Nous avons actuellement plus de 170 visiteurs connectés sur nos sites (dont 17 sur generationmp3.com - 147 sur le forum)

Écrit par
Guillaume

Test Audio-Technica ATH-AD900

Jeudi 22 septembre 2011 à 18:30 | Dans la catégorie casque

 

Introduction : Beaucoup de choses fonctionnent par paire chez Audio-Technica, à commencer par sa gamme de casques HiFi Moyen de gamme. On retrouve ainsi pour les modèles 500, 700 et 900, à la fois des modèles fermés et leurs équivalents ouverts. Le ATH-AD900 est ainsi extrêmement proche du A900. Néanmoins, une conception fermée et une conception ouverte sont généralement aux antipodes l’une de l’autre. En est-il de même avec cet AD900 ? C’est ce que nous allons voir.

athad900.jpg

Audio-Technica ATH-AD900

 

Présentation

 

Bien qu’il partage la quasi-totalité du nom du ATH-A900, le AD900 n’est clairement pas dans la même approche. Tout comme ouvert est bien souvent synonyme d’espace sonore, ce modèle est également marqué par un design plus aérien, moins massif, pas forcément plus agréable néanmoins. Visuellement les différences sont très nettes, le fermé ressemble à un tank, l’ouvert à un casque hifi dans la moyenne, pas vraiment plus.

 

 

 

Cet ATH-AD900 marque le sommet de la gamme Ouverte, légèrement en dessous du AD1000 qui reste un modèle à part. Le prix est équivalent au modèle fermé, ce qui revient à près de 300 Euros en France, et moins de 200 en importation.
Le fait est, également, que ce modèle ouvert est bien moins populaire que l’équivalent fermé. Pourquoi donc ? Aucune idée.

 

 

 

Caractéristiques

  • Réponse en fréquence : 5-35Khz
  • Impédance : 35 Ohms
  • Sensibilité : 100 dB/mW
  • Poids :250gr

 

 

Fabrication

 

Plus légère que les équivalents fermés, c’est un fait. L’impression massive du A900 n’est pas là, ce modèle semble dans le genre une gamme en dessous. En pratique les différences ne sont pas bien grandes, l’impression étant surtout laissée par la légèreté du produit.
Exit également le câble gainé de tissus, celui-ci est de qualité correcte, au-dessus de ce qui se fait chez Sennheiser et ses HD600 et HD650, voire également avec le AKG et sa série K600 et K700.

 

 

 

 

 

Confort

 

Plusieurs points jouent en sa faveur, particulièrement face au fermé ATH-A900. Tout d’abord, la légèreté du produit, 250Gr contre 350Gr. Allié au système 3dWing, ce casque ne se sent pratiquement pas sur la tête, même après 2 bonnes heures, un modèle du genre donc.

 

 

De même, les coussinets délaissent la sorte de vinyle chiffonné pour un tissu proche du velours, définitivement pas transpirant. Seul petit bémol possible, les coussinets ne sont pas profonds, si bien qu’avec les oreilles un peu décollées il est facile d’effleurer la grille interne des écouteurs.

 

 

LE SON

 

 

 

Son
Test effectué comme à l’habitude avec un Matrix Quattro couplé à un Graham Slee Solo, ainsi qu’un Hifiman HM801 en utilisation baladeur.

 

Une chose saute assez vite aux oreilles, la différence entre ce modèle et l’équivalent fermé. On s’attendait logiquement à une ressemblance, ou tout du moins une vague ressemblance sur la plupart des points, cela avec les différences inhérentes aux structures fermées et ouvertes, c’est au final une signature totalement différente. Mais développons un peu.

Tout d’abord les basses, sans doute la grande différence. Celles-ci sont d’un niveau relativement faible. Je ne parlerais pas de carence, mais il n’est déjà plus en mesure de rendre correctement des musiques de type électro ou rap, difficilement pour ce qui est du hard rock et metal. De même, l’impact n’est pas particulièrement important, les basses ne s’effondrent pas mais restent plus ronronnantes que claquantes. Question qualité rien de bien particulier, il est difficile de juger sur un caractère aussi timide. Pas de problème de débordement sur les autres fréquences.

Les médiums, heureusement bien là, sont sans doute la grande force du modèle. La qualité est globalement bien au-dessus de l’équivalent fermé. Cette gamme de fréquence est bien plus claire, plus aérée, plus doux également, incomparablement meilleure sur les styles vocaux. Sans une grosse amplification, leur qualité dépasse nettement celle du AKG K501 et K701. Avec amplification, le K701 passe légèrement au-dessus.

Les aigus enfin, parfaitement en place. Il est amusant de ne constater, à l’oreille, aucune discontinuité dans les fréquences, ce modèle est extrêmement neutre, seul le niveau de basses un peu faible est là pour empêcher un tel constat. Pas d’agressivité ni de grain, cela même en utilisant un simple baladeur.

L’espace sonore, sans être immense (assez loin des K701 et K501), reste au-dessus de la plupart des modèles en terme de largeur. Encore une fois la différence avec un A900 est flagrante. La séparation des instruments et le niveau de détails ne sont pas exceptionnels, mais la clarté permet de laisser une bonne impression, sans doute au-dessus des possibilités réelles du driver.

Pour revenir à l’alimentation, tout est très simple, nous sommes globalement dans ce que demande le A900. Si une amplification permet de donner un peu plus d’impact aux basses, son caractère ne va pas changer dramatiquement. Un bon ampli et un bon Dac l’amélioreront dans ses points forts mais ne rehausseront pratiquement pas ses faiblesses.

 

 

Analyse

 

Différent, ce modèle l’est incontestablement. Modèle teinté de neutralité, il n’est définitivement pas à comparer à son frère le A900. Bien plus aéré, léger, moins massif, il est également plus maitrisé mais aussi moins éclectique. Le classique, le Jazz, et quelques styles de ce types sont les seuls pour lesquels il peut justifier sa classe. Il est par ailleurs, pour le classique, l’un des rares modèles adapté et surtout peu gourmand, il y a donc une cible évidente pour ce casque.
L’énergie n’est pas une force chez lui. Très plat autour des 100Hz, il tient néanmoins une certaine assise et ne semble pas fléchir même entre 40 et 80Hz, d’où une sensation ronronnante. Pas aussi viscéral que le A900 et loin d’être aussi éclectique, il est étonnamment un excellent complément.

 

Pour qui ?

 

Pour l’amateur de classique et de styles vocaux ne souhaitant pas se ruiner dans un bon ampli. Car si ce modèle est adapté au style, un AKG K701 correctement amplifié lui passe malgré tout devant. Pas un casque qui met des étoiles dans les yeux, mais pour un budget moyen c’est une affaire à considérer.

 

 

CONCLUSION

 

Comme toujours, il est difficile de se décider sur une note tant les prix fluctuent à l’importation. A moins de 200 Euros son potentiel dans les styles aérés est évident et il est pratiquement sans rival, mais en tapant dans les 300 Euros cela devient clairement une autre affaire.
Bien moins vaste dans ses possibilités que le A900, ce AD900 reste avant tout pour les musiques calmes, pour lesquelles l’excellente reproduction des médiums peut faire des merveilles (pas des miracles).

 

 

Pour le rock/metal, électro et rap Image IPB
 
 
Pour le classique et styles vocauxImage IPB

Nous rappelons que les appréciations sont à remettre dans leur contexte. Niveau de gamme du produit, prix pratiqué, public visé. Nous vous conseillons de lire attentivement le test dans son intégralité.

Il va également sans dire que la subjectivité est inévitable dans un test de casque, il se peut que vous soyez déçu par un modèle malgré tous nos efforts pour rester objectifs.

Vos commentaires sur ce test ICI

 



 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail