Nous avons actuellement plus de 189 visiteurs connectés sur nos sites (dont 17 sur generationmp3.com - 167 sur le forum)

Écrit par
Guillaume

Test Audio-Technica ATH-CK303M

Jeudi 30 juin 2011 à 18:00 | Dans la catégorie casque

 

Introduction : Petit parmi les petits, le CK303M est un modèle entrée de gamme sans aucune prétention. Segment un peu déserté depuis l’arrivé des casques design et le regain d’intérêt pour les bons intras, ce genre de produit est avant tout une entrée dans l’isolation incomparable des intras, le saut qualitatif étant atteint un peu plus tard.

DSC_0146.JPG

Audio-Technica ATH-CK303M

 

Présentation

 

Rien de bien original, Audio-Technica reprend la formule éprouvée de sa gamme d’intra. Globalement il n’y a que très peu de surprises, l’aspect est le même que celui du CK400, le driver légèrement différent, mais l’essentiel est là.

 

Si parmi le marché régulier, les concurrents sont assez peu nombreux, exceptés les quelques historiques Creative EP630 ou Sennheiser cx300 par exemple. Pour le reste, il faudra se tourner vers le marché Chinois, tirant généralement son épingle du jeu. Exemples : Les Brainwavz Beta ou les Soudmagic PL30. Un des arguments de la marque, pas plus irrecevable qu’un autre, tient également dans la diversité de ses coloris, allant du triste noir jusqu’au rose électrique du modèle présent, compagnon des balades discrètes.

 

 

 

Caractéristiques

  • Réponse en fréquence :20-20Khz
  • Impédance : 16 Ohms
  • Poids :5gr

Fabrication

 

Presque égale aux CK400 donc très correcte, sans toutefois prendre un avantage immense face à ses concurrent. Le câble est suffisamment solide ce qui est déjà bien. Pas de problème non plus avec la coque des écouteurs très massive, là où les concurrents Chinois sont souvent moins regardants. Attention néanmoins, on perçoit un petit jeu au niveau de l’anneau coloré, chose que le CK400 ne connait pas, je me méfierais donc à l’usage.

 

 

 

Confort

 

Toujours ce canal un peu épais. Cela conviendra à la majorité des utilisateurs, mais il s’avère malgré tout un peu gênant au beau de qu’une heure ou deux. Le jeu d’embouts est suffisamment complet et basé sur 3 paires de différentes tailles. En revanche, la mise en place des embouts dans la canule des écouteurs est à la limite du calvaire, le conduit étant au bas mot deux fois plus fin que la canule.

 

 

Isolation

 

Chose rare à ce prix, mais nous sommes bien dans une isolation de type intra. Un peu meilleure donc que la majorité de ces concurrents nous restons malgré tout très loin de ce qui se fait dans le moyen de gamme ou le haut de gamme. Suffisant pour les transports en communs à défaut de couper totalement du reste du monde.

 

 

LE SON

 

 

Matériel de test

 

Test effectué sur un Cowon S9 et également un rio karma 32go

 

Iron maiden : When the wild wind blows

 

Relativement équilibré mais assez marqué dans les médiums. Les basses visiblement peu présentes ne rendent pas le morceau mauvais mais l’ensemble est malgré tout un peu pataud. Bien que je le trouve plus appréciable que le CX300 (que je qualifie de brouillon), il n’est pas un modèle pour ce style, un peu trop chargé pour lui.

 

 

The rolling stones : sympathy for the devil

 

Morceau bien plus facile et il s’en sort effectivement mieux. Les voix sont sensiblement mises en avant mais le niveau de détail correct. Visiblement, une atténuation commence dans les aigus, les haut-médiums sont bien présent. Pas mauvais du tout, la séparation des instruments est très correcte, mais un morceau encore un peu plus dépouillé devrait mieux lui convenir.

 

 

Deadmau5 : HR8938 Cephei

 

Meilleur que le CK400, sans doute de par sa petite bosse dans les bas-médiums. L’ensemble est très enveloppant et chaleureux, et le surmixage dans les aigus permet de compenser le petit manque des ck303. Un peu plus de basses aurait été parfait.

 

 

Cypress hill : insane in the brain

 

Trop timide dans le registre grave. Non pas que cela soit inécoutable mais les sensations ne sont pas vraiment là. Mais même si le niveau est un peu faible c’est sans doute l’attaque qui pèche un peu, ce modèle étant un peu trop lent.

 

 

Vivaldi : été 3ème mouvement

 

Sans trop de surprise ce style lui convient. Il y a quelques oublis en route, mais la reproduction plutôt chaleureuse et pourtant relativement claire fait mouche.

 

 

Dead Can Dance : Xavier

 

Il manque une certaine assise ici, les voix ne sont manifestement pas assez précises et une légère sibilance se fait sentir, les limites des haut-médiums. Une petite surprise puisque ce morceau ne comporte pas de difficulté insurmontables. Mais visiblement, ce modèle ne peut pas prétendre s’extraire de sa gamme.

 

 

NOrah Jones : Light as a feather

 

Pas mauvais sur les voix féminines même si un petit voile est là. Ce morceau calme et posé est ce qui lui convient le mieux d’une manière générale, laissant les détails s’exprimer.

 

 

The Allman brothers band : rambling man

 

Un peu congestionné, la scène est un peu trop projetée en avant pour ce morceau, sans doute trop complexe pour lui. Le niveau de détails n’est pas celui du CK400, c’est un fait. Je le préfèrerai encore aux CX300 et EP630 pour son équilibre, mais cela par élimination.

 

 

 

Analyse

 

Le constat est assez simple, ce modèle en vaut la peine, mais il ne plaira pas à une partie du public. Tranchant radicalement avec les basses du CX300 (modèle que je déteste il faut dire), le CK303 propose une mise en avant des médiums très marquée. si cela réduit certaines de ses possibilités, son mérite est au moins de ne pas commettre d’erreur grossière, restant fidèle et légèrement chaleureux, quoique toujours un peu brouillon par rapport au grand frère.

 

Si la bosse des bas-médiums peut faire illusion un instant, la carence dans les basses est assez prononcée et trop difficile à corriger via un égaliseur (résultats franchement médiocres). De même, les aigus sont également peu étendus passé un certain cap. Au delà de 10Khz, l’atténuation est franche même si pas dramatique, cette gamme de fréquences étant surtout garante de la clarté d’un morceau. Les hauts-médiums, légèrement en avant, sont également un peu sifflants par moment. De ce côté, le modèle est globalement bon pour un intras d’entrée de gamme. Nous sommes certes assez loin d’un intra à 80 ou 100 euros, mais peu de produits à 30 Euros feront mieux.

 

Loin du niveau de détails de son grand frère, il garde une séparation des instruments plus qu’acceptable, tant que le morceau n’est pas surchargé. En somme, un modèle correct, assez polyvalent, mais surtout très différent de ce qui se pratique actuellement, délaissant les basses mises en avant et généralement congestionnées pour une reproduction très typée des médiums.

 

 

 

CONCLUSION

 

Plutôt basses ou médiums ? La question est simple, la réponse est subjective, mais c’est pourtant ce qu’oppose le CK303M à ses concurrents directs. Plus aéré et détaillé dans la majorité des cas, il reste très peu nerveux et parfois même un peu timide en comparaison.

 

Image IPB

Pratique et sans prise de tête, ce modèle butte sur l’obstacle sonore. Encore trop loin d’un système comme le Kleer, le Bluetooth, même dans ses dernières itérations et améliorations est loin d’être au point pour l’écoute musical, ce modèle en est une illustration. Pas plus mauvais qu’un autre donc, mais avant tout pour de la téléphonie.

Nous rappelons que les appréciations sont à remettre dans leur contexte. Niveau de gamme du produit, prix pratiqué, public visé. Nous vous conseillons de lire attentivement le test dans son intégralité.

Il va également sans dire que la subjectivité est inévitable dans un test de casque, il se peut que vous soyez déçu par un modèle malgré tous nos efforts pour rester objectifs.

 

 

Vos commentaires sur ce test ICI

push



 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail