Nous avons actuellement plus de 190 visiteurs connectés sur nos sites (dont 15 sur generationmp3.com - 169 sur le forum)

Écrit par
Guillaume

Test du Monster Beats by Dr Dre Pro

Dimanche 6 novembre 2011 à 10:00 | Dans la catégorie casque

 

Introduction :
Haut de gamme de l’univers Beats, le modèle Pro a réussi le pari extraordinaire de faire accepter au monde la normalité, ou la quasi normalité, d’un modèle à 399 euros, chose impensable il y a encore 2 ou 3 ans. Les prétentions de ce modèle sont bien évidemment au-dessus des Solo, Solo Hd ou Studio. Sa dénomination Pro peut faire sourire, sans doute autant que celle de Studio pour son petit frère, mais allez savoir.

pro.png



Test Monster Beats Pro

 

Présentation

 

Dernier modèle en date de sa gamme, le Beats Pro est également le plus cher et clairement le plus gros. Sans être original, le design est plutôt réussi, particulièrement dans sa version blanche, voire dans sa récente déclinaison Detox, qui néanmoins rajoute 100 Euros (ou 100$) ce qui le fait rentrer, si ce n’était pas déjà fait, sur le territoire du haut de gamme.
L’addition est extrêmement salée, mais peut-être cela est-il justifié.
Côté package, plutôt complet et totalement dans l’esprit Beats. Un câble (torsadé sur une portion de sa longueur), un petit chiffon, un adaptateur Jack 6.35mm, et un étui de rangement souple. Petite étrangeté pour ce dernier, dans une sorte de simili cuir, quand on connait l’étui

 

 

 

 

Fabrication

 

Massive. Terminé le plastique du reste de la gamme, ce modèle est entièrement métallique (aluminium) dans sa structure. Seul le sommet de l’arceau ainsi que les coussinets tranchent avec cette impression. La marque a visiblement voulu donner au terme Pro un sens de solidité. Aucun problème cette fois-ci avec l’arceau qui, sans être extrêmement souple, ne va clairement pas vous claquer dans les mains à moins d’être une vraie brute. Ce modèle, malgré sa taille, se base sur un système de pivots, lesquels permettent un assez bon rangement du modèle.
Certains, néanmoins, semblent pointer du doigt le système de réglage de l’arceau, lequel aurait, dans certains cas, des problèmes de fiabilité se manifestant sous la forme d’un décrochement progressif d’une des parties internes en plastique. Je n’ai pas ressenti de problème à ce niveau mais visiblement ce problème existe.
Dernier point enfin, le câble. Pour une marque spécialisée dans le domaine, à savoir Monster, les câbles des modèles Solo, Solo HD et Pro étaient, on peut le dire plutôt solides mais perfectibles au niveau de la prise Jack, pourtant talon d’Achille d’à peu près la totalité des casques (généralement là d’où viennent les premières pannes). Ici, heureusement, le problème est réglé. Le câbles en lui-même est déjà un peu plus épais, mais c’est surtout la connexion Jack qui met en confiance, totalement métallique, coudée, et vraiment épaisse. A moins d’un gros vice de fabrication il n’y a rien à craindre à ce sujet.

 

 

 

Confort

 

Deux points sur ce modèle. Premièrement les coussinets. Pas beaucoup de reproches. Ceux-ci sont bien enveloppants et plutôt doux, bien qu’un peu épais. Je n’ai pas essayé ce produit lors de grosse chaleur, mais en temps normal il n’y a pas d’impression d’enfermement.
En revanche, mais cela est directement lié aux matériaux utilisés, le poids entache ce confort pour des écoutes prolongées. Près de 400Gr au compteur ce qui est un record dans le milieu nomade, et pas loin de l’être pour les casques en général. Il n’y pas cette impression de pression sur le sommet du crâne, l’arceau étant suffisamment rembourré, mais le poids finit par clairement se répercuter sur le cou et les cervicales. Disons qu’au-delà d’une heure, le port commence pour moi à être franchement fatiguant, Je ne le conseillerais pas aux plus jeunes pour cette raison.

 

 

 

 

Isolation

 

Rien de spectaculaire mais plutôt honnête, beaucoup de casques de cette gamme, étonnamment, ne proposent pas une isolation fantastique, les ES10, ESW9 et ESW10 d’Audio-Technica en tête. Pas d’isolation active, mais l’isolation des coussinets permet tout de même de s’en servir dans à peu près toutes les situations, d’autant que la fuite du son est moindre comparé au Studio.

 

 

 

LE SON

 

Testé comme d’habitude avec le Cowon S9 ainsi que le Hifiman HM801. Nous reviendrons sur la différence entre les deux.

 

Même après une semaine d’écoute ce casque ne m’a pas mis une claque fantastique, sans doute en aurais-je trop demandé au Pro. Attention tout de même, s’il n’est pas un casque tueur de sa catégorie, il reste, particulièrement pour sa cible, ce qui fait de mieux dans la gamme Beats.

 

Les basses tout d’abord. Très présentes et comme d’habitude débordant sur les médiums, mais avec une maitrise suffisante pour laisser un rendu propre. En effet, on remarque une meilleure articulation de cette gamme de fréquence, quelque chose de plus profond et plus précis que le Studio, et incomparablement meilleur que le Solo et le Solo HD qui eux, à l’inverse, semblent se laisser aller. Les rythmiques apparaissent profondes et bien marquées, un peu trop à mon gout, mais malgré tout la qualité est là.

 

On repère malgré tout, très vite, que la signature très basseuse est toujours là. Les aigus et haut-médiums sont très écourtés même si pas mauvais en soi, légèrement rattrapables sur égaliseur. Les médiums plus généralement, sont toujours très ronds mais meilleurs que sur le reste de la gamme, plus naturels. On remarque, tout de même que le Studio possèdent quelques pics, notamment autours de 2-4Khz, le faisant sonner plus équilibré, là où le Pro est plus linéaire et ainsi moins tranchant. Tranchant est bien sûr à relativiser, car le Studio se prête avant tout au rap et à l’électro. Nous ne sommes pas dépaysés avec le Pro, qui fait, encore une fois la part belle à ces musiques et, même pour un pareil prix, ne sera pas adapté aux autres styles. Sans être mauvais, il se fera facilement battre dans le rock par des modèles trois ou quatre fois moins chers, idem pour le Jazz, la pop ou le classique, inutile donc de lui en demander trop.

 

En revanche, le rap et l’électro trouveront en quelque sorte un maitre étalon, les casques vraiment orientés basses et haut de gamme étant très rares. L’électro tranchante (aux aigus surmixés ) gardera malgré tout le AIAIAI TMA1 comme son patron, le Rock gardera le HD25 ou les modèle audio-Technica, le rap, au moins pourra accueillir le Pro.

 

Enfin, même l’usage de ce casque est un peu flou (loin de l’univers hifi ou pro, mais pas totalement nomade), celui-ci gagne une certaine assurance à travers un bon ampli, à transistor en l’occurence. La différence entre un Cowon S9 et un HifiMAN hm801 est déjà relativement notable, ce dernier montrant une bien meilleure maitrise du bas du spectre via le Beats Pro.

 

 

 

 

CONCLUSION

 

Bien construit, Cher, et très orienté, tel pourrait se résumer le Beats Pro. Ce casque, loin de l’équilibre, prend le pari logique de rester dans son créneau habituel. Et s’il ne renvoie pas, sur la plupart des musiques, une impression haut de gamme, il laisse pour les styles électro, et surtout rap, une qualité impressionnante, très puissante mais pour une fois maitrisée. Trop cher en revanche.

Nous rappelons que les appréciations sont à remettre dans leur contexte. Niveau de gamme du produit, prix pratiqué, public visé. Nous vous conseillons de lire attentivement le test dans son intégralité.

Il va également sans dire que la subjectivité est inévitable dans un test de casque, il se peut que vous soyez déçu par un modèle malgré tous nos efforts pour rester objectifs.


2 trackbacks



 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail