Nous avons actuellement plus de 170 visiteurs connectés sur nos sites (dont 9 sur generationmp3.com - 159 sur le forum)

Écrit par
Guillaume

test comparatif Focal Spirit One, Philips Fidelio L1 Sennhei…

Samedi 10 mars 2012 à 16:00 | Dans la catégorie casque

 

Introduction : Choc des titans entre 7 modèles de casques nomades, tous entre 130 (Wesc)  et 250. Remise à zero avec la présence, cette fois, du Focal Spirit One et du Philips Fidelio L1. 

HD_25_Adidas.jpg

Test Focal Spirit One, Philips Fidelio L1,  Sennheiser HD25, Monster Beats Mixr, V-moda M80, AIAIAI TMA1, Wesc Bassoon

 

Présentation

Focal Spirit One :

Plus récent modèle du comparatif, celui-ci est le premier essai de la marque Française Focal dans l’univers du casque audio. Pas de repère donc, mais pas d’à priori non plus.

 

 

 

 

Philips Fidelio L1 :

Haut de gamme Philips et très élégant produit, le Fidelio est le plus cher du comparatif, à égalité avec le Beats Mixr et le Sennheiser Adidas en prix officiel, il est également le plus gros et le seul totalement circum.

 

 

 

 

 Sennheiser HD25 :

Le plus ancien modèle et de très loin, puisque tous les autres affichent moins de 2 ans là où le HD25 fait plus que dépasser la décennie. Rien de nouveau, celui-ci est ce que l’on pourrait considérer, parfois par snobisme, mais souvent pour les bonnes raisons, comme le casque nomade par excellence. L’édition Adidas n’apporte qu’un brin de coquetterie, mais pas désagréable à l’heure actuelle.

 

(déclinaison adidas ici)

 

 

 

 

AIAIAI TMA1 :

Archétype de l’école nordique du design, ce modèle est à l’image de tous les modèles de la marque et de Kibisi (responsable du design), épuré, élégant et relativement passe-partout. Modèle qui semble gagner de plus en plus de fan mais reste cantonné à des connaisseurs en France.

 

 

(problème d’objo sur le comparatif, ancien modèle)

 

 

 

 

Wesc Bassoon :

Haut de gamme des Suédois de Wesc, le Bassoon est sans doute ce qui se pratique de mieux chez ce patriarche du casque design avec Skullcandy.

 

 

 

 

 

 

V-Moda M80 / V80 :

Encore associé au clinquant il y a quelques années, V-Moda avait réussi un joli coup marketing avec le Crossfade LP il y a un peu plus d’un an, lequel ne nous avait pas convaincu sur le plan sonore mais bénéficiait d’une construction fabuleuse. Ce Crossfade M80 existe dans une édition V80 dédié à True blood, laquelle est aussi réussie et pourtant pas plus chère.

 

 

 

 

 

Monster Beats Mixr david Guetta:

Dernier modèle issue de la collaboration entre Monster et Beats, le MixR rend hommage au plus célèbre Dj Français à savoir David Guetta, cela à travers un modèle se rapprochant largement du Beats Pro. Toujours Beats mais exceptionnel sur la forme, un futur Best Seller.

 

 

Fabrication/Finition

A partir de maintenant, petit système comparatif avec les signes >, =, => et >>. Pas compliqué, les modèles placés à gauche sont les meilleurs, les modèles à droite les pires. = désigne une égalité, => une quasi égalité mais avec tout de même un avantage, > un avantage, >> un avantage large.

 

 

Focal Spirit One

Bonne dans l’ensemble, car massive et extrêmement sérieuse sur les coques, marqué par un quelques touches métalliques bienvenue, mais également un câble détachable et de qualité. Quelques points de faiblesses néanmoins. Si un usage normal le préserve largement d’une casse, le système de pivots fait de plastique et l’arceau pas aussi bien fini que le V-Moda ou le AIAIAI ne lui permettent pas d’être dans les meilleurs.

 

 

 

Philips Fidelio L1

Pratiquement irréprochable. Le câble est détachable quelques centimètres après les coques, l’arceau très bien construit et parfaitement souple et résistant, les coques massives et le système de tosion et de réglage irréprochable. A égalité avec le V-Moda sur ce point.

 

 

 

Sennheiser HD25

Si la construction du HD25 est souvent montrée en exemple, c’est avant tout de par son utilisation sur la durée, car chaque pièce du modèle pourra être remplacée. Ainsi, si la finition très plastique n’est pas transcendante, on ne retrouve pas de véritable faiblesse, que ce soit dans les points de torsions ou même sur le câble.

 

 

 

AIAIAI TMA1

Deux parties, et c’est presque tout pour la structure. Ce AIAIAI met d’un côté l’arceau, monobloc, de l’autre les écouteurs. Ainsi, les points de faiblesses sont rarissimes et l’impression de robustesse un poil meilleur que sur le HD25. Reste qu’en pratique le réglage de la taille repose sur un système de ressort, un peu moins robuste que celui du Sennheiser.

 

 

 

Wesc Bassoon

Irréprochable sur l’esthétique mais encore perfectible sur certains points. L’arceau est bien construit et accepte un bon niveau de torsion, le câble est détachable mais de moins bonne qualité que les concurrents. De même, l’accroche de l’arceau aux oreillettes est moins sûr que celle des autres produits.

 

 

 

 

V-Moda M80 / V80

Sans doute le meilleur, car il possède à la fois une structure très massive, sans aucun jeu, ainsi que l’absence totale de point faible. Une torsion totale de l’arceau est possible et le câble est détachable.

 

 

 

Monster Beats Mixr david Guetta

Le plus lourd et le plus massif du lot. Le V-Moda réussi à donner la même impression de solidité, avec néanmoins une possibilité de torsion parfaite de l’arceau, là où le Mixr reste très rigide.

 

 

 

V-Moda M80 = Philips Fidelio L1 => Monster Beats Mixr >> AIAIAI TMA1 > Sennheiser HD25 => Focal Spirit One  > Wesc Bassoon

 

 

Confort

 

 

Focal Spirit One

Modèle Circum, même s’il touchera l’extrêmité des oreilles, ce modèle s’appuie sur des coussinets suffisamment rembourré pour ne pas compresser le crâne. Car ce modèle sert facilement la tête. Pas de problème généralement a première heure, mais fatiguant sur la durée.

 

 

Philips Fidelio L1

seul véritable circum du lot, il compense son poids assez élevé pour un portable par un arceau bien rembourré et des coussinets très doux. De ce point de vue, il est pratiquement pas fatiguant même à long terme, sans doute le meilleur du lot.

 

 

Sennheiser HD25

Bonne tenue sur la tête et serrage assez important, mais s’adaptant à la plupart des têtes. Pas parfait mais finalement très honnête.

 

 

AIAIAI TMA1

Serrage moins important et bons coussinets, le seul défaut est l’absence (mis à part une légère couche de caoutchouc) de rembourrage de l’arceau.

 

 

Wesc Bassoon

Design entre circum et supra et coussinets moyennement souple, le confort est perfectible.

 

 

V-Moda M80 / V80

Design supra et oreillettes hexagonales, bien adapté aux petites oreilles, beaucoup moins pour les autres. Le serrage est un peu léger, la tenue n’est ainsi pas parfaite.

 

 

Monster Beats Mixr david Guetta

Très bonne tenue et arceau suffisamment agréable, mais malheureusement un serrage beaucoup trop important, désagréable très rapidement.

 

 

 

Philips Fidelio L1 > AIAIAI TMA1 => Sennheiser HD25 == Focal Spirit One => Wesc Bassoon == V-Moda M80 > Monster Beats MixR

 

 

 

 

Isolation

 

Focal Spirit One

Carton plein de ce coté, du moins pour un casque. Le serrage important et la conception des coques permettent un niveau égal au HD25, d’où une utilisation suffisante même pour les transports, bien sur pas parfaite non plus.

 

 

 

Philips Fidelio L1

Plus semi-ouvert que fermé, ce casque confirme ce que sa structure laissait présager, à savoir une isolation en demi-teinte, bien peu adaptée aux transports en communs. Néanmoins, si l’on fait fi  du phénomène de fuite sonore (le son s’entendant à l’extérieur du casque),l’isolation n’est pas si catastrophique.

 

 

 

Sennheiser HD25

Un des maitres du genre et effectivement toujours à la pointe, celui-ci est pratiquement rattrapé par les TMA1 et Mixr qui l’égalent dans certaines situations.

 

 

 

AIAIAI TMA1

Excellent et donc parfaitement utilisable dans les transports en communs.

 

 

 

Wesc Bassoon

Malheureusement mauvais, ou plutôt très moyen pour un casque de cette catégorie, il reste bon pour la plupart des environnements mais définitivement pas pour les transports en communs ou les rues bruyantes.

 

 

 

V-Moda M80 / V80

Peut-être pire que le Bassoon. Ses petits trous d’aération à l’arrière amènent une spatialisation particulière au prix d’une isolation trop juste.

 

 

 

Monster Beats Mixr david Guetta

Ce qui se fait de mieux en passif chez Beats. Très proche et parfois égal au HD25, aucun reproche en particulier donc.

 

 

 

Sennheiser HD25 == Focal Spirit One => Monster Beats Mixr == AIAIAI TMA >> Philips Fidelio L1 == Wesc Bassoon => V-Moda M80

 

 

 

Compacité

 

Focal Spirit One

Pas immense mais pas repliable non plus, à part à l’horizontal ce qui lui permet de rentrer facilement dans sa housse de rangement. On considèrera donc, grâce à ce dernier point, une légère avance sur la plupart des modèles, faute de mieux.

 

 

 

Philips Fidelio L1

Pas de surprise, il est haut la main le plus volumineux et donc le plus encombrant, au-dessus des standards du nomade. Rien de dramatique en déplacement, mais il est sur ce point moins pratique que les autres.

 

 

 

 

Sennheiser HD25

A peu près de la même taille que le TMA1 mais avec un câble non standard, que l’on ne détache pas tous les quatre matins. Pas de structure repliable de surcroit.

 

 

 

 

AIAIAI TMA1

Equivalent au Sennheiser dans ses dimensions, mais avec un câble Jack standard d’où un léger gain en rangement.

 

 

 

Wesc Bassoon

Pas spécialement petit ni repliable, le seul réel avantage est encore une fois son câble détachable.

 

 

 

V-Moda M80 / V80

Le plus petit des modèles, possédant en plus un câble détachable. Malheureusement, tout comme la quasi-totalité des modèles, il n’est pas possible de le replier.

 

 

 

Monster Beats Mixr david Guetta

Seul modèle repliable et donc logique gagnant ici, d’autant que le câble est détachable.

 

 

 

Monster Beats Mixr >> Focal Spirit One ==  V-Moda m80 > AIAIAI TMA1 => Wesc Bassoon => Sennheiser HD25 >> Philips Fidelio L1

 

 

 

LE SON

 

Ajout du 10/03, playlist.

Iron Maiden :   Fear of the Dark

 Ce morceau étant relativement compliqué, aucun, mise à part le HD25, ne rend une excellente copie. Celui-ci surnage, nottamment en proposant une approche assez frontale des morceaux, plus adaptée au genre. La qualité de la séparation et les basses bien maitrisées du V-Moda le place en facile second, encore qu’un poil de tranchant améliorerait le rendu. Le Philips, s’il n’est pas un foudre de rapidité, rend un bonne copie car pardonne plutôt bien les difficultés du morceau. S’il n’est pas mauvais, le Focal marque un peu trop la ligne de basses, d’où une approche trop ronde. Le Wesc Bassoon est trop faiblard pour ce genre, même s’il ne sonne pas désagréables. Enfin, les AIAIAI TMA1 et Monster Beats ne sont pas vraiment adaptés au genre, bien trop lourds et pas assez rapides, encore que le Mixr sonne légèrement plus vif.

 

 

 

Danny baranowsky, Super Meat Boy : Can o Salt

 Ici, le Focal est  devant, plus maitrisé que le Philips qui n’est pourtant pas bien loin. Le V-Moda,pas aussi profond, ne laisse pourtantune excellente impression, partculièrement dans la qualité de ses basses. Le HD25, toujours puissant, compense un peu le manque d’ampleur du son. Le AIAIAI et le Monster Beats sont un peu à part, car ajoutant un dose de basses dans un morceau déjà un peu surmixé. Pour l’amateur de cette signature ce sera un bonheur car la cohérence est là. Enfin, le Wesc est malheureusement un peu agressif ici.

 

 

 

Michael Jackson : Billy Jean

 Première victoire du Philips, légèrement sombre mais bien plus aéré sur le style, excellente séparation des instruments surtout. Le Focal et le Wesc suivent de très près, l’un apportant chaleur et puissance, l’autre une meilleure aération. Le V-Moda et le Sennheiser suivent Le Monster Beats n’est pas mauvais ici, encore que la voix soit éloignée, le rendu est précis,  l’ampleur des basses est sans doute son point fort.  Dommage pour le AIAIAI, qui sans démériter n’apporte pas grand chose, pas assez clair ni assez aéré.

 

 

 

 

Pete Yorn & Scarlett Johansson : i don’t know what to do

Victoire assez facile du Focal, le meilleur sur les morceau intimistes. Le V-Moda et le Philips suivent, agréables et aérés. Les quatres suivants se tiennent à peu près à égalité, chacun dans un style, allant d’un rendu détaillé mais pas suffisamment chaleureux pour le Wesc, jusqu’à une approche frontale et un peu simple pour le AIAIAI.

 

 

 

 

Shiny Toy Guns : Ghost Town

Le V-Moda se joue mieux que les autres de la difficulté du morceau. Le Sennheiser, Focal et Monster Beats se tiennent, mais ont chacun un défaut, en particulier la légère sibilance. Le AIAIAI et le Philips sont plutôt bons ici, moins rapides que les trois précédents mais pourtant sans réel défaut. Pas assez de puissance pour le Wesc Bassoon.

 

 

 

 

Astral Projection, The Nexus

4 Modèles peuvent demander la tête ici : Philips, très aéré et détaillé; le Focal, plus détaillé encore et exceptionnel sur les haut-médiums; le AIAIAI, suffisamment puissant sans être agressif; et le Beats Mixr, basses puissantes et amples allant parfaitement avec le morceaux. Le Wesc vient plus tard, un peu trop timide malgré largeur de sa présentation. Le HD25 est lui un peu trop sec et trop frontal.

 

 

 

Howard Shore : Concerning Hobbits

Avantage au Wesc, à la fois ample et maitrisé sur toute les fréquences. Suivent le V-Moda, le Philips et le Focal. Si le Focal est le plus scintillant, il n’est pas aussi homogène que ses 2 concurrents sur ce style. Le Wesc et sa représentation en V passe à peu près, avec un peu trop de rondeur pourtant. Le HD25 n’est lui pas taillé pour ce style, idem pour le AIAIAI qui est sans doute le moins bon sur le classique.

 

 

 

 

Army of the Pharaohs : battle cry

Petite préférence pour le AIAIAI, très frontal et précis sur les voix. Le Focal et le Beats se dispute la seconde place, léger avantage sur le second pour  les aficionados. Le HD25 suit d’assez près, car un peu plus clair et très percutant. Le V-Moda et le Wesc ne sont pas spécialement bon sur ce style.

 

 

 

 

Brady Winterstein : Flèche d’or

Surplus de détail pour le Focal qui reste le meilleur sur la dynamique. Le V-Moda et le Sennheiser s’en sortent sans problème, très propres mais un peu moins profond que le Focal. Le Wesc aère bien l’écoute encore qu’il sonne un peu sec. Le Monster Beats, bien qu’agréable, n’est pas assez précis et trop marqué dans les basses, idem pour le AIAIAI.

 

 

 

Quel Style

Pour le Rock :

 

 

Ce style possède des mixages diverses, avec donc des fortunes diverses. Mais, d’une manière générale, le Focal est celui qui me convient le mieux, assez gras, une bonne dynamique et une gestion des timbres au dessus du lot. Le HD25 est un second choix qui pourrait très bien être considéré comme un premier, tant il reproduit bien la puissance et le tranchant des morceaux. Le Fidelio, pas si éloigné du Focal en terme de signature, n’est pas aussi réussi mais s’approprie facilement le style avec une polyvalence étonnante. Le V-Moda suit de très près. Plus neutre et plus nuancé, il est aussi puissant que les autres mais ne rate l’essentiel sur pas mal de morceaux. Le Wesc est sur bien des styles un peu timide, mais il n’est pas pour autant un casque lent. Les Monster et AIAIAI sont quant à eux généralement trop lourd. Leur rendus n’est en un sens pas mauvais du tout, mais face à de tels clients il faut placer la barre plus haut.

Focal Spirit One => Sennheiser HD25 > Philips Fidelio == V-moda M80 =>Wesc Bassoon > Monster Beats Mixr = AIAIAI TMA1

 

 

 

 

Pour le Hard Rock/ Metal :

Pour ce genre, le HD25 reste le maitre, se jouant des déferlements d’instruments et de la rapidité de certains morceaux, là où le Philips pardonne étonnamment bien les enregistrements moyens. Le V-Moda est au même niveau sur ce style, énergique et sans grande difficulté pour la séparation, un peu sibilant parfois. Le Focal, au contraire, pardonne mal les mauvais mixages, et sa bosse dans les basses n’aide pas à garder une cohérence dans de tels cas, il reste pourtant appréciable sur le style. Le Wesc, bien que rapide, est trop clair et souvent agressif. La bosse dans les hauts médiums laissent à peu près le même constat sur le Beats, sonnant un peu confus. Le AIAIAI, malheureusement, n’est pas assez tranchant et prononcé dans les aigus.

 Sennheiser HD25 > Philips Fidelio L1 == V-moda M80 => Focal Spirit One => Wesc Bassoon > Monster Beats Mixr = AIAIAI TMA1

 

 

 

 

Pour l’Electro et le Rap :

Il est très difficile de mettre un classement sur ce style, tant les différents sous-styles sont diverses, mais d’une manière générale, les AIAIAI, Beats, Focal et Philips sont au dessus, chacun dans une approche différente. Le rap est assez largement le domaine du AIAIAI et du Monster, plus marqué dans les basses et assez adaptés à ce type de mixage. Pour l’électro, tout dépend. Le AIAIAI est puissant, relativement clair dans les médiums, mais un peu trop frontal et pas très détaillé. Le Beats est extrêmement puissant sur les basses, mais perfectibles sur l’espace sonore. Le Focal est le meilleur sur la dynamique des morceaux, son espace sonore est relativement profond, mais son pic des haut-médiums lui joue parfois des tours. Le Philips est une sorte de compromis, ses basses sont assez amples même si les moins puissantes des 4 modèles, et son espace sonore est sans doute le plus cohérent. Le V-Moda, bien que sans grand reproche, ne possède pas ce petit détail en plus. Le HD25 s’avère assez convaincant sur le Rap, mais un peu trop frontal sur l’électro. Le Wesc est quant à lui un peu trop neutre, jamais mauvais mais pas prenant.

AIAIAI TMA1 => Monster Beats Mixr == Focal Spirit One => Philips Fidelio L1 >  V-Moda M80 = Sennheiser HD25 > Wesc Bassoon

 

 

 

 

Pour le Jazz :

 

 

 

La qualité des timbres et la dynamique du Focal lui permettent de surnager dans la quasi-totalité des cas.  Le V-Moda est très plus constant sur la voix, ainsi on retrouve une excellente qualité des timbres et une très bonnes aération. Le Philips n’est pas aussi bon sur les voix, mais un peu au-dessus sur la séparation des instruments et l’espace sonore. Le Bassoon garde un très léger voile, mais il est également très bon dans ce style car ne sacrifie aucune fréquence et reste le plus clair d’une manière générale. Le HD25 est un peu brouillon pour le style, mais jamais désagréable. Pas de surprise avec les TMA1 et Beats Mixr, pas adaptés au style. Le Beats éloigne trop les voix et rend une copie un peu agressive des haut-médiums. Le AIAIAI est un peu plus constant sur les médiums mais s’effondre assez vite dans les aigus.

Focal Spirit One > Philips Fidelio L1 ==  V-Moda => Wesc Bassoon => Sennheiser HD25 >> AIAIAI TMA1 = Monster Beats Mixr

 

 

 

 

Pour le Classique / Ost et styles acoustiques :

 

Très proche du constat du Jazz, parfois même un peu plus marqué. Le Basson est  plus ample que ses adversaires et reste le plus clair du lot, premier dans la majorité des cas donc. Le Philips suit de près grâce à son espace sonore, représentation moins claire néanmoins. Le V-Moda n’est pas très loin, le Sennheiser un cran en-dessous, les AIAIAI et Beats plusieurs crans en-dessous.

Wesc Bassoon > Philips Fidelio L1 > V-Moda M80 == Focal Spirit One >> Sennheiser HD25 > Monster Beats Mixr > AIAIAI TMA1

 

 

 

Polyvalence :

 

 

 

La plupart du temps au-dessus voire un peu au-dessus du Sennheiser, le Focal est sans doute le plus polyvalent du lot, ne trouvant son véritable talon d’Achille que dans le hard rock et le métal. Le nouveau Philips se dispute avec le Sennheiser, le premier l’emporte sur les styles aérés, le deuxième gagnant logiquement  sur les styles rapides.

Focal Spirit One > Sennheiser HD25 == Philips Fidelio L1 > V-Moda > Wesc Bassoon > Monster Beats => AIAIAI TMA1

 

 

 

Niveau de détails :

 

Légère avance du Focal grâce à sa dynamique impressionnante. Le V-Moda et le Fidelio se tiennent cote à cote. Vient ensuite, le Philips, particulièrement grâce à son aération.  Le Wesc est derrière mais garde un bon niveau. Le HD25 est encore un cran derrière. Le Monster Beats fait illusion avec sa signature en V mais n’est pas un modèle du genre, surtout dans la dynamique. Le AIAIAI TMA1 est correct, mais sans plus, sans doute à cause de sa carence dans les aigus.

Focal Spirit One => V-Moda M80 == Philips Fidelio L1 >  Wesc Bassoon > Sennheiser HD25 > Monster Beats Mixr > AIAIAI TMA1

 

 

 

Séparation des instruments :

 

Capacité à séparer les voix et les instruments les uns des autres.

Philips Fidelio L1 >  V-Moda M80 == Focal Spirit One >> Sennheiser HD25 => Wesc Bassoon > AIAIAI TMA1 = Monster Beats

 

 

 

Largeur de  scène  :

 

Impression d’ampleur du son.

  Wesc Bassoon > V-Moda M80 => Philips Fidelio == Focal Spirit One  >  Monster Beats Mixr > Sennheiser HD25 = AIAIAI TMA1

 

 

 

Profondeur de scène :

 

Plus complexe, l’impression de relief du son.

 Philips Fidelio L1 > V-Moda M80 > Wesc Bassoon => Focal Spirit One  > Sennheiser HD25 > AIAIAI TMA1 = Monster Beats Mixr

 

 

 

Nomadisme :

 

 

 

Ce n’est pas tout de proposer le meilleur son, il faut aussi que le casque sonne bien dans toutes les conditions. Et là il n’y a aucune surprise, les mauvaises isolations relèguent directement au fond du classement.

Focal Spirit One => Sennheiser HD25 => Monster Beats Mixr = AIAIAI TMA1 >> Wesc Bassoon == Philips Fidelio L1 =>  V-Moda M80

 

 

 

Rapport qualité/prix :

 

Si nous gardons l’optique nomade comme une règle alors autant ne pas prendre en compte les V-Moda, Philips et Wesc qui seraient bon derniers. On peut également ajouter la version Adidas du HD25. Si le Beats est exceptionnel sur la finition, son prix, peut être provisoire, est encore trop élevé par rapport aux autres et ne se justifie pas. 50 Euros de moins aurait déjà été un progrès, sachant que le AIAIAI se trouve jusqu’à 100 de moins.

Sennheiser HD25 == Focal Spirit One > AIAIAI TMA1 => Sennheiser HD25 Adidas > Monster Beats Mixr

 

 

 

Si l’on ne prend pas en compte le caractère nomade, dans une optique plutôt sédentaire donc :

V-Moda M80 => Sennheiser HD25 == Focal Spirit One  > Wesc Bassoon > AIAIAI TMA1 => Philips Fidelio == Sennheiser Adidas > Monster Beats Mixr

 

 

CONCLUSION

 

Focal Spirit One

Un casque regroupant à peu près tous les atouts d’un modèle nomades : le son et l’isolation. Il est ainsi le seul a pouvoir véritablement disputer au HD25 son titre de référence du genre. Pas aussi rapide mais meilleur techniquement, c’est un des produits phares du moment.

 

Philips Fidelio L1

Détaillé, passe-partout, confortable, très bien construit, le Philips Fidelio ne manque pas de qualités, il aurait d’ailleurs pu être un concurrent parfait au Sennheiser si son isolation tenait la route. Un produit semi-nomade, pour environnement semi-bruyant donc.

 

Sennheiser HD25

Plus aussi impérial qu’avant, il reste le modèle taillé pour le rock, hard rock et métal, la rapidité de ses basses étant intacte. Le petit lifting Adidas lui fait du bien, mais pas de HD26 en approche, à moins que le HD25 Amperior ne grille cette politesse.

 

AIAIAI TMA1

Très orienté, sans doute plus encore que le Beats Mixr, ce AIAIAI est néanmoins un modèle extrêmement bon sur l’électro et le rap, puissant et atténuant les aigus parfois surmixé. En revanche, si la forma est pratiquement irréprochable, il n’est pas une référence technique (détail et séparation).

 

Wesc Bassoon

Très étrange car un des seul modèles à peu près à l’aise avec le classique. Relativement neutre et donc polyvalent, il demandera un temps d’adaptation sur certains styles. Dommage que son isolation soit si approximative et son confort perfectible.

 

V-Moda M80 / V80

Monstre de fabrication, ce modèle très technique et polyvalent se prend les pieds dans son isolation et sa tenue très moyenne. Très bon rapport qualité prix, mais un modèle semi-nomade.

 

Monster Beats Mixr david Guetta

Beau, excellent sur la construction, très bon sur l’isolation, ce modèle reste un Beats, avec ses orientations très basseuses. Loin d’être mauvais, il n’es, comme on peut s’y attendre, pas un modèle de polyvalence, se cantonnant aux rap et surtout aux musiques électroniques qu’il reproduit avec une excellente ampleur dans les basses. En revanche, le serrage trop important plombe vite le confort.

 

 

 

 

 

Nous rappelons que les appréciations sont à remettre dans leur contexte. Niveau de gamme du produit, prix pratiqué, public visé. Nous vous conseillons de lire attentivement le test dans son intégralité.

Il va également sans dire que la subjectivité est inévitable dans un test de casque, il se peut que vous soyez déçu par un modèle malgré tous nos efforts pour rester objectifs.

 

 

 

 



 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail