. Samsung mise sur cette originalité et sur le côté “fun” du baladeur pour séduire les enfants et adolescents voire les sportifs. Mission réussie? Réponse dans ce test.

samsung_tictoc.jpg


Test du Samsung TicToc

 

Image IPB

 

Menu:

1- Introduction
2- Spécifications
3- Présentation Vidéo
4- Galerie Photos
5- Packaging
6- Description
7- Ergonomie et Utilisation
8- Musique et Qualité Sonore
9- Connexion/Charge/Transfert
10- Autonomie
11- Comparaisons
Conclusion
Liens utiles

 

 

1- Introduction

 

En Janvier, Samsung présentait au CES 2010 trois nouveaux baladeurs: Les IceTouch, MyFit et TicToc (YP-S1). Si les deux premiers projets sont visiblement restés dans les cartons, ce n’est pas le cas du TicToc qui vient enfin de sortir dans nos contrées. Ce petit baladeur n’est pas le premier de la marque à ne pas avoir d’écran (c’était déjà le cas sur le galet S2 de 2008) mais il a la particularité d’embarquer un accéléromètre. Samsung mise sur cette originalité et sur le côté “fun” du baladeur pour séduire les enfants et adolescents voire les sportifs. Mission réussie? Réponse dans ce test.
Note: Le test a été réalisé avec le firmware 1.13. Au moment où vous lirez ce test, il est possible que des firmwares plus récents aient vu le jour! Merci de prendre cela en compte dans votre lecture.

 

 

2- Spécifications

 

Image IPB

Cliquez sur l’image pour agrandir

 

Quelques caractéristiques supplémentaires:

  • Capacités: 2 et 4Go
  • UMS
  • Compatibilité OS: Windows, Linux, Mac
  • Coloris: Bleu, Rose

 

 

3- Présentation Vidéo

 

 

 

4- Galerie Photos

 

 

 

5- Packaging

 

Image IPB

 

Le TicToc est vendu dans un packaging différent selon la version (2 ou 4Go) et le pays. Celui de la 2Go française présenté ici est très léger: le baladeur, les écouteurs, le câble USB-Jack 3.5mm et…c’est tout. Avec la version 4Go on a le droit en plus à un “étui clip en plastique” et à un socle de charge. Le logiciel Kies, remplaçant d’EmoDio, l’application TicToc et le manuel d’utilisation sont directement sur la mémoire du baladeur.

 

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Ci-dessus, le socle de recharge et l’étui clip, vendus uniquement avec la version 4Go en France. Merci à Likeraser pour les photos. Voir son test du TicToc en coréen ici.

 

 

6- Description

 

Image IPB

 

Le TicToc est vraiment très petit (17,5 X 22,2 X 35,9 mm) et léger (13,2 g), sous forme de parallélépipède rectangle rappelant un peu l’ancienne série YP-Tx, mais sans écran cette fois. Le corps est en plastique blanc et les deux extrémités sont en plastique bleu ou rose selon la version choisie. Avec ce design sympathique et enfantin, il se distingue nettement des iPod Shuffle, Cowon E2 et autre Philips SA018102P. Quand on est habitué à utiliser des baladeurs à grand écran tactile, on peut être perturbé un peu au début!

 

Image IPB

 

Le “2″ indique tout simplement la capacité. Il y a donc un “4″ sur la version 4Go. Ça a le mérite d’être simple.

 

Image IPB

 

Le clip est directement sur le baladeur en version 2Go et il n’est pas possible de l’enlever. Sur la version 4Go il n’y a pas de clip sur le baladeur mais sur la coque en plastique.

 

Image IPB

Image IPB

 

Ce ne sont pas des boutons mais 3 diodes.

 

Image IPB

 

La prise casque 3.5mm et le bouton reset.

 

Image IPB

 

L’unique bouton multifonctions.

 

 

7- Ergonomie et Utilisation

 

Image IPB

 

Cette partie est la plus importante du test puisque Samsung veut nous faire croire qu’avec un seul bouton et un accéléromètre on peut réaliser toutes les opérations de base sur un baladeur mp3. Alors, pari gagné? Pour allumer le baladeur, rien de spécial, il suffit d’appuyer 2s sur le bouton. Toutes les diodes s’allument alors et une douce voix féminine dans la langue de votre choix annonce “la capacité restante de la batterie est de xx%” (par tranche de 10%). La musique reprend alors directement où elle s’est arrêtée.
L’utilisation est ensuite très simple, il y a juste quelques combinaisons à retenir:

 

Image IPB

 

La possibilité de passer au dossier suivant est très intéressante, surtout quand on a beaucoup de musiques, mais la douce voix féminine annonçant “dossier suivant!” à chaque fois qu’on appuie 3x sur le bouton devient fatigante à la longue, et surtout, fait perdre du temps. Dommage qu’on ne puisse pas la désactiver.

 

Image IPB

 

Il faut avouer que jusqu’à maintenant ce n’est pas très fun. Pas de panique, voici comment prendre son pied tout en ayant l’air ridicule (effet garanti, testé pour vous dans le métro parisien):

-En secouant le lecteur 1 fois, le Guide Vocal annonce le nom de la musique et l’artiste renseignés dans les tags en utilisant la technologie TTS (Text-To-Speech). Si les tags ne sont pas remplis, la voix lit alors le nom du fichier. Malheureusement la qualité n’est vraiment pas bonne, on comprend à peine ce que la voix dit. Et quand la langue du TTS n’est pas la même que celle de la musique, ça devient alors tout simplement ridicule. A noter qu’il est possible de désactiver le TTS.

Exemples d’annonce vocale:
Wollt ihr das Bett in Flammen Sehen - Rammstein (TTS allemand)
Chop Suey - System Of A Down (TTS anglais)
Dernière cigarette - Drunk Souls (TTS français)

 

-En secouant le lecteur 3 fois, on change de mode de lecture. 4 modes sont disponibles : Normal, Aléatoire, Dynamique et Zen. Le mode aléatoire se fait sur l’ensemble des fichiers et dossiers présents sur le baladeur. Les modes Dynamique et Zen sélectionnent les musiques en fonction de leur tempo (analysé automatiquement au préalable par le logiciel intégré).
Il faut noter qu’il n’y a pas de bouton pause. Pour mettre en pause la musique il faut soit débrancher les écouteurs soit appuyer longuement sur le bouton pour éteindre le baladeur tout simplement. Mais lorsqu’on le rallume peu après l’extinction (jusqu’à 1min), la capacité de la batterie n’est pas annoncée et la musique se lance directement et rapidement, si bien qu’on pourrait croire qu’il était vraiment en pause.
Le passage au dossier suivant ne fonctionne qu’en mode de lecture normal. Il est également impossible de faire une avance rapide dans une musique, ce qui est parfois frustrant.

 

En utilisation courante, le combo bouton + accéléromètre marche plutôt bien, les combinaisons sont logiques et rapides à mémoriser, il est rare de se tromper de fonction sauf quand il s’agit de secouer le baladeur. Parfois l’accéléromètre ne capte pas qu’on a secoué le baladeur ou encore parfois il croit qu’on l’a secoué une seule fois quand on l’a fait trois fois en réalité. Devoir secouer franchement le lecteur pour qu’il capte bien le mouvement a quand même un avantage: il n’y a donc pas de risque qu’une fonction se déclenche toute seule en courant par exemple. Voilà qui rassurera les sportifs intéressés par ce baladeur même si la cible principale de Samsung reste les jeunes adolescents. Car il faut le dire, quand tout le monde dans la cour de récréation a le même iPod, objet désormais banal du quotidien, le TicToc, lui, attire tout de suite l’attention. Rien de mieux que l’accéléromètre pour épater la galerie! Après, effectivement il faut accepter de gérer sa musique sans écran. Quand on en a pas beaucoup ça ne pose pas de problème, mais avec 4Go bien remplis ça peut devenir plus problématique.

 

Image IPB

 

8- Musique et Qualité Sonore

 

Image IPB

 

Le TicToc ne néglige pas la compatibilité audio en décodant le MP3, WMA, FLAC, ASF, WAV et OGG. On peut néanmoins regretter l’absence de compatibilité AAC.

Le baladeur est livré avec des semi-intras assortis au baladeur (de couleur rouge ou bleue). Malheureusement, une seule taille d’embout est fournie alors que généralement il y a 3 tailles. Sans surprise, la qualité de ces écouteurs est moyenne. C’est certes mieux que les écouteurs-boutons de certains concurrents mais on se sent noyé par l’avalanche de basses. Les autres fréquences semblent avoir été oubliées. L’isolation n’est pas très bonne non plus. Ceci dit, pour les enfants et les adolescents qui sont censés utiliser ce baladeur, ils devraient tout à fait convenir.

Je ne pense pas que beaucoup d’utilisateurs du TicToc remplaceront les écouteurs par un casque ou des intras plus haut de gamme, mais pour les intéressés, la qualité sonore est étonnamment bonne pour la taille du baladeur. Sans atteindre le niveau d’un P3 ou d’un Cowon J3 toutefois.
Je suis par contre déçu par les effets DNSe 3.0 Core. De 3.0 ils n’ont que le nom. Du marketing pompeux. Car en réalité, comme vous pouvez le voir sur l’image comparative ci-dessous, ils offrent encore moins de possibilités que les DNSe 1.0. Et surtout, on ne peut pas les régler et les sélectionner directement sur le baladeur. Il faut passer par la mini-application TicToc pour ce faire. Vous aurez alors juste le choix entre: Normal, Auto (en fonction du genre dans les tags de la musique), Studio, Rock, R&B, Dance et Salle de concert. Aucun DNSe personnalisable n’est présent. Cela est vraiment très maigre.

 

Image IPB

 

Comme d’habitude le volume sonore est bridé en France. Il faudra recourir au fichier config.dat pour lever la limitation. En théorie le volume sonore maximal devrait être inférieur aux autres Samsung (12mW/ch contre 20mW/ch habituellement), pourtant sur mon exemplaire ça pousse aussi fort voire plus fort que mes autres baladeurs. Il faudra que je fasse des recherches pour comprendre cela.
A noter que si le TicToc n’est pas gapless, le blanc entre deux pistes est néanmoins très faible.

 

 

9- Connexion/Charge/Transfert

 

Image IPB

 

Le TicToc est UMS donc vous pourrez transférer vos fichiers par simple copier-coller et il fonctionnera sous n’importe quel système d’exploitation (Windows, Mac, Linux) en théorie. Toutefois, la mini-application intégrée au TicToc (~50Mo) sera indispensable pour certaines fonctionnalités. Fort heureusement, elle est entièrement dédiée au TicToc et est plutôt bien pensée. Elle se lance automatiquement quand vous connectez le TicToc à l’ordinateur.

 

Image IPB

 

Bien entendu via ce logiciel on peut transférer de la musique par glisser-déposer et l’écouter via le lecteur intégré. Mais l’utilisation de l’application sera surtout nécessaire pour les modes de lecture Zen et Dynamique. En effet, le logiciel peut analyser le tempo de chaque musique et classifier automatiquement les musiques au tempo lent dans une playlist Zen et celles au tempo rapide dans une playlist Dynamique. Il est possible de les classer manuellement également.

 

Image IPB

Image IPB

 

De plus, étant donné qu’il n’est pas possible de régler les DNSe directement à partir du baladeur, il faudra forcément les paramétrer à partir de ce logiciel. On peut aussi choisir la langue du guide vocal et du TTS. Enfin, cette mini-application permet de se mettre à jour et de mettre à jour le firmware du TicToc.
Comme les écouteurs, l’application se met aux couleurs du TicToc, on peut donc choisir entre un habillage bleu ou rose.

 

Image IPB

Image IPB

 

Le logiciel Kies, remplaçant à la fois d’EmoDio pour les baladeurs MP3 et de New PC Studio pour les téléphones portables, est également fourni. Toutefois, il n’a pas de réelle utilité pour gérer le TicToc.

Comme la plupart des baladeurs de cette catégorie, le TicToc utilise sa sortie casque 3.5mm pour se connecter à l’ordinateur et pour se recharger.
316Mo de musique ont été transférés en 1min52 en copier-coller, soit une moyenne de 2.82Mo/s, ce qui est moyen.

 

 

10- Autonomie

 

Samsung annonce 12h d’autonomie avec du mp3 128kbps, mode de lecture normal et volume sonore à 15.
En utilisation courante (sollicitation du bouton et de l’accéléromètre, volume moyen, mode de lecture normal, DNSe désactivés, lecture d’une majorité de MP3 VBR V0 et quelques fichiers OGG et FLAC), on atteint 12h15, soit autant voire un peu plus que ce qui est annoncé, avec un protocole de test plus sévère! Du jamais vu chez Samsung! Bien entendu, le mode de lecture aléatoire et les effets DNSe feront chuter l’autonomie.

 

 

11- Comparaisons

 

Le concept du TicToc étant à ce jour unique sur le marché, on peut dire dans un certain sens qu’il n’a pas de concurrent. Mais plus généralement il joue dans la catégorie des baladeurs sans écran composée notamment par les iPod Shuffle, Cowon E2 et Philips SA018102P.

 

Image IPB

Le TicToc à côté du U5 et de la SD étanche et anti-choc de Samsung.

 

Image IPB

Le Sansa Shaker proposait déjà un accéléromètre en 2007. Mais son utilisation était différente de celle du TicToc. Ainsi, en le secouant, il passait à la musique suivante.

 

 

Conclusion

 

Le TicToc est un petit baladeur avec un fort capital sympathie. Nul doute que son design et ses couleurs devraient plaire aux jeunes. Son gabarit pourra aussi séduire certains sportifs. Samsung a misé sur un accéléromètre et un unique bouton. Concept quelque peu effrayant sur le papier, le TicToc s’en sort plutôt honorablement en réalité même si forcément l’ergonomie n’atteint pas celle d’un baladeur avec écran et plusieurs boutons. A son avantage, on peut souligner une bonne qualité sonore ainsi qu’une compatibilité avec la plupart des formats standards. Par contre, les DNSe 3.0 en version Core sont très décevants, tant au niveau de leur richesse que de leur intégration (on ne peut pas les gérer directement sur le baladeur). De même, le guide vocal qui annonce le nom de l’artiste et de la piste en cours est vraiment raté, la faute à un moteur TTS peu performant. A 49€ la version 2Go et 69€ la 4Go, le TicToc fait payer cher son concept original. En effet, il est bien plus onéreux qu’un Samsung U5 ou qu’un Sansa Clip tout en offrant moins de fonctionnalités. Mais le TicToc est plus “fun”, assurément.

 

Points positifs:
+Concept original et “fun”
+Design/encombrement
+Simplicité d’utilisation
+Qualité et compatibilité audio
+UMS

 

Points négatifs:
-Intégration et intérêt des DNSe 3.0 Core
-Qualité du TTS
-Prix!

 

Mon appréciation:IPB Image

Nous rappelons que les appréciations sont à remettre dans leur contexte. Niveau gamme du produit, prix pratiqué, public visé. Il n’est pas conseillé de comparer les notes de deux produits différents. Cette note est à titre d’information pour un produit donné dans une gamme bien précise. Nous vous conseillons plutôt de lire attentivement le test dans son intégralité.

 

Laissez ici vos commentaires et questions sur ce test

 

 

Liens utiles

 



 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail