Nous avons actuellement plus de 156 visiteurs connectés sur nos sites (dont 19 sur generationmp3.com - 130 sur le forum)

Écrit par
Guillaume

Test AIAIAI Tracks

Jeudi 10 novembre 2011 à 17:30 | Dans la catégorie casque

 

Introduction :
Plus petit, moins cher, mais également moins sobre que le TMA1, le modèle Tracks reste lui aussi un casque à part, reconnaissable immédiatement et signe de l’indépendance de la marque Danoise en terme de design. Egalement pour ce qui est du son ?

aiaiai.jpg



Test AIAIAI Tracks

 

Présentation

 

Entre le haut de gamme TMA1 et les petits modèles intras il y a le Tracks, sorte de réponse au Porta Pro de Koss. Structure fermé pour ses drivers, mais malheureusement aucune isolation côté utilisateur, d’où des prétentions un peu floues, un succès relatif et une utilisation cantonnée aux milieux peu bruyants. Très étrange également, l’approche démontable des écouteurs, se clipsant alors à l’arceau via un système simplissime.
A noter, il existe une version avec et une version sans télécommande, lesquels ne présentent pas d’autre différence notable. Enfin, la très grande diversité des couleurs permet de s’adapter à la plupart des gouts, encore que le forme, elle, peut rebuter.

 

 

 

 

Fabrication

 

Pour l’arceau rien à dire. Entièrement métallique avec une légère marge de torsion. Nous ne sommes pas ici dans la souplesse c’est pourquoi il faudra éviter de le tordre, encore que cela relèverai de la bêtise. Le seul point qui globalement fait craindre le pire est l’attache des coques à l’arceau. La structure est clipsable donc une pression excessive pourra la faire simplement sortir de son attache, mais il n’est pas impossible non plus de voir cette attache (de plastique rappelons-le) se briser, à voir à l’usage donc. Le câble quant à lui est assez classique, même pour cette gamme de prix, le jack sera sans doute la faiblesse du modèle.

 

 

 

Confort

 

Pas le point fort. Ce n’est pas une sensation désagréable qui est mise en cause ici, le modèle ne serre pas trop et reste très léger, mais plutôt sa tenue, très aléatoire suivant les têtes. D’une manière générale les écouteurs, ou plutôt les mousses, sont bien trop petites et glissent vers l’avant des oreilles, il est ainsi difficile de trouver une position vraiment adéquate. Pas désagréable donc, mais pas assuré, le Porta pro fait même mieux de ce côté-là, surtout en position light.

 

 

 

 

Isolation

 

Nous l’avons déjà dit, mais la mousse pour des modèles supra conduit inévitablement à une isolation nulle. Pas de surprise donc, à peine quelques dB dans les aigus, pas plus. Un peu dommage pour un modèle nomade, mais logique au regard de ses dimensions.

 

 

 

LE SON

 

Testé avec un Hifiman HM801 et un Cowon s9.

AIAIAI aimait avec le TMA1 le son typé mais maitrisé. Ici le constat n’est pas vraiment différent, encore que la signature reste moins prononcée.

 

Au programme donc, un bon pic dans les basses, particulièrement autour de 80Hz, mais également une assez bonne clarté, suffisamment bonne par rapport à ce surplus dans le bas du spectre. Là ou bien des modèles sonnent boueux ou très lents, le Tracks est à peine voilé et surtout plutôt tranchant et percutant. Ainsi les basses, bien que peu enveloppantes (rien à voir avec le TMA1 de ce côté) sont également très impactantes, plus encore que le Porta Pro. On retrouve ainsi une signature pouvant s’avérer fatigante à volume élevée, particulièrement pour les morceaux rap ou électro. Ce ne sont pas forcément ses styles de prédilection, on préfèrera les styles un peu moins lourds comme le rock, sur lequel il s’exprime avec plus de justesse.

 

Les médiums, sans être exceptionnels restent chaleureux et clairs, les voix ne souffrent pas du voile excessif de bien des modèles basseux, le tracks fait mieux que le Koss à ce petit jeu là. On retrouve, via l’emphase dans les bas-médiums, un petit manque de clarté pour les styles comme le classique, lequel de toute façon sonne un peu trop percutant pour ce genre.

Baisse dans les aigus, c’est évident, mais pas un effondrement, et surtout une atténuation très tardive. Les haut médiums sont bien là, bien plus présents que la plupart des concurrents mais pas accentués non plus, contrairement à un Marshall Major par exemple. Il n’y a ainsi pas cette impression d’agressivité excessive, cette gamme de fréquence est même très propre, sans aucun grain ni sifflement ce qui est rare. Passé 10Khz tout est moins brillant, d’où un niveau de détails perfectible. Pas dramatique. La séparation des instruments est bonne, l’espace sonore correct encore que très étriqué à gauche et à droite.

 

Le problème ici vient de l’écoute en nomade, ne permettant pratiquement pas d’apprécier le son à sa juste valeur. Les quelques écoutes en transport en commun furent désastreuses, ruinant donc la plupart des qualités du modèle. Les observations précédentes sont donc, sans surprise, à prendre en écoute sédentaire. Dans ces conditions il est sans aucun doute un des meilleurs de sa gamme, plus équilibré que le porta Pro, je l’ai également trouvé plus appréciable que le PX100 (premier modèle) de Senheiser ou les modèles AKG de ce prix.

 

 

 

CONCLUSION

Atypique à plus d’un titre, ce Tracks de AIAIAI est également une réussite sur le plan sonore. Très percutant et pourtant suffisamment clair, il est une des valeurs sures des modèles à moins de 100 euros. Reste que tout n’est pas parfait, l’absence totale d’isolation ruine à peu près toutes ses prétentions nomades et le plaisir d’écoute qui en découle.

 

 

Nous rappelons que les appréciations sont à remettre dans leur contexte. Niveau de gamme du produit, prix pratiqué, public visé. Nous vous conseillons de lire attentivement le test dans son intégralité.

Il va également sans dire que la subjectivité est inévitable dans un test de casque, il se peut que vous soyez déçu par un modèle malgré tous nos efforts pour rester objectifs.


No tag for this post. 8,626 Vues Partager Envoyer à un ami Imprimer cet article


 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail