Nous avons actuellement plus de 233 visiteurs connectés sur nos sites (dont 22 sur generationmp3.com - 206 sur le forum)

Écrit par
Guillaume

Test Urbanears Zinken

Mercredi 6 juin 2012 à 17:30 | Dans la catégorie casque

 

  • Page produit
  • Commentaires et feedback

Introduction :
Une marque qui, malgré un design qui déjà à son époque copiait le maitre Wesc, su en quelques années s’imposer, particulièrement à travers son modèle Plattan. Toujours aussi Scandinave, toujours autant Zoundindustries, la marque mère des casques Molami, Coloud ou Marshall. Le Zinken, présenté en Janvier en tant que Turncable, représente le haut de gamme de la marque UrbanEars. Largement orienté DJ, nous verrons s’il tient ses promesses.

urban.jpg

 

 

UrbanEars Zinken

 

 

 

Package

Simple mais sans réel manque, ce modèle ne s’encombre pas de housse ni de câble supplémentaire. Sa structure est telle qu’il est possible de brancher le câble en Jack 3,5mm ou en Jack 6,35 suivant le device, chaque coté du casque possède alors l’emplacement adéquat. Unique mais très bien pensé finalement. Petit plus, le câble est doté, coté jack 3,5mm, d’une télécommande pour smartphone.

 

 

 

 

Fabrication

 

Plastique massif, relativement dense et agréable à l’usage. L’arceau apparait comme le seul point faible car exempt de métal, il reste assez rigide pourtant, un usage normal devrait le laisser en bonne santé. Les point de torsions sont ici en métal, pas de problème donc, l’ensemble est solide. Nous sommes assez proche d’un AIAIAI TMA1 dans l’idée, encore que ce dernier n’a pas de point de torsion, est un peu plus fragile sur le réglage, mais presque (presque) incassable sur l’arceau.

Le câble est assez sérieux, plutôt épais encore que très classique sur la connexion 3,5mm. Le coté remplaçable et standard est un gros plus.

 

 

 

 

 

 

Confort

 

Un peu étrange. La tenue est excellente, les coussinets doux et l’arceau légèrement rembourré. En revanche, le serrage est là, dans les eaux d’un beats Mixr ce qui est au dessus de la norme. Les grosses têtes auront  mal, pour le reste il y aura divers seuils de tolérance, une heure et demi pour moi.

 

 

 

 

 

 

 

Isolation

 

Assez bluffante voire exceptionnelle. Testé à coté d’un TMA1, le Zinken faisait mieux voire bien mieux (modèle tma1 de quelques mois). Moins bien que le EX29, mais visiblement encore meilleur que le HD25, pas de problème donc pour profiter du modèle à peu près partout.

 

 

LE SON

 

 

Testé avec un Cowon S9, omnia 7. Il n’y a pas de gain sur une config sédentaire, le modèle étant très sensible et pas suffisamment qualitatif pour véritablement sentir une différence.

 

Constat immédiat, une signature très typée, qui appellera difficilement une écoute polyvalente. Un bon pic des bas-médium, une bon niveau dans les basses également, des médiums corrects, et une sacrée baisse dès les aigus, très perceptible dans les 6-10Khz.

 

 

Résultat, une écoute très lourde, grasse, manquant de clarté dans les voix et de scintillement en général, très proche du AIAIAI TMA1 encore que plus prononcé. Dans son genre, nous voyons assez vite son orientation vers les musiques modernes, électro et pourquoi pas rap.

Première force, le bas du spectre, bas-médium surtout. Ce modèle tape très fort, suffisamment sec au besoin, et ne part jamais dans la distorsion. Pas aussi détaillé qu’un HD25 dans ce registre, mais plus coloré et un peu plus ample. On retrouve beaucoup de corps sur les jeux de batteries ou percussions, d’autant que ce modèle bénéficie d’une bonne attaque. Les basses sont en revanches un peu plus trainantes, débordants fatalement sur le reste du spectre. Aucun problème dans les morceaux très légers, mais perceptible au moindre instrument un peu marqué.

 

Les médiums sont relativement bons et détaillés, très frontaux mais très coulés, clairement pas agressifs. En revanche, ceux-ci subissent directement la baisse importante dans les aigus et le débordement des basses, les voix ne sont pas excessivement voilées, mais la clarté n’est tout de même pas son fort. Plus remarquable encore, l’aération, très faible même si pas dramatique. Très frontal, ce modèle arrive pourtant, miracle, a relativement bien séparer les instruments, le son n’est ainsi pas brouillon malgré sa signature.

Avantage du genre, le produit pardonne extrêmement bien les mauvais enregistrements, n’étant jamais agressif ni même faux dans les aigus. Difficile de se vriller un tympan même avec du black métal mixé avec les pieds.

 

C’est maintenant que tout ce complique, car de la tolérance (ou de son amour) de chacun pour sa signature dépendra sa polyvalence. Première chose, un morceau trop chargé en instruments n’est pratiquement jamais bon pour lui, ce n’est clairement pas son genre. Deuxièmement, la coloration très marquée, lourde, artificielle selon certains avis, s’accommode bien du genre acoustique plus voix. Pour qui recherche un fourmillement de petits détails, de clarté également, ce n’est pas le bon choix. Pour qui tend vers le rendu dit organique c’est en revanche plutôt bon, tant que les basses ne sont pas trop importantes. En ce sens on pourrait le qualifier de très bon bass-lover, car reproduisant de bons médiums, ce qui n’est pratiquement jamais le cas.

 

 

 

Pas de surprise, l’électro est souvent le genre à privilégier, le rap et les genre acoustiques calmes arrivant en second. Je ne le recommanderai pas pour le Rock et ses dérivés, pas non plus pour le classique.

 

 

Cette signature n’est clairement pas celle que je préfère, mais un petit temps d’adaptation rend l’écoute relativement agréable, contrairement à un bon gros V un peu plus long à adopter. Néanmoins, on remarque que l’écoute est facilement meilleure avec un coup d’égaliseur, en baissant de quelques crans les basses, et en remontant dans les 6-10Khz.

 

 

 

 

CONCLUSION

 

 

Original mais réussi dans la forme, ce modèle distille une signature très lourde et rentre dedans, prête à s’accorder avec les styles modernes. Proche du casque bass-lover, ce modèle est pourtant bien plus qualitatif dans son genre, et un peu plus polyvalent selon l’utilisateur. Pas une référence, mais un produit assez réussi.

 

 

13/20

 

 

 

 

 

 

Nous rappelons que les appréciations sont à remettre dans leur contexte. Niveau de gamme du produit, prix pratiqué, public visé. Nous vous conseillons de lire attentivement le test dans son intégralité.

Il va également sans dire que la subjectivité est inévitable dans un test de casque, il se peut que vous soyez déçu par un modèle malgré tous nos efforts pour rester objectifs.



 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail